Basilique Saint-André

Bâtiment d'Ambassade du Duché de Bourgogne (Royaumes Renaissants)
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Ambassadeurs étrangers ou futur ambassadeur Bourguignon, merci de vous présenter au Hall d'Accueil.


Partagez | 
 

 Venise (République de) - Statut des diplomates ~ 23.04.1457

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asclepiade
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 964
Localisation : Dijon: capitale du Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Venise (République de) - Statut des diplomates ~ 23.04.1457   Dim 26 Avr - 21:03

Citation :
TRATTATO RIGUARDANTE LO STATUTO DEGLI AMBASCIATORI DI VENEZIA E BORGOGNA

Articolo primo
1.1 Il Ducato di Borgogna riconosce la Serenissima Repubblica di Venezia come Repubblica indipendente e sovrana.
La Serenissima Repubblica di Venezia riconosce il Ducato di Borgogna come Ducato vassallo del Regno di Francia.
1.2 L'ambasciata della Serenissima Repubblica di Venezia in Borgogna è considerata territorio sovrano della Serenissima Repubblica di Venezia.
L'ambasciata del Ducato di Borgogna a Venezia è considerata territorio sovrano del Ducato di Borgogna.

Articolo secondo
2.1 Il Corpo Diplomatico veneziano, costituito dal Doge di Venezia, dal Gran Ciambellano, dall'Ambasciatore e dal Consigliere di Legazione in esercizio, dispone dell'immunità diplomatica su tutto il territorio definito appartenente al Ducato di Borgogna.
]Il Corpo Diplomatico di Borgogna, costituito dal Duca di Borgogna, dal Gran Ciambellano e dall'Ambasciatore in esercizio, dispone dell'immunità diplomatica su tutto il territorio definito appartenente al Serenissima Repubblica di Venezia.

2.2 Il Ducato di Borgogna può dichiarare un membro del Corpo Diplomatico della Serenissima Repubblica di Venezia, esclusi il Doge e il Gran Ciambellano, "persona non grata". Ciò comporta il decadimento per tale membro dello status di rappresentante diplomatico nel Ducato di Borgogna.
La Serenissima Repubblica di Venezia può dichiarare un membro del Corpo Diplomatico del Ducato di Borgogna, esclusi il Conte e il Gran Ciambellano, "persona non grata". Ciò comporta il decadimento per tale membro dello status di rappresentante diplomatico nella Serenissima Repubblica di Venezia.

2.3 Per immunità diplomatica si intende una situazione giuridica soggettiva privilegiata riconosciuta e garantita a taluni soggetti in considerazione della loro posizione e funzione istituzionale. Gli effetti delle immunità sono riconducibili alla non processabilità per tutti i reati esclusi quelli previsti dal comma seguente.

2.4 Per i reati quali la compravendita di ingenti merci sul territorio della provincia ospite senza previa autorizzazione, il brigantaggio, l’assalto ai municipi o l’assalto al Castello della capitale, i rappresentanti diplomatici di entrambe le province rimangono processabili e saranno giudicati secondo le leggi in vigore nella provincia ospite.

Articolo terzo
In caso di necessità imminente, il Doge della Serenissima Repubblica di Venezia può esigere la partenza dell'ambasciata di Borgogna. L'ambasciatore dispone quindi di una settimana di tempo per lasciare il territorio di Venezia.
In caso di necessità imminente, il Duca di Borgogna può esigere la partenza dell'ambasciata di Venezia. L'ambasciatore dispone quindi di una settimana di tempo per lasciare il territorio di Borgogna.

Articolo quarto
La Serenissima Repubblica di Venezia autorizza la libera circolazione su tutto il suo territorio da parte dell'ambasciatore di Borgogna.
Il Ducato di Borgogna autorizza la libera circolazione su tutto il suo territorio da parte dell'ambasciatore di Venezia.

