Basilique Saint-André

Bâtiment d'Ambassade du Duché de Bourgogne (Royaumes Renaissants)
 
AccueilS'enregistrerConnexion

La Basilique gèle le recrutement de diplomates et ne traite plus de candidatures. Ambassadeurs étrangers, merci de vous présenter au Hall d'Accueil.


Partagez | 
 

 [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Ven 18 Sep - 22:06

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°01
    Édition du Mercredi 16 Septembre 1463


    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Cinq armées royales à Langres
    • Une armée royale à Troyes
    • Quatre armées Impériales Quelque part
    • Une armées Impériale à Sainte-Menehould
    • Une armées Impériale Quelque part
    • Une armée Champenoise à Reims



    Mouvement ayant eu lieu cette nuit :

    • L'armée Impériale dirigée par le Duc Matteo Visconti a quitté Sainte-Ménéhould pour une destination inconnue
    • L'armée « Veribus unitis » dirigée par Veraly a passé Sainte-Ménéhould en ville Franche
    • Possible mouvement des quatre armées Impériales qui étaient hier entre Langres & Joinville sur un noeud qu'ils ont privatisé pour pouvoir se renforcer


    Quelques informations en vrac :

    • Clermont est passée il y a une semaine sous contrôle Artésien;
    • La mine entre Clermont & Compiègne est passée sous domination Artésienne;
    • l'Artois est entrée en guerre contre le Royaume de France en s'alliant avec le Saint-Empire Romain Germanique;
    • Quatre armée Impériales ont privatisé le nœud situé entre Langres & Joinville dans le but de se ravitailler.


    Conclusion :

    La guerre ne fait que commencer mais l'Empire a déjà pris un avantage en Champagne,

      En s'alliant avec l'Artois, plus grande province du Nord du Royaume en terme de superficie;
      En s'emparant de plusieurs villes clés Champenoises : Clermont & Sainte-Ménehould;
      En s'emparant du nœud entre Langres & Joinville, permettant à leurs armées de se ravitailler;
      En infligeant quelques défaites aux troupes Royales devant Joinville, les forçant à se replier sur Langres;


    Toutefois, il ne faut pas s'inquiéter pour autant, prendre un bon départ ne veut pas dire que c'est la victoire assurée, rappelez vous l'Anjou il y a de cela deux ans, ils avaient pris un bon départ en attaquant le Maine avant de se prendre une raclée. Ainsi, rien n'est joué ! Il y a de nombreuses raisons à croire en la victoire du Royaume,

      Car les armées Royales ont pus se renforcer sur Langres;
      Car des renforts affluent de toute part;
      Car la France est unie;


    On se donne donc rendez-vous demain pour le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°01[/b][/size][/color]
[i]Édition du Mercredi 16 Septembre 1463[/i][/center]


[u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Cinq armées[/b] royales à [b]Langres[/b]
[*][b]Une armée[/b] royale à [b]Troyes[/b]
[*][b]Quatre armées[/b] Impériales [b]Quelque part[/b]
[*][b]Une armées[/b] Impériale à [b]Sainte-Menehould[/b]
[*][b]Une armées[/b] Impériale [b]Quelque part[/b]
[*][b]Une armée[/b] Champenoise à [b]Reims[/b][/list]


[u]Mouvement ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*]L'armée Impériale dirigée par le Duc Matteo Visconti a quitté Sainte-Ménéhould pour une destination inconnue
[*]L'armée « Veribus unitis » dirigée par Veraly a passé Sainte-Ménéhould en ville Franche
[*]Possible mouvement des quatre armées Impériales qui étaient hier entre Langres & Joinville sur un noeud qu'ils ont privatisé pour pouvoir se renforcer[/list]

[u]Quelques informations en vrac :[/u]

[list][*]Clermont est passée il y a une semaine sous contrôle Artésien;
[*]La mine entre Clermont & Compiègne est passée sous domination Artésienne;
[*]l'Artois est entrée en guerre contre le Royaume de France en s'alliant avec le Saint-Empire Romain Germanique;
[*]Quatre armée Impériales ont privatisé le nœud situé entre Langres & Joinville dans le but de se ravitailler.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

La guerre ne fait que commencer mais l'Empire a déjà pris un avantage en Champagne,

[list]En s'alliant avec l'Artois, plus grande province du Nord du Royaume en terme de superficie;
En s'emparant de plusieurs villes clés Champenoises : Clermont & Sainte-Ménehould;
En s'emparant du nœud entre Langres & Joinville, permettant à leurs armées de se ravitailler;
En infligeant quelques défaites aux troupes Royales devant Joinville, les forçant à se replier sur Langres;[/list]

Toutefois, il ne faut pas s'inquiéter pour autant, prendre un bon départ ne veut pas dire que c'est la victoire assurée, rappelez vous l'Anjou il y a de cela deux ans, ils avaient pris un bon départ en attaquant le Maine avant de se prendre une raclée. Ainsi, rien n'est joué ! Il y a de nombreuses raisons à croire en la victoire du Royaume,

[list]Car les armées Royales ont pus se renforcer sur Langres;
Car des renforts affluent de toute part;
Car la France est unie;[/list]

On se donne donc rendez-vous demain pour le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».[/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Ven 18 Sep - 22:06

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°02
    Édition du Jeudi 17 Septembre 1463


    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées royales à Langres
    • Une armée royale à Troyes
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne Quelque part
    • Quatre armées Impériales à Argonne
    • Deux armées Impériale à Sainte-Menehould
    • Une armée Champenoise à Reims



    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • L'armée Impériale dirigée par le Duc Matteo Visconti est réapparue à Sainte-Ménéhould.
    • L'armée « Veribus unitis » dirigée par Veraly est sortie des murs de Sainte-Ménéhould.
    • Les quatre armées Impériales sont réapparues à Argonne.
    • L'armée du Bourbonnais-Auvergne à quitté Langres cette nuit.
    • L'armée Royale positionnée à Troyes est entrée dans les murs de la ville.


    Conclusion :

    Tous les mouvements nous permettent de tirer quelques suppositions :

    • Tout d'abord, la réapparition de l'armée du Duc Matteo Visconti à Sainte-Ménéhould nous fait craindre que la mine de pierre ait été annexée. Privant ainsi le Duché de Champagne d'une nouvelle source de revenu qui risque de fragiliser son économie déjà bien entamée.
      Ensuite, l'armée Impériale dirigée par Veraly, qui était à l'intérieur des murs de la cité Champenoise est sortie cette nuit, sans l'annexer au profit des Artésiens, ainsi : A-t-elle fait cela parce qu'elle ne possède pas l'agrément Artésien ? Va-t-elle laisser l'armée du Duc Impérial le faire ? Où bien ce sont les Artésien qui n'en veulent pas ?


    • Dans le camp Français, le mouvement de l'armée Impériale du Duc dans la nuit d'hier à donner une sueur froide à nos généraux militaires, puisque l'armée stationnée aux portes de Troyes est entrée dans la ville et que l'armée du Bourbonnais-Auvergne, qui était jusque là stationnée à Langres est partie cette nuit, peut-être, voir sûrement en direction de Troyes.


    Ce mouvement va donc renforcer le front Ouest Champenois au détriment du front est.

    • Concernant justement ce front est, les armées Impériales sont réapparues à Argonne. Pourquoi un tel recule ? Ils laissent ainsi la possibilité aux armées Royales de prendre position à Joinville, permettant de renforcer la sécurité du sud de la Champagne. Il est fort à parier que cette stratégie défensive soit utilisée pour sécuriser le nord de la Champagne dont l'Empire ne fait que de démanteler à sa cause, car Argonne n'est qu'à deux jours de Sainte-Ménéhould, permettant d'y envoyer des renforts plus rapidement que si elles étaient positionnées à Joinville et surtout elles évitent que des renforts Lorrains passent derrière leur dos même si cela était peu probable.


    Bref, la question maintenant est de savoir ce que vont faire les armées royales et surtout si elles vont pouvoir reprendre le nœud annexé par les Impérialistes. Dans tous les cas, les deux camps semble pour le moment adopter une attitude défensive...ça s'observe, même si la pression est clairement du côté Français.

    Les renforts de toute manière ne vont pas tarder à arriver du sud, le Languedoc vient notamment de lancer un appel aux volontaires pour aller aider à la défense du Royaume.


    On se donne donc rendez-vous demain pour le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°02[/b][/size][/color]
[i]Édition du Jeudi 17 Septembre 1463[/i][/center]


[u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Quatre armées[/b] royales à [b]Langres[/b]
[*][b]Une armée[/b] royale à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne [b]Quelque part[/b]
[*][b]Quatre armées[/b] Impériales à [b]Argonne[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Impériale à [b]Sainte-Menehould[/b]
[*][b]Une armée[/b] Champenoise à [b]Reims[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]L'armée Impériale[/b] dirigée par le Duc Matteo Visconti est [b]réapparue à Sainte-Ménéhould[/b].
[*]L'armée [b]« Veribus unitis »[/b] dirigée par Veraly est [b]sortie des murs de Sainte-Ménéhould.[/b]
[*]Les [b]quatre armées Impériales[/b] sont [b]réapparues à Argonne.[/b]
[*][b]L'armée du Bourbonnais-Auvergne[/b] à [b]quitté Langres[/b] cette nuit.
[*][b]L'armée Royale positionnée à Troyes[/b] est [b]entrée dans les murs[/b] de la ville.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

Tous les mouvements nous permettent de tirer quelques suppositions :

[list][*]Tout d'abord, la réapparition de l'armée du Duc Matteo Visconti à Sainte-Ménéhould nous fait craindre que la mine de pierre ait été annexée. Privant ainsi le Duché de Champagne d'une nouvelle source de revenu qui risque de fragiliser son économie déjà bien entamée.
Ensuite, l'armée Impériale dirigée par Veraly, qui était à l'intérieur des murs de la cité Champenoise est sortie cette nuit, sans l'annexer au profit des Artésiens, ainsi : A-t-elle fait cela parce qu'elle ne possède pas l'agrément Artésien ? Va-t-elle laisser l'armée du Duc Impérial le faire ? Où bien ce sont les Artésien qui n'en veulent pas ?[/list]

[list][*]Dans le camp Français, le mouvement de l'armée Impériale du Duc dans la nuit d'hier à donner une sueur froide à nos généraux militaires, puisque l'armée stationnée aux portes de Troyes est entrée dans la ville et que l'armée du Bourbonnais-Auvergne, qui était jusque là stationnée à Langres est partie cette nuit, peut-être, voir sûrement en direction de Troyes.[/list]

Ce mouvement va donc renforcer le front Ouest Champenois au détriment du front est.

[list][*]Concernant justement ce front est, les armées Impériales sont réapparues à Argonne. Pourquoi un tel recule ? Ils laissent ainsi la possibilité aux armées Royales de prendre position à Joinville, permettant de renforcer la sécurité du sud de la Champagne. Il est fort à parier que cette stratégie défensive soit utilisée pour sécuriser le nord de la Champagne dont l'Empire ne fait que de démanteler à sa cause, car Argonne n'est qu'à deux jours de Sainte-Ménéhould, permettant d'y envoyer des renforts plus rapidement que si elles étaient positionnées à Joinville et surtout elles évitent que des renforts Lorrains passent derrière leur dos même si cela était peu probable.[/list]

Bref, la question maintenant est de savoir ce que vont faire les armées royales et surtout si elles vont pouvoir reprendre le nœud annexé par les Impérialistes. Dans tous les cas, les deux camps semble pour le moment adopter une attitude défensive...ça s'observe, même si la pression est clairement du côté Français.

Les renforts de toute manière ne vont pas tarder à arriver du sud, le Languedoc vient notamment de lancer un appel aux volontaires pour aller aider à la défense du Royaume.


On se donne donc rendez-vous demain pour le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».[/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Ven 18 Sep - 22:08

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°03
    Édition du Vendredi 18 Septembre 1463



    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées royales à Langres
    • Une armée royale à Troyes
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne sur un nœud
    • Six armées Impériales à Reims
    • Une armée Champenoise à Reims


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les deux armées Impériales stationnées à Sainte-Ménéhould ont rejoint Reims cette nuit.
    • Les quatre armées Impériales ont rejoint Reims cette nuit.
    • L'armée du Bourbonnais-Auvergne est toujours sur un nœud.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales ont bougées;
    Les armées Françaises pas du tout;

    • Tout d'abord, alors que la stratégie Impériale semblait de continuer le démantèlement Champenois, celle-ci à pris une flèche dans l'aile cette nuit avec le mouvement subit des armées Impériales sur Reims, elles y ont déferlées comme une vague déferlerait sur une plage. Les Champenois doivent de nouveau défendre leur capitale et le combat de cette nuit risque d'être sanglant, sauf si l'Empire opte pour une stratégie à la « Feu le bon Roi Eusaias » qui consiste à se révolter, une stratégie qui a été tentée depuis à nombreuses reprises sans forcément réussir à tous les cas, évidemment.


    • Dans le camp Français, il n'y a pas grand chose à dire, du moins, en Champagne. Les armées n'ont pas bougé d'un poil : L'armée royale à Troyes est restée à Troyes, l'armée du Bourbonnais-Auvergne est toujours sur un nœud & les quatre armées royales à Langres y sont toujours. La question semble ne plus se poser : le Royaume entend sécuriser ce qui reste de la Champagne plutôt que monter sur Reims est de retenter un assaut comme se fut le cas à Joinville.


    Mais tout peut encore évoluer d'ici demain et il est inutile de faire des plans sur la comète.

    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush est arrivée à Lyon.
    • Des armées Allemandes ont été aperçues dans le Baden il y a de cela quelques jours, vont-elles venir se mêler au conflit ?
    • L'Artois ne bouge pas d'un pouce, bien qu'ayant signé une alliance avec l'Empire, elle ne semble pas vouloir se mouiller plus que ça.
    • L'Anjou devient menaçant avec plus de trois armées sur son sol, ce qui est peu vu l'étendue de son territoire IMMENSE - Plaisanterie, hein -


    La guerre n'est pas prête de se terminer, au contraire, elle risque de prendre de l'ampleur, et seuls le regroupement du Royaume, l'organisation consciencieuse et la mise des égos de côté pourront faire triompher le Royaume de l'envahisseur Impérial.

    Enfin, un dernier mot pour dire que toutes nos pensées vont vers les Champenois assiégés dans Reims (#geaimoqueur#KatnissEverdeen#PucelleDeReims).

    Allez, à demain !


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°03[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Vendredi 18 Septembre 1463[/u][/i][/center]


[i][u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Quatre armées[/b] royales à [b]Langres[/b]
[*][b]Une armée[/b] royale à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne sur un [b]nœud[/b]
[*][b]Six armées[/b] Impériales à [b]Reims[/b]
[*][b]Une armée[/b] Champenoise à [b]Reims[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les deux armées Impériales[/b] stationnées à Sainte-Ménéhould ont rejoint [b]Reims[/b] cette nuit.
[*]Les [b]quatre armées Impériales[/b] ont rejoint [b]Reims[/b] cette nuit.
[*][b]L'armée du Bourbonnais-Auvergne[/b] est toujours sur un [b]nœud[/b].[/list][/i]

[b][u]Conclusion :[/u][/b]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales ont bougées;
Les armées Françaises pas du tout;

[list][*]Tout d'abord, alors que la stratégie Impériale semblait de continuer le démantèlement Champenois, celle-ci à pris une flèche dans l'aile cette nuit avec le mouvement subit des armées Impériales sur Reims, elles y ont déferlées comme une vague déferlerait sur une plage. Les Champenois doivent de nouveau défendre leur capitale et le combat de cette nuit risque d'être sanglant, sauf si l'Empire opte pour une stratégie à la « Feu le bon Roi Eusaias » qui consiste à se révolter, une stratégie qui a été tentée depuis à nombreuses reprises sans forcément réussir à tous les cas, évidemment.[/list]

[list][*]Dans le camp Français, il n'y a pas grand chose à dire, du moins, en Champagne. Les armées n'ont pas bougé d'un poil : L'armée royale à Troyes est restée à Troyes, l'armée du Bourbonnais-Auvergne est toujours sur un nœud & les quatre armées royales à Langres y sont toujours. La question semble ne plus se poser : le Royaume entend sécuriser ce qui reste de la Champagne plutôt que monter sur Reims est de retenter un assaut comme se fut le cas à Joinville.[/list]

Mais tout peut encore évoluer d'ici demain et il est inutile de faire des plans sur la comète.

A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush est arrivée à Lyon.
[*]Des armées Allemandes ont été aperçues dans le Baden il y a de cela quelques jours, vont-elles venir se mêler au conflit ?
[*]L'Artois ne bouge pas d'un pouce, bien qu'ayant signé une alliance avec l'Empire, elle ne semble pas vouloir se mouiller plus que ça.
[*]L'Anjou devient menaçant avec plus de trois armées sur son sol, ce qui est peu vu l'étendue de son territoire IMMENSE - Plaisanterie, hein -[/list]

La guerre n'est pas prête de se terminer, au contraire, elle risque de prendre de l'ampleur, et seuls le regroupement du Royaume, l'organisation consciencieuse et la mise des égos de côté pourront faire triompher le Royaume de l'envahisseur Impérial.

Enfin, un dernier mot pour dire que toutes nos pensées vont vers les Champenois assiégés dans Reims (#geaimoqueur#KatnissEverdeen#PucelleDeReims).