Articolo quinto
5.1 Il Ducato di Borgogna si impegna a proteggere ed aiutare l'ambasciatore della Serenissima Repubblica di Venezia sul territorio del Ducato di Borgogna, ]a condizione che quest'ultimo ne faccia richiesta.
La Serenissima Repubblica di Venezia si impegna a proteggere ed aiutare l' ambasciatore del Ducato di Borgogna sul territorio della Serenissima Repubblica di Venezia, a condizione che quest'ultimo ne faccia richiesta.
5.2 La persona del rappresentante diplomatico è considerata inviolabile. Un attacco di un esercito regolare contro di essa o una mancata adeguata protezione da parte della provincia ospitante costituisce una grave offesa alla controparte.

Articolo sesto
6.1 Se uno dei due Repubblica/Ducati firmatari desiderasse annullare il presente trattato, deve necessariamente farne dichiarazione scritta all'altro Repubblica/Ducato. Il trattato sarà allora considerato decaduto una settimana dopo la ricezione della suddetta comunicazione.
6.2 Il presente trattato è scritto in due versioni, una italiana e una francese. Le due versioni hanno lo stesso valore ed efficacia.

Fatto a Dijon, il 23 Aprile 1457

Per la Serenissima Repubblica di Venezia:
Il Doge, Veronica "lagrande" Foscari, Baronessa di Rondine
Il Ciambellano, Cangrande III della Scala, Barone di Ripafratta
L'Ambasciatore, Sir Julian "Miglia" Lancaster, Lord of Lancashire.


Per il Ducato di Borgogna:
Sua Grazia Verbam, Duca di Borgogna
Sua Eccellenza Asclepiade, Ciambellano di Borgogna.


Citation :


TRAITÉ SUR LE STATUT DES AMBASSADEURS DE VENISE ET BOURGOGNE



Article premier
1.1 Le Duché de Bourgogne reconnaît la Sérénissime République de Venise en tant que République indépendante et souveraine.
La Sérénissime République de Venise reconnaît le Duché de Bourgogne en tant que Duché vassal du Royaume de France.
1.2 L'ambassade de la Sérénissime République de Venise dans la Bourgogne est considérée comme faisant partie du territoire souverain de la Sérénissime République de Venise.
L'ambassade du Duché de Bourgogne à Venise est considérée comme faisant partie du territoire souverain du Duché de Bourgogne.

Article deuxième
2.1 Le Corps diplomatique vénitien, composé par le Doge de Venise, le Grand Chambellan, l'Ambassadeur et le Conseiller de Légation en exercice, dispose de l'immunité diplomatique sur l'ensemble du territoire défini comme appartenant au Duché de Bourgogne.
Le Corps diplomatique de Bourgogne, composé par le Duc de Bourgogne, le Grand Chambellan, et l'Ambassadeur en exercice dispose de l'immunité diplomatique sur l'ensemble du territoire défini comme appartenant à la Sérénissime République de Venise.

2.2 Le Duché de Bourgogne peut déclarer un membre du Corps diplomatique de la Sérénissime République de Venise, à l'exception du Doge et du Grand Chambellan, "persona non grata". Cela conduit à l’annulation pour celui de l'état de représentant diplomatique dans le Duché de Bourgogne.
La Sérénissime République de Venise peut déclarer un membre du Corps diplomatique du Duché de Bourgogne, à l'exception du Duc et du Chambellan, "persona non grata". Cela conduit à l’annulation pour celui de l'état de représentant diplomatique dans la Sérénissime République de Venise.

2,3 L’immunité diplomatique est considerée une condition juridique subjective privilégiée reconnue et garantie à certaines personnes en raison de leur position et fonction institutionnelle. Les effets de l'immunité prevoient l’impossibilité d’etre jugé pour tous les délits, sauf celles prévues par le texte suivant.

2.4 Pour les infractions telles que l’achat ou la vente de beaucoup de produits sur le territoire de la province hôte sans autorisation préalable, le vol, l'agression aux villes ou au Château de la capitale, les représentants diplomatiques des deux provinces sont traitées et seront jugés selon les lois en vigueur dans la province hôte.