Allez, à demain ![/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Sam 19 Sep - 22:21

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°04
    Édition du Samedi 19 Septembre 1463



    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées royales à Langres
    • Une armée royale à Troyes
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne à Troyes
    • Six armées Impériales à Reims
    • Deux armées Royales quelque part



    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les six armées Impériales stationnées à Reims ont pris la ville cette nuit.
    • Deux armées Royales ont quitté Langres cette nuit.
    • L'armée du Bourbonnais-Auvergne a rejoint Troyes cette nuit.
    • L'armée royale qui stationnait dans l'enceinte de Troyes en est sortie cette nuit.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales ont pris Reims;
    Les armées Françaises observent;

    • Reims est tombée ! L'espoir était infime et il ne s'est pas transformé en miracle : les armées Impériales, fortes de 200 hommes ont envahi la cité des Sacres au dessus de laquelle flottait au petit matin gonfanons et étendards de l'Empereur.
      Cette victoire était a redouter, mais est-elle surprenante ? La Champagne est malheureusement tombée depuis le jour où les armées Royales ont perdu une grande partie de leurs troupes à Joinville et au moment où la Champagne se faisait démembrer. Cette victoire est donc principalement symbolique pour l'Empire, mais pas que, puisqu'il va disposer à présent de tous les moyens que peuvent disposer ceux qui règnent sur un Duché. Ainsi, à l'heure où nous parlons, l'Empire et son allié Artésien dispose d'un territoire allant de Calais à Argonne.


    Toutes nos pensées vont encore une fois au Champenois qui vont devoir vivre sous le joug de l'envahisseur.

    • Dans le camp Français, il y a eu quelques mouvements qui ne font que confirmer la position défensive du Royaume. L'armée du Bourbonnais-Auvergne, puissant voisin de notre duché, a atteint Troyes cette nuit tandis que deux armées Royales ont quitté Langres au même moment, et il est probable qu'elles rejoignent Troyes au vu de sécuriser la route menant à l'ensemble du domaine royal. Il y a fort à parier que ça soit la meilleure chose à faire actuellement.


    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush est toujours à Lyon. Va-t-elle venir porter secours aux Champenois ?
    • L'Artois est toujours aussi sage pour le moment. Il ne semble pas avare de terres. Mais de quoi alors ? D'indépendance ? Certainement.
    • L'Anjou n'a toujours pas bougé. Si jamais cela était le cas, nos amis Tourangeaux, Poitevins & Mainois seraient directement menacés. Car c'est de notoriété publique qu'ils désirent eux aussi ardemment l'indépendance.


    Enfin, impossible de terminer cette édition sans parler de la lettre ouverte de l'Empereur à notre souveraine, dans laquelle il dit souhaiter la paix et expose ses conditions pour qu'il retire ses armées du territoire. Cette lettre n'est pas une surprise, l'Empereur n'a pas modifié une seule de ses conditions depuis le début de la guerre, mais alors même que Reims est tombée, elle est aussi faite pour semer le trouble parmi les sujets du Royaume. C'est pourquoi il est important de ne pas céder à cette tentative d'égarement et de s'en remettre à la décision de notre Reyne qui interviendra, nous en sommes convaincu, très bientôt.


    Nous nous disons donc à demain pour le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°04[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Samedi 19 Septembre 1463[/u][/i][/center]


[i][u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] royales à [b]Langres[/b]
[*][b]Une armée[/b] royale à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne à [b]Troyes[/b]
[*][b]Six armées[/b] Impériales à [b]Reims[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales [b]quelque part[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les six armées Impériales[/b] stationnées à Reims ont [b]pris la ville[/b] cette nuit.
[*][b]Deux armées Royales[/b] ont quitté [b]Langres[/b] cette nuit.
[*][b]L'armée du Bourbonnais-Auvergne[/b] a rejoint [b]Troyes[/b] cette nuit.
[*][b]L'armée royale[/b] qui stationnait dans l'enceinte de [b]Troyes[/b] en est sortie cette nuit.[/list][/i]

[b][u]Conclusion :[/u][/b]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales ont pris Reims;
Les armées Françaises observent;

[list][*]Reims est tombée ! L'espoir était infime et il ne s'est pas transformé en miracle : les armées Impériales, fortes de 200 hommes ont envahi la cité des Sacres au dessus de laquelle flottait au petit matin gonfanons et étendards de l'Empereur.
Cette victoire était a redouter, mais est-elle surprenante ? La Champagne est malheureusement tombée depuis le jour où les armées Royales ont perdu une grande partie de leurs troupes à Joinville et au moment où la Champagne se faisait démembrer. Cette victoire est donc principalement symbolique pour l'Empire, mais pas que, puisqu'il va disposer à présent de tous les moyens que peuvent disposer ceux qui règnent sur un Duché. Ainsi, à l'heure où nous parlons, l'Empire et son allié Artésien dispose d'un territoire allant de Calais à Argonne.[/list]

Toutes nos pensées vont encore une fois au Champenois qui vont devoir vivre sous le joug de l'envahisseur.

[list][*]Dans le camp Français, il y a eu quelques mouvements qui ne font que confirmer la position défensive du Royaume. L'armée du Bourbonnais-Auvergne, puissant voisin de notre duché, a atteint Troyes cette nuit tandis que deux armées Royales ont quitté Langres au même moment, et il est probable qu'elles rejoignent Troyes au vu de sécuriser la route menant à l'ensemble du domaine royal. Il y a fort à parier que ça soit la meilleure chose à faire actuellement.[/list]

A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush est toujours à Lyon. Va-t-elle venir porter secours aux Champenois ?
[*]L'Artois est toujours aussi sage pour le moment. Il ne semble pas avare de terres. Mais de quoi alors ? D'indépendance ? Certainement.
[*]L'Anjou n'a toujours pas bougé. Si jamais cela était le cas, nos amis Tourangeaux, Poitevins & Mainois seraient directement menacés. Car c'est de notoriété publique qu'ils désirent eux aussi ardemment l'indépendance.[/list]

Enfin, impossible de terminer cette édition sans parler de la [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88957248#88957248]lettre ouverte[/url] de l'Empereur à notre souveraine, dans laquelle il dit souhaiter la paix et expose ses conditions pour qu'il retire ses armées du territoire. Cette lettre n'est pas une surprise, l'Empereur n'a pas modifié une seule de ses conditions depuis le début de la guerre, mais alors même que Reims est tombée, elle est aussi faite pour semer le trouble parmi les sujets du Royaume. C'est pourquoi il est important de ne pas céder à cette tentative d'égarement et de s'en remettre à la décision de notre Reyne qui interviendra, nous en sommes convaincu, très bientôt.


Nous nous disons donc à demain pour le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Lun 21 Sep - 2:14

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°05
    Édition du Dimanche 20 Septembre 1463



    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales à Langres
    • Trois armées Royales à Troyes
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne à Troyes
    • Six armées Impériales à Reims



    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Cinq armées Impériales stationnées dans Reims ont quitté les murs de la ville cette nuit.
    • Deux armées Royales sont arrivées à Troyes cette nuit.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales gouvernent;
    Les armées Françaises sécurisent;

    • Cinq armées Impériales ont quitté les murs de la Capitale Champenoise cette nuit et sont ainsi prêtes à bouger. Laissant une seule armée, celle du commandant Veraly dans l'enceinte des murs, très certainement celle qui sera censée protéger la ville et gouverner le Duché. Il reste à savoir maintenant ce qu'elles vont faire : Rester dans le nord de la Champagne ? Descendre pour conquérir le reste du Duché ? Aller en Lorraine y chasser l'armée royale ? Nous en saurons plus demain.
      Sans oublier que Thomas de Sparte a été nommé Lieutenant-Gouverneur de la ville de Reims, vous pourrez lire sa première déclaration ici. Il semble donc qu'il n'y aura pas d'exaction comme cela est censé l'être lors de toute prise de ville par des envahisseurs.


    Comment pourrait-il en être autrement étant donné que l'envahisseur est très Aristotélicien et qu'il a prit une ville Aristotélicienne ?

    • Dans le camp Français, nos paroles d'hier sont confirmées par les faits de ce matin : Les deux armées royales qui étaient partis de Langres ont rejoints Troyes dans la nuit et ce dans le but de sécuriser la route qui mène à l'ensemble du domaine royal. Maintenant, cela isole nos deux armées à Langres, qui doivent protéger l'accès au sud ainsi qu'empêcher le reste de la Champagne d'être annexée.


    La défense continue, mais pourrait-il en être autrement, pour le moment ?

    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush est arrivée à Mâcon ce jour.
    • L'Artois ne bouge toujours pas. On le précisera à chaque Gazette, car cela est rassurant pour le moment.
    • L'Anjou, bien qu'ayant augmenté ses forces armées, n'a pas bougé d'un pouce, mais là aussi nous le préciserons dans chaque Gazette.
    • L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est arrivée à Nancy, en Lorraine. Très certainement dans le but de "sécuriser" le Duché.


    Bien que les armées Impériales ont démantelées le Nord de la Champagne,
    Bien que les armées Impériales se sont emparées de Reims,
    Bien que les armées Impériales risquent de mener d'autres exactions dans le Duché, les troupes Françaises en Champagne ont pu se renforcer et disposent à présent d'une force conséquente qui devrait pouvoir empêcher les armées Impériales de dépasser Troyes,
    Les renforts arrivent et notamment le Général Namaycush.

    Une armée Française est arrivée à Nancy, et va pouvoir certainement récupérer des renforts pour la défense du duché, l'Artois & l'Anjou ne semblent pas vouloir bouger pour le moment.

    Sur ce, une bonne soirée et à demain pour la prochaine édition de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°05[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Dimanche 20 Septembre 1463[/u][/i][/center]


[i][u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Langres[/b]
[*][b]Trois armées[/b] Royales à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne à [b]Troyes[/b]
[*][b]Six armées[/b] Impériales à [b]Reims[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Cinq armées Impériales[/b] stationnées dans Reims ont [b]quitté les murs de la ville[/b] cette nuit.
[*][b]Deux armées Royales[/b] sont arrivées à [b]Troyes[/b] cette nuit.[/list][/i]

[b][u]Conclusion :[/u][/b]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales gouvernent;
Les armées Françaises sécurisent;

[list][*]Cinq armées Impériales ont quitté les murs de la Capitale Champenoise cette nuit et sont ainsi prêtes à bouger. Laissant une seule armée, celle du commandant Veraly dans l'enceinte des murs, très certainement celle qui sera censée protéger la ville et gouverner le Duché. Il reste à savoir maintenant ce qu'elles vont faire : Rester dans le nord de la Champagne ? Descendre pour conquérir le reste du Duché ? Aller en Lorraine y chasser l'armée royale ? Nous en saurons plus demain.
Sans oublier que Thomas de Sparte a été nommé Lieutenant-Gouverneur de la ville de Reims, vous pourrez lire sa première déclaration [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88958468#88958468]ici[/url]. Il semble donc qu'il n'y aura pas d'exaction comme cela est censé l'être lors de toute prise de ville par des envahisseurs.[/list]

Comment pourrait-il en être autrement étant donné que l'envahisseur est très Aristotélicien et qu'il a prit une ville Aristotélicienne ?

[list][*]Dans le camp Français, nos paroles d'hier sont confirmées par les faits de ce matin : Les deux armées royales qui étaient partis de Langres ont rejoints Troyes dans la nuit et ce dans le but de sécuriser la route qui mène à l'ensemble du domaine royal. Maintenant, cela isole nos deux armées à Langres, qui doivent protéger l'accès au sud ainsi qu'empêcher le reste de la Champagne d'être annexée.[/list]

La défense continue, mais pourrait-il en être autrement, pour le moment ?

A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush est arrivée à Mâcon ce jour.
[*]L'Artois ne bouge toujours pas. On le précisera à chaque Gazette, car cela est rassurant pour le moment.
[*]L'Anjou, bien qu'ayant augmenté ses forces armées, n'a pas bougé d'un pouce, mais là aussi nous le préciserons dans chaque Gazette.
[*]L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est arrivée à Nancy, en Lorraine. Très certainement dans le but de "sécuriser" le Duché.[/list]

Bien que les armées Impériales ont démantelées le Nord de la Champagne,
Bien que les armées Impériales se sont emparées de Reims,
Bien que les armées Impériales risquent de mener d'autres exactions dans le Duché, les troupes Françaises en Champagne ont pu se renforcer et disposent à présent d'une force conséquente qui devrait pouvoir empêcher les armées Impériales de dépasser Troyes,
Les renforts arrivent et notamment le Général Namaycush.

Une armée Française est arrivée à Nancy, et va pouvoir certainement récupérer des renforts pour la défense du duché, l'Artois & l'Anjou ne semblent pas vouloir bouger pour le moment.

Sur ce, une bonne soirée et à demain pour la prochaine édition de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Lun 21 Sep - 23:29

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°06
    Édition du Lundi 21 Septembre 1463



    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales à Langres
    • Trois armées Royales à Troyes
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne quelque part
    • Cinq armées Impériales quelque part
    • Une armées Impériales dans Reims


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Cinq armées Impériales stationnées dans Reims ont quitté la ville cette nuit.
    • L'armée du Bourbonnais-Auvergne à quitté Troyes cette nuit.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales bougent;
    Les armées Françaises bougent, mais moins...

    • Les Cinq armées Impériales ont quitté Reims cette nuit, laissant l'armée du désormais « Lieutenant-Gouverneur » dans la ville de Reims. Ou vont-elles se rendre ?
      Il semblerait que ces dernières soient sur un nœud, peut-être celui entre Sainte-Ménéhould & Reims ?


    Dans tous les cas, n'ayant pas reçu de réponse officielle de la part de la Reyne, il est peu probable qu'ils quittent le territoire.

    • Dans le camp Français, une seule armée a bougé, celle du Bourbonnais-Auvergne. Pour le moment nous ne savons pas où elle se trouve mais très probablement sur un nœud. Maintenant, dans quel but ? Rejoindre Sainte-Menehould ? Rejoindre Langres ?
      Il est possible qu'elle soit entre Sainte-Ménéhould & Troyes.


    Encore une fois, nous nous avançons à quelques suppositions et nous en serons plus demain.

    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush se trouve désormais à Chalon.
    • L'Artois ne bouge toujours pas...Et c'est tant mieux !
    • L'Anjou a bougé ! L'armée positionnée à Saumur n'y est plus. Est-elle sur le chemin de la guerre où est-ce juste un exercice, une patrouille ?
    • L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy.
    • L'Armée du capitaine Coleen de Colmarker est arrivée à Nevers.


    Les renforts arrivent en masse, déjà deux armées se sont révélées, d'autres arrivent encore. Il est probable que cela soit une des dernières vague de renforts venant du sud, il faudra donc qu'ils soient intelligemment utilisés pour repousser l'envahisseur Impérial.

    Le fait le plus inquiétant de ce numéro de la « Gazette de Guerre » est qu'une armée Angevine a bougé, il s'agit de l'armée qui était positionnée à Saumur. Nous n'émettrons aucune supposition sur le motif de ce déplacement mais nous vous tiendrons au courant demain sur celui-ci si nous le découvrons.

    Nous terminerons sur cette annonce de la Reyne que vous pouvez retrouver ici; dans laquelle elle nomme le Duc de Vire, sa Seigneurie Leda comme nouveau Dauphin ainsi que d'étendre les prérogatives de son Grand-Maître, car affaiblie par la maladie, elle ne peut continuer à gérer le Royaume comme elle le souhaiterait. Nous souhaitons donc bonne chance au nouveau Dauphin, il en aura besoin.

    Nous vous disons donc à demain soir pour le prochain numéro « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°06[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Lundi 21 Septembre 1463[/u][/i][/center]


[i][u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Langres[/b]
[*][b]Trois armées[/b] Royales à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne [b]quelque part[/b]
[*][b]Cinq armées[/b] Impériales [b]quelque part[/b]
[*][b]Une armées[/b] Impériales dans [b]Reims[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Cinq armées Impériales[/b] stationnées dans Reims ont [b]quitté la ville[/b] cette nuit.
[*][b]L'armée du Bourbonnais-Auvergne[/b] à quitté [b]Troyes[/b] cette nuit.[/list][/i]

[b][u]Conclusion :[/u][/b]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales bougent;
Les armées Françaises bougent, mais moins...

[list][*]Les Cinq armées Impériales ont quitté Reims cette nuit, laissant l'armée du désormais « Lieutenant-Gouverneur » dans la ville de Reims. Ou vont-elles se rendre ?
Il semblerait que ces dernières soient sur un nœud, peut-être celui entre Sainte-Ménéhould & Reims ?[/list]

Dans tous les cas, n'ayant pas reçu de réponse officielle de la part de la Reyne, il est peu probable qu'ils quittent le territoire.

[list][*]Dans le camp Français, une seule armée a bougé, celle du Bourbonnais-Auvergne. Pour le moment nous ne savons pas où elle se trouve mais très probablement sur un nœud. Maintenant, dans quel but ? Rejoindre Sainte-Menehould ? Rejoindre Langres ?
Il est possible qu'elle soit entre Sainte-Ménéhould & Troyes.[/list]

Encore une fois, nous nous avançons à quelques suppositions et nous en serons plus demain.

A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush se trouve désormais à Chalon.
[*]L'Artois ne bouge toujours pas...Et c'est tant mieux !
[*]L'Anjou a bougé ! L'armée positionnée à Saumur n'y est plus. Est-elle sur le chemin de la guerre où est-ce juste un exercice, une patrouille ?
[*]L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy.
[*]L'Armée du capitaine Coleen de Colmarker est arrivée à Nevers.[/list]

Les renforts arrivent en masse, déjà deux armées se sont révélées, d'autres arrivent encore. Il est probable que cela soit une des dernières vague de renforts venant du sud, il faudra donc qu'ils soient intelligemment utilisés pour repousser l'envahisseur Impérial.

Le fait le plus inquiétant de ce numéro de la « Gazette de Guerre » est qu'une armée  Angevine a bougé, il s'agit de l'armée qui était positionnée à Saumur. Nous n'émettrons aucune supposition sur le motif de ce déplacement mais nous vous tiendrons au courant demain sur celui-ci si nous le découvrons.

Nous terminerons sur cette annonce de la Reyne que vous pouvez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88960680#88960680]ici[/url]; dans laquelle elle nomme le Duc de Vire, sa Seigneurie [b]Leda[/b] comme nouveau Dauphin ainsi que d'étendre les prérogatives de son Grand-Maître, car affaiblie par la maladie, elle ne peut continuer à gérer le Royaume comme elle le souhaiterait. Nous souhaitons donc bonne chance au nouveau Dauphin, il en aura besoin.

Nous vous disons donc à demain soir pour le prochain numéro « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Mar 22 Sep - 23:25

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°07
    Édition du Mardi 22 Septembre 1463



    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales à Langres
    • Trois armées Royales à Troyes
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne quelque part
    • Cinq armées Impériales quelque part
    • Une armée Impériale dans Reims


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Aucun mouvement de visible


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales invisibles;
    Les armées Françaises n'ont pas bougées;

    • Les cinq armées Impériales qui ont quitté Reims la nuit dernière ne sont toujours pas réapparues dans une ville Champenoise, il est donc légitime de se poser la question de leur position actuelle.
      Le plus inquiétant est de savoir quel était leur besoin d'aller sur un nœud, étant donné qu'ils contrôlent la Champagne et quasiment toutes les mines, cela ne doit être uniquement pour cacher leurs déplacements, ils prépareraient donc quelque chose. Une attaque sur Troyes ? Langres ? Pis, Orléans pour poursuivre le délitement du domaine Royal ?


    Cette journée n'a pas permise d'en apprendre d'avantage sur la stratégie de l'empire, ni sur ses déplacements. Espérons que la journée de demain nous en dise un petit peu plus.

    • Dans le camp Français, pas une armée n'a bougé. Sauf peut-être celle dirigée par le Bourbonnais-Auvergne, mais si cela était le cas, nous ne le saurons pas car celle-ci est sur un nœud. Là aussi nous nous demandons quel est son objectif ? Les armées ennemies sont tout de même nombreuses, quel intérêt de bouger une seule armée alors qu'il n'est pas possible de récupérer des mines ?


    Même dans le camp Français, cette journée ne nous a pas aidé à en savoir plus.

    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush se trouve désormais à Autun et continue son chemin.
    • L'Artois ne bouge toujours pas...Et c'est toujours tant mieux !
    • L'Armée Angevine se trouverait actuellement en Poitou.
    • Une autre armée Angevine à quitté Angers cette nuit tandis que la seconde est entrée dans les murs de la ville.
    • L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy.
    • L'Armée du capitaine Coleen de colmarker a quitté Nevers, continuant son chemin également.
    • Une armée Franc-Comtoise est apparue à Poligny, à trois jours de Chalon.


    Donc, à part le front Champenois qui n'a pas beaucoup évolué cette nuit, les alentours ont beaucoup bougé.

    Tout d'abord les renforts royaux continuent d'affluer, l'armée du Général Namaycush est à Autun, soit à trois jours de la Champagne. L'armée du capitaine Coleen a quitté Nevers et ne serait qu'à quelques jours de la Champagne également.
    En sachant que d'autres armées viennent en renfort. Espérons juste qu'ils n'arrivent pas trop tard. Nous avons aussi pu remarquer que tous ces renforts traversant la Bourgogne coïncide avec l'apparition d'une armée Franc-Comtoise à Poligny, située à deux jours de Chalon. Mais il y a fort a parier que l'apparition de cette armée ne soit qu'une réponse de protection fasse à la menace que faisait peser l'armée du Général sur leur Comté.

    Ça ne bouge pas d'un pouce en Lorraine, l'armée du Chevalier Simeon est toujours positionnée à Nancy et l'Empire ne semble pas s'en inquiéter. Tant mieux pour nos amis Lorrains ?

    A présent, nous aborderons le sujet le plus important de ces deux derniers jours : l'agitation de l'Anjou.
    En effet, après avoir déplacé une armée dans la nuit d'hier, qui est aujourd'hui selon nos informations en Poitou, une seconde armée a quitté Angers. Ce qui ferait deux armées ennemies qui attaqueraient le territoire français alors que notre principale force est regroupée à l'est. Tentative de déstabilisation visant à semer le trouble chez la population du Royaume mais visant aussi à dégarnir les forces du front est ? Reste à voir comment va réagir la Couronne.

    Pour terminer, toujours aucune réponse de la Couronne à la lettre ouverte de l'Empereur, que ça soit pour accepter ou refuser la proposition.
    Toutefois, les deux côtés ont communiqué ce jour, et ce pour diverses raisons :

      Le Dauphin ainsi que le Grand-Maître de France communiquent sur les récents événements, vous pourrez retrouver cette lettre ici;
      Le Lieutenant-Gouverneur de Reims a nommé un nouveau Duc de Champagne qui a prêté allégeance à l'Empereur Hadrien Marcus de Sparte, annonce que vous pourrez retrouver ici.
      Dans le but d'améliorer la communication de la couronne, le Grand-Maître de France a nommé Son Altesse Ingeburge de Malzac d'Euphor comme sa Secrétaire particulière, annonce que vous pourrez retrouver ici
    .

    L'Empereur qui avait parlé uniquement de « force d'occupation » montre sa réelle volonté d'annexer à son Empire les terres du Royaume de France.
    A contrario, dans son annonce, le Grand-Maître de France fait part de sa volonté d'engager des négociations, mais exige le retrait des troupes Impériales du Domaine royal.

    Nous vous disons donc à demain soir pour vous présenter le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°07[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Mardi 22 Septembre 1463[/u][/i][/center]


[i][u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Langres[/b]
[*][b]Trois armées[/b] Royales à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne [b]quelque part[/b]
[*][b]Cinq armées[/b] Impériales [b]quelque part[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale dans [b]Reims[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*]Aucun mouvement de visible[/list][/i]

[b][u]Conclusion :[/u][/b]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales invisibles;
Les armées Françaises n'ont pas bougées;

[list][*]Les cinq armées Impériales qui ont quitté Reims la nuit dernière ne sont toujours pas réapparues dans une ville Champenoise, il est donc légitime de se poser la question de leur position actuelle.
Le plus inquiétant est de savoir quel était leur besoin d'aller sur un nœud, étant donné qu'ils contrôlent la Champagne et quasiment toutes les mines, cela ne doit être uniquement pour cacher leurs déplacements, ils prépareraient donc quelque chose. Une attaque sur Troyes ? Langres ? Pis, Orléans pour poursuivre le délitement du domaine Royal ?[/list]

Cette journée n'a pas permise d'en apprendre d'avantage sur la stratégie de l'empire, ni sur ses déplacements. Espérons que la journée de demain nous en dise un petit peu plus.

[list][*]Dans le camp Français, pas une armée n'a bougé. Sauf peut-être celle dirigée par le Bourbonnais-Auvergne, mais si cela était le cas, nous ne le saurons pas car celle-ci est sur un nœud. Là aussi nous nous demandons quel est son objectif ? Les armées ennemies sont tout de même nombreuses, quel intérêt de bouger une seule armée alors qu'il n'est pas possible de récupérer des mines ?[/list]

Même dans le camp Français, cette journée ne nous a pas aidé à en savoir plus.

A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush se trouve désormais à Autun et continue son chemin.
[*]L'Artois ne bouge toujours pas...Et c'est toujours tant mieux !
[*]L'Armée Angevine se trouverait actuellement en Poitou.
[*]Une autre armée Angevine à quitté Angers cette nuit tandis que la seconde est entrée dans les murs de la ville.
[*]L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy.
[*]L'Armée du capitaine Coleen de colmarker a quitté Nevers, continuant son chemin également.
[*]Une armée Franc-Comtoise est apparue à Poligny, à trois jours de Chalon.[/list]

Donc, à part le front Champenois qui n'a pas beaucoup évolué cette nuit, les alentours ont beaucoup bougé.

Tout d'abord les renforts royaux continuent d'affluer, l'armée du Général Namaycush est à Autun, soit à trois jours de la Champagne. L'armée du capitaine Coleen a quitté Nevers et ne serait qu'à quelques jours de la Champagne également.
En sachant que d'autres armées viennent en renfort. Espérons juste qu'ils n'arrivent pas trop tard. Nous avons aussi pu remarquer que tous ces renforts traversant la Bourgogne coïncide avec l'apparition d'une armée Franc-Comtoise à Poligny, située à deux jours de Chalon. Mais il y a fort a parier que l'apparition de cette armée ne soit qu'une réponse de protection fasse à la menace que faisait peser l'armée du Général sur leur Comté.

Ça ne bouge pas d'un pouce en Lorraine, l'armée du Chevalier Simeon est toujours positionnée à Nancy et l'Empire ne semble pas s'en inquiéter. Tant mieux pour nos amis Lorrains ?

A présent, nous aborderons le sujet le plus important de ces deux derniers jours : l'agitation de l'Anjou.
En effet, après avoir déplacé une armée dans la nuit d'hier, qui est aujourd'hui selon nos informations en Poitou, une seconde armée a quitté Angers. Ce qui ferait deux armées ennemies qui attaqueraient le territoire français alors que notre principale force est regroupée à l'est. Tentative de déstabilisation visant à semer le trouble chez la population du Royaume mais visant aussi à dégarnir les forces du front est ? Reste à voir comment va réagir la Couronne.

Pour terminer, toujours aucune réponse de la Couronne à la lettre ouverte de l'Empereur, que ça soit pour accepter ou refuser la proposition.
Toutefois, les deux côtés ont communiqué ce jour, et ce pour diverses raisons :

[list]Le Dauphin ainsi que le Grand-Maître de France communiquent sur les récents événements, vous pourrez retrouver cette lettre [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88967361#88967361]ici[/url];
Le Lieutenant-Gouverneur de Reims a nommé un nouveau Duc de Champagne qui a prêté allégeance à l'Empereur Hadrien Marcus de Sparte, annonce que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88969381#88969381]ici[/url].
Dans le but d'améliorer la communication de la couronne, le Grand-Maître de France a nommé Son Altesse Ingeburge de Malzac d'Euphor comme sa Secrétaire particulière, annonce que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88967305#88967305]ici[/url][/list].

L'Empereur qui avait parlé uniquement de « force d'occupation » montre sa réelle volonté d'annexer à son Empire les terres du Royaume de France.
A contrario, dans son annonce, le Grand-Maître de France fait part de sa volonté d'engager des négociations, mais exige le retrait des troupes Impériales du Domaine royal.

Nous vous disons donc à demain soir pour vous présenter le prochain numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Ven 25 Sep - 13:51

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°09
    Édition du Jeudi 24 Septembre 1463



    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales quelque part
    • Une armée Royale quelque part
    • Deux armées Royales à Troyes
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne quelque part
    • Cinq armées Impériales quelque part
    • Une armée Impériale dans Reims



    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les deux armées Royales sur Langres ont quitté la ville cette nuit;
    • Les cinq armées Impériales ont lancé l'assaut sur Troyes cette nuit;
    • Une armée Royale basée à Troyes a disparue de la ville cette nuit;


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales ont lancé un assaut contre Troyes;
    Les armées Françaises ont résisté;

    • Malgré tout, une armée Royale, celle commandée par le Duc de Saint-Ouen, Guillaume de Jeneffe, a disparue de la ville durant cette assaut et son commandant gravement blessé selon nos informations. L'armée est-elle détruite ou bien juste repoussée ? Nous pencherons plus pour « repoussée ». Dans tous les cas, les faits sont là : Il ne reste que deux armées Royales pour repousser les armées Impériales, et cette bataille sera décisive, toute défaite donnera à l'ennemi la possibilité de s'infiltrer dans le domaine royal.


    Nous saurons demain si l'assaut continue, et si c'est le cas, si les armées Impériales sont parvenues à forcer le verrou troyen.

    • Dans le camp Français, il y a eu du mouvement. Tout d'abord via les deux armées positionnées à Langres qui ont quitté la ville. Elles sont donc sur un nœud, mais lequel ? Ont-elles prévues d'aller secourir Troyes ou bien de prendre à revers les troupes Impériales pour se rendre sur Reims et reprendre la ville des Sacres ? Dans tous les cas, cela n'empêche pas que l'armée du Bourbonnais-Auvergne est toujours portée disparue, cela nous mène à penser qu'une stratégie se cache derrière tout cela.


    Nous en serons d'avantage demain, et nous serons surtout si les forces royales, positionnées à Troyes ont résisté et tenu la ville.

    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
    • L'Armée du capitaine Coleen de colmarker est apparue à Chalon.
    • L'Armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush est arrivée à Montbrisson.
    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy...
    • Une armée Artésienne est arrivée à Bertincourt, qui se situe à une journée de Dieppe.
    • Aucune trace des deux armées Angevines, mais elles auraient forcé le passage en Poitou.


    Les alentours ont bougé...Et des mystères s'imposent...

    Les renforts continuent d'affluer. Nous savons désormais que l'armée de la Comtesse de Pontoise est à Montbrisson, tandis qu'une autre armée, « La Mandra » continue sa montée et sera bientôt dans le nord. Toutefois, alors qu'hier nous étions convaincu que ces troupes allaient venir porter secours aux Champenois et aux troupes royales qui combattent en Champagne, il semble que celles-ci aient pris une toute autre direction sans qu'on sache laquelle. En effet, l'armée du capitaine Coleen de Colmarker se trouve désormais à Chalon, qui est d'avantage la route qui mène à la Franche-Comté plutôt qu'à la Champagne, tandis que l'armée du Général Namaycush a disparu.
    Ainsi, nous demandons : L'armée du capitaine Colmarker va-t-elle se diriger vers Poligny tandis que celle du Général Namaycush vers Dole via les nœuds ?
    Ou bien ceci n'est qu'un détour ? Les interprétations sont nombreuses, nous en serons d'avantage demain.

    L'Artois a bougé une de ses armées qui est apparue à Bertincourt, certainement arrivée hier. Cela est certainement du à la fermeture des frontières Normandes face à la menace que représente l'Artois et au positionnement d'une armée à Dieppe. Dans tous les cas, dans ce conflit, bien qu'ayant fourni un agrément aux forces Impériales, le Comté semble d'avantage être sur la défensive que sur l'offensive.

    Les armées Angevines seraient en Poitou en forçant le passage. Reste à savoir maintenant quel est leur but et si le Poitou a assez de force pour repousser deux armées. La cible la plus logique serait le Périgord, qui doit agrémenter la plupart des armées de l'ost de Pontoise. Dans tous les cas, l'Anjou va certainement faire de l'Angevin, c'est-à-dire lancer une petite offensive et retourner ensuite dans son Duché pour se protéger d'une éventuelle offensive Royale. Même si l'affaiblissement continu des forces Royales redistribue de nouvelles cartes...

    Nous terminerons cette 9ème Gazette en vous informant de deux nouvelles, et non des moindres.

      L'Empereur à répondu aux Feudataires, en disant qu'il a toujours voulu la paix mais que cela n'a jamais été le cas du côté Français. Ses exigences restant les mêmes que lors de ses précédents courriers : Que les dirigeants de la France clament publiquement qu'ils cesseront toute agression contre l'Empire et ses alliés et qu'ils cessent toute revendication sur la Lorraine.
      Dans ses exigences, l'Empereur cite bien « ses alliés », ainsi, il est fort probable que cette guerre voit l'Artois être officiellement indépendant. Tout comme il doit y avoir des exigences non avouées publiquement, comme le paiement d'écus. Dans tous les cas, il est clair qu'il continuera à frapper les armées Françaises tant que ses exigences n'auront pas été exaucées. Vous pouvez retrouver sa déclaration ici;
      Le Duc de Guyenne, Sancte Iohannes Von Frayner a déclaré la levée du Ban Guyennois en raison de la menace Angevine qui approche. Dans sa déclaration, il a indiqué que les armées Angevines avaient bien franchies les frontières Poitevines et qu'elles foulaient donc le sol royal. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    Nous vous tiendrons au courant rapidement dès qu'il y aura une avancée dans d'éventuelles négociations de paix.

    A demain soir donc pour le 10ème numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°09[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Jeudi 24 Septembre 1463[/u][/i][/center]


[i][u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales [b]quelque part[/b]
[*][b]Une armée[/b] Royale [b]quelque part[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne [b]quelque part[/b]
[*][b]Cinq armées[/b] Impériales [b]quelque part[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale dans [b]Reims[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*]Les deux armées Royales sur Langres ont quitté la ville cette nuit;
[*]Les cinq armées Impériales ont lancé l'assaut sur Troyes cette nuit;
[*]Une armée Royale basée à Troyes a disparue de la ville cette nuit;[/list][/i]

[b][u]Conclusion :[/u][/b]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales ont lancé un assaut contre Troyes;
Les armées Françaises ont résisté;

[list][*]Malgré tout, une armée Royale, celle commandée par le Duc de Saint-Ouen, Guillaume de Jeneffe, a disparue de la ville durant cette assaut et son commandant gravement blessé selon nos informations. L'armée est-elle détruite ou bien juste repoussée ? Nous pencherons plus pour « repoussée ». Dans tous les cas, les faits sont là : Il ne reste que deux armées Royales pour repousser les armées Impériales, et cette bataille sera décisive, toute défaite donnera à l'ennemi la possibilité de s'infiltrer dans le domaine royal.[/list]

Nous saurons demain si l'assaut continue, et si c'est le cas, si les armées Impériales sont parvenues à forcer le verrou troyen.

[list][*]Dans le camp Français, il y a eu du mouvement. Tout d'abord via les deux armées positionnées à Langres qui ont quitté la ville. Elles sont donc sur un nœud, mais lequel ? Ont-elles prévues d'aller secourir Troyes ou bien de prendre à revers les troupes Impériales pour se rendre sur Reims et reprendre la ville des Sacres ? Dans tous les cas, cela n'empêche pas que l'armée du Bourbonnais-Auvergne est toujours portée disparue, cela nous mène à penser qu'une stratégie se cache derrière tout cela.[/list]

Nous en serons d'avantage demain, et nous serons surtout si les forces royales, positionnées à Troyes ont résisté et tenu la ville.

A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
[*]L'Armée du capitaine Coleen de colmarker est apparue à Chalon.
[*]L'Armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush est arrivée à Montbrisson.
[*]Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
[*]L'Armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy...
[*]Une armée Artésienne est arrivée à Bertincourt, qui se situe à une journée de Dieppe.
[*]Aucune trace des deux armées Angevines, mais elles auraient forcé le passage en Poitou.[/list]

Les alentours ont bougé...Et des mystères s'imposent...

Les renforts continuent d'affluer. Nous savons désormais que l'armée de la Comtesse de Pontoise est à Montbrisson, tandis qu'une autre armée, « La Mandra » continue sa montée et sera bientôt dans le nord. Toutefois, alors qu'hier nous étions convaincu que ces troupes allaient venir porter secours aux Champenois et aux troupes royales qui combattent en Champagne, il semble que celles-ci aient pris une toute autre direction sans qu'on sache laquelle. En effet, l'armée du capitaine Coleen de Colmarker se trouve désormais à Chalon, qui est d'avantage la route qui mène à la Franche-Comté plutôt qu'à la Champagne, tandis que l'armée du Général Namaycush a disparu.
Ainsi, nous demandons : L'armée du capitaine Colmarker va-t-elle se diriger vers Poligny tandis que celle du Général Namaycush vers Dole via les nœuds ?
Ou bien ceci n'est qu'un détour ? Les interprétations sont nombreuses, nous en serons d'avantage demain.

L'Artois a bougé une de ses armées qui est apparue à Bertincourt, certainement arrivée hier. Cela est certainement du à la fermeture des frontières Normandes face à la menace que représente l'Artois et au positionnement d'une armée à Dieppe. Dans tous les cas, dans ce conflit, bien qu'ayant fourni un agrément aux forces Impériales, le Comté semble d'avantage être sur la défensive que sur l'offensive.

Les armées Angevines seraient en Poitou en forçant le passage. Reste à savoir maintenant quel est leur but et si le Poitou a assez de force pour repousser deux armées. La cible la plus logique serait le Périgord, qui doit agrémenter la plupart des armées de l'ost de Pontoise. Dans tous les cas, l'Anjou va certainement faire de l'Angevin, c'est-à-dire lancer une petite offensive et retourner ensuite dans son Duché pour se protéger d'une éventuelle offensive Royale. Même si l'affaiblissement continu des forces Royales redistribue de nouvelles cartes...

Nous terminerons cette 9ème Gazette en vous informant de deux nouvelles, et non des moindres.

[list]L'Empereur à répondu aux Feudataires, en disant qu'il a toujours voulu la paix mais que cela n'a jamais été le cas du côté Français. Ses exigences restant les mêmes que lors de ses précédents courriers : Que les dirigeants de la France clament publiquement qu'ils cesseront toute agression contre l'Empire et ses alliés et qu'ils cessent toute revendication sur la Lorraine.
Dans ses exigences, l'Empereur cite bien « ses alliés », ainsi, il est fort probable que cette guerre voit l'Artois être officiellement indépendant. Tout comme il doit y avoir des exigences non avouées publiquement, comme le paiement d'écus. Dans tous les cas, il est clair qu'il continuera à frapper les armées Françaises tant que ses exigences n'auront pas été exaucées. Vous pouvez retrouver sa déclaration [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88975883#88975883]ici[/url];
Le Duc de Guyenne, Sancte Iohannes Von Frayner a déclaré la levée du Ban Guyennois en raison de la menace Angevine qui approche. Dans sa déclaration, il a indiqué que les armées Angevines avaient bien franchies les frontières Poitevines et qu'elles foulaient donc le sol royal. Déclaration que vous pouvez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88976184#88976184]ici[/url][/list]

Nous vous tiendrons au courant rapidement dès qu'il y aura une avancée dans d'éventuelles négociations de paix.

A demain soir donc pour le 10ème numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Ven 25 Sep - 20:20

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°10
    Édition du Vendredi 25 Septembre 1463


    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales quelque part
    • Deux armées Royales à Conflans_lès_sens
    • Une armée du Bourbonnais-Auvergne quelque part
    • Cinq armées Impériales à Troyes
    • Une armée Impériale dans Reims


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les deux armées Royales sur Troyes se sont repliées sur Conflans-lès-sens;
    • Les cinq armées Impériales sont arrivées à Troyes cette nuit.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales continuent d'avancer
    Les armées Françaises se replient;

    • Les cinq armées Impériales ont lancé un nouvel assaut sur Troyes cette nuit, mais une fois arrivées devant la ville, elles y ont trouvé des feux éteints mais encore chauds : Les deux armées Royales étaient déjà parties, repliées sur Conflans-les-sens, dernière ville de Champagne avant le Duché d'Orléans.


    Demain sera le jour de vérité ! Nous serons si les armées Impériales ont lancé un assaut contre Conflans-lès-sens.

    • Dans le camp Français, les deux armées Royales positionnées à Conflans-lès-sens se sont donc repliées. Nous avons aussi eu confirmation que l'armée du Duc de Saint-Ouen a été détruite hier. L'armée du Bourbonnais-Auvergne est toujours portée disparue tandis que les deux armées Royales qui étaient à Langres sont aussi portées disparues. Les deux armées Royales sont-elles en train d'organiser une contre-offensive ? Les deux armées positionnées à Conflans-lès-sens vont-elles se replier à nouveau ? L'armée du Bourbonnais-Auvergne organise-t-elle, elle aussi, une réplique ?


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée angevine au Mans
    • Une armée angevine à l'intérieur du Mans


    Mouvements ayant eu lieu hier & aujourd'hui :

    • Les deux armées angevines sont arrivées au Mans hier;
    • L'armée mainoise a été repoussée hier;
    • Une armée angevine est entrée dans la capitale cette nuit.


    Conclusions :

    A présent, les angevins contrôle le Maine. L'armée envoyée dans le Poitou n'était qu'un leurre. Que l'Anjou ait agit avec ou sans la complicité de l'Empereur, rien ne va plus dans le Domaine.

    Nos pensées vont bien évidemment aux victimes des combats de cette nuit.

    Le Maine à t-il les forces nécessaires pour lutter contre l'Anjou ? Les combats de cette nuit répondent très certainement à cette question...


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
    • L'armée du capitaine Coleen de colmarker a disparue de Chalon
    • L'armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush continue sa montée.
    • L'armée « La mandra » est arrivée à Montbrisson;
    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy...
    • Les armées artésiennes n'ont toujours pas bougé de Bertincourt.


    Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables, dans tous les cas, si jamais leur cible était la Lorraine, une armée royale est stationnée à Nancy dans le but de sécuriser la Capitale. Mais cela suffira-t-il ? Si jamais l'Empire souhaite prendre Nancy il est fort probable qu'il y arrive.

    L'Artois n'a toujours pas bougé, mais avec l'évolution du front, une question se pose : Va-t-il abandonner le bouclier pour prendre le glaive ? Pour le moment ce n'est pas le cas, mais il est possible qu'ils rassemblent leurs forces dans l'optique de lancer une grande offensive. Dans tous les cas et à la vue de l'offensive angevine, une offensive artésienne serait dramatique pour la Couronne et le Royaume car cela affaiblirait davantage ses troupes positionnées dans les différentes provinces du Domaine royal.

    Cette guerre ne cesse de s'étendre, alors qu'elle ne dépassait pas les frontières Champenoises il y a de cela quelques semaines, à présent l'Anjou est entré dans la guerre ouvrant un nouveau front au Maine. L'Artois peut aussi ouvrir un troisième front en Normandie s'il le décidait. En sachant que la majorité des troupes royales reposent sur le ban royal, les volontaires, les ordres royaux mobilisés en Champagne et dans l'ost de Pontoise, le Royaume va-t-il pouvoir compter sur des alliés ? Par exemple l'Angleterre avec qui il dispose d'une alliance militaire ou bien n'a-t-il que des ennemis ?

    Nous terminerons cette dixième gazette par quelques déclarations :

    • Dans une annonce parue hier, l'Empereur répond à la lettre commune du Dauphin & du Grand-Maître de France et confirme qu'il ne fera pas partir ses troupes de Champagne tant que le Royaume n'aura pas répondu à ses demandes. Cette lettre dit aussi qu'il souhaite uniquement discuter avec la Reyne ou bien qu'elle nomme le Dauphin pour le faire. Le dit Dauphin qui est censé remplacer la Reyne quand celle-ci ne peut être présente. L'Empereur souhaite t-il seulement la parole d'une Reyne ou bien essaye-t-il de gagner du temps ? Car en ces heures sombres, pour l'Empire : Le temps, c'est des terres ! Vous pourrez retrouvez son annonce ici;
    • Une annonce du Lieutenant-Gouverneur de Reims qui dénonce la stratégie royale notamment avec l'armée « Munitio Regni », dirigée par le Duc de Saint-Ouen qui aurait lancé seule son armée contre les armées Impériales dans le but de permettre aux restes des armées de se replier sur Conflans-lès-sens. Nous demandons évidemment à tous nos lecteurs la plus grande prudence dans l’interprétation de cette lettre et d'attendre les explications des dirigeants Français. Vous pourrez néanmoins retrouvez cette annonce ici;
    • Le Duc de Guyenne a annoncé la fin de la levée du Ban, étant donné que la menace Angevine n'était qu'un leurre. Vous pourrez retrouver sa déclaration ici


    Nous tenons enfin à remercier tous nos lecteurs pour ce dixième numéro de notre « Gazette de Guerre », bien que le but premier fut d'informer les Bourguignons de ce qui se passait à l'extérieur de nos frontières, cette Gazette est devenue au fil des jours un fil narratif assidument suivi par le Royaume. Nous continuerons ainsi à vous informer de ce qui se passe jusqu'à la fin de cette guerre.

    A demain soir donc pour le 11ème numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°10[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Vendredi 25 Septembre 1463[/u][/i][/center]

[u][b]Front Champenois[/b][/u]

[i][u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales [b]quelque part[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Conflans_lès_sens[/b]
[*][b]Une armée[/b] du Bourbonnais-Auvergne [b]quelque part[/b]
[*][b]Cinq armées[/b] Impériales à [b]Troyes[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale dans [b]Reims[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les deux armées Royales[/b] sur Troyes se sont repliées sur [b]Conflans-lès-sens[/b];
[*][b]Les cinq armées Impériales[/b] sont arrivées à [b]Troyes[/b] cette nuit.[/list][/i]

[b][u]Conclusion :[/u][/b]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales continuent d'avancer
Les armées Françaises se replient;

[list][*]Les cinq armées Impériales ont lancé un nouvel assaut sur Troyes cette nuit, mais une fois arrivées devant la ville, elles y ont trouvé des feux éteints mais encore chauds : Les deux armées Royales étaient déjà parties, repliées sur Conflans-les-sens, dernière ville de Champagne avant le Duché d'Orléans.[/list]

Demain sera le jour de vérité ! Nous serons si les armées Impériales ont lancé un assaut contre Conflans-lès-sens.

[list][*]Dans le camp Français, les deux armées Royales positionnées à Conflans-lès-sens se sont donc repliées. Nous avons aussi eu confirmation que l'armée du Duc de Saint-Ouen a été détruite hier. L'armée du Bourbonnais-Auvergne est toujours portée disparue tandis que les deux armées Royales qui étaient à Langres sont aussi portées disparues. Les deux armées Royales sont-elles en train d'organiser une contre-offensive ? Les deux armées positionnées à Conflans-lès-sens vont-elles se replier à nouveau ? L'armée du Bourbonnais-Auvergne organise-t-elle, elle aussi, une réplique ?[/list]

[u][b]Front du Maine[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Maine :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] angevine au [b]Mans[/b]
[*][b]Une armée[/b] angevine à l'intérieur du [b]Mans[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu hier & aujourd'hui :[/u]

[list][*][b]Les deux armées angevines[/b] sont arrivées au [b]Mans[/b] hier;
[*][b]L'armée mainoise[/b] a été repoussée hier;
[*][b]Une armée angevine[/b] est entrée dans la capitale cette nuit.[/list]

[u]Conclusions :[/u]

A présent, les angevins contrôle le Maine. L'armée envoyée dans le Poitou n'était qu'un leurre. Que l'Anjou ait agit avec ou sans la complicité de l'Empereur, rien ne va plus dans le Domaine.

Nos pensées vont bien évidemment aux victimes des combats de cette nuit.

Le Maine à t-il les forces nécessaires pour lutter contre l'Anjou ? Les combats de cette nuit répondent très certainement à cette question...[/i]

[u][b]Nouvelles d'ailleurs[/b][/u]

[i]A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
[*]L'armée du capitaine Coleen de colmarker a disparue de Chalon
[*]L'armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush continue sa montée.
[*]L'armée « La mandra » est arrivée à Montbrisson;
[*]Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
[*]L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy...
[*]Les armées artésiennes n'ont toujours pas bougé de Bertincourt.[/list]

Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables, dans tous les cas, si jamais leur cible était la Lorraine, une armée royale est stationnée à Nancy dans le but de sécuriser la Capitale. Mais cela suffira-t-il ? Si jamais l'Empire souhaite prendre Nancy il est fort probable qu'il y arrive.

L'Artois n'a toujours pas bougé, mais avec l'évolution du front, une question se pose : Va-t-il abandonner le bouclier pour prendre le glaive ? Pour le moment ce n'est pas le cas, mais il est possible qu'ils rassemblent leurs forces dans l'optique de lancer une grande offensive. Dans tous les cas et à la vue de l'offensive angevine, une offensive artésienne serait dramatique pour la Couronne et le Royaume car cela affaiblirait davantage ses troupes positionnées dans les différentes provinces du Domaine royal.

Cette guerre ne cesse de s'étendre, alors qu'elle ne dépassait pas les frontières Champenoises il y a de cela quelques semaines, à présent l'Anjou est entré dans la guerre ouvrant un nouveau front au Maine. L'Artois peut aussi ouvrir un troisième front en Normandie s'il le décidait. En sachant que la majorité des troupes royales reposent sur le ban royal, les volontaires, les ordres royaux mobilisés en Champagne et dans l'ost de Pontoise, le Royaume va-t-il pouvoir compter sur des alliés ? Par exemple l'Angleterre avec qui il dispose d'une alliance militaire ou bien n'a-t-il que des ennemis ?

Nous terminerons cette dixième gazette par quelques déclarations :

[list][*]Dans une annonce parue hier, l'Empereur répond à la lettre commune du Dauphin & du Grand-Maître de France et confirme qu'il ne fera pas partir ses troupes de Champagne tant que le Royaume n'aura pas répondu à ses demandes. Cette lettre dit aussi qu'il souhaite uniquement discuter avec la Reyne ou bien qu'elle nomme le Dauphin pour le faire. Le dit Dauphin qui est censé remplacer la Reyne quand celle-ci ne peut être présente. L'Empereur souhaite t-il seulement la parole d'une Reyne ou bien essaye-t-il de gagner du temps ? Car en ces heures sombres, pour l'Empire : Le temps, c'est des terres ! Vous pourrez retrouvez son annonce [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88976713#88976713]ici[/url];
[*]Une annonce du Lieutenant-Gouverneur de Reims qui dénonce la stratégie royale notamment avec l'armée « Munitio Regni », dirigée par le Duc de Saint-Ouen qui aurait lancé seule son armée contre les armées Impériales dans le but de permettre aux restes des armées de se replier sur Conflans-lès-sens. Nous demandons évidemment à tous nos lecteurs la plus grande prudence dans l’interprétation de cette lettre et d'attendre les explications des dirigeants Français. Vous pourrez néanmoins retrouvez cette annonce [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88979957#88979957]ici[/url];
[*]Le Duc de Guyenne a annoncé la fin de la levée du Ban, étant donné que la menace Angevine n'était qu'un leurre. Vous pourrez retrouver sa déclaration [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88977953#88977953]ici[/url][/list]

Nous tenons enfin à remercier tous nos lecteurs pour ce dixième numéro de notre « Gazette de Guerre », bien que le but premier fut d'informer les Bourguignons de ce qui se passait à l'extérieur de nos frontières, cette Gazette est devenue au fil des jours un fil narratif assidument suivi par le Royaume. Nous continuerons ainsi à vous informer de ce qui se passe jusqu'à la fin de cette guerre.

A demain soir donc pour le 11ème numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Sam 26 Sep - 21:03

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°11
    Édition du Samedi 26 Septembre 1463




    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne & en Orléanais :

    • Deux armées Royales à Argonne
    • Deux armées Royales à Montargis
    • Une armée Orléanaise à l'intérieur d'Orléans
    • Cinq armées Impériales quelque part
    • Une armée Impériale dans Reims



    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les deux armées Royales sur Conflans-lès-sens se sont repliées sur Montargis;
    • Les