Troisième article
En cas de nécessité imminente, le Doge de Venise peut exiger le départ de l'ambassade Bourguignonne. L'ambassadeur dispose alors d'un délai d'une semaine pour quitter le territoire de la République Sérénissime de Venise.
En cas de nécessité imminente, le Comte de Bourgogne peut exiger le départ de l'ambassade Vénitienne. L'ambassadeur dispose alors d'un délai d'une semaine pour quitter le territoire du Duché de Bourgogne.

Quatrième article
La République Sérénissime de Venise autorise la libre circulation sur son territoire de l'ambassadeur du Duché de Bourgogne.
Le Duché de Bourgogne autorise la libre circulation sur son territoire de l'ambassadeur de la République Sérénissime de Venise.

Cinquième article
5.1 Le Duché de Bourgogne s'engage à protéger et aider l'ambassadeur de la République Sérénissime de Venise sur le territoire du Duché de Bourgogne, ]à condition que ce dernier en formule la demande.
La République Sérénissime de Venise s'engage à protéger et aider l'ambassadeur du Duché de Bourgogne sur le territoire de la République Sérénissime de Venise, à condition que ce dernier en formule la demande.

5.2 La personne d'un représentant diplomatique est inviolable. Une attaque d'une armée régulière contre elle ou une protection insuffisante par la province hôte est une grave offense à l'autre.

Article sixième
6.1 Si l'un(e) des deux République/Duché signataires désirait faire annuler le présent traité, il lui faudrait nécessairement en faire la déclaration par écrit à l'autre République/Duché. Le traité serait dès lors caduc une semaine après la réception dudit courrier.
6.2 Le présent traité est écrit en deux versions, une italienne et une française. Les deux versions ont la même valeur et efficacité.

Fait à Dijon, le 23 Avril 1457

Pour la Sérénissime République de Venise:
Le Doge, Veronica "lagrande" Foscari, Baronessa di Rondine
Le Chambellan, Cangrande III della Scala, Barone di Ripafratta
L'Ambassadeur, Sir Julian "Miglia" Lancaster, Lord of Lancashire.


Pour le Duché de Bourgogne:
Sa Grâce Verbam, Duc de Bourgogne
Son Excellence Asclepiade, Chambellan de Bourgogne
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Venise (République de) - Statut des diplomates ~ 23.04.1457   Sam 21 Nov - 23:42

Citation :

A Snakeplissken , Doge de la République Sérénissime de Venise,
De Nous, Emyle Emilievitch Korsakov, Chambellan de Bourgogne,

Paix et salutations.

Au nom de Sa Grâce, Alexandre Olund, Duc de Bourgogne, informons par la présente Votre Altesse de la dénonciation du traité sur les ambassadeurs ratifié entre le duché de Bourgogne et la République de Venise le vingt-troisième jour du moys d'avril de l'an de Grâce 1457.


Spoiler:
 

Nous en faisons acte ce jour dans le souci de s'accorder à la législation définie par les Statuts du Royaume de France et notamment à l'article 1.3.2 de la Grande Charte.

En vertu de l'article VI du dit traité, celui ci sera dès lors déclaré caduque une semaine à compter de la réception de cette missive.

Diplomatiquement.



Fait à la basilique Saint-André le trentième jour du moys d'août de l'an de Grâce 1463.
[i][i]
Revenir en haut Aller en bas
 
Venise (République de) - Statut des diplomates ~ 23.04.1457
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Venise (République de) - Statut des diplomates ~ 23.04.1457
» Confédération Helvétique - Statut des diplomates ~ 01.07.1456
» Gênes (République de) - Statut des diplomates ~ 10.07.1458
» Royaumes Germaniques - Statut des diplomates ~ 09.05.1457
» Milan (Duché de) - Statut des diplomates ~ 04.04.1457

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basilique Saint-André :: Bibliothèque & Aile des Traités :: Les Traités Bourguignons :: Les traités rompus et anciens-
Sauter vers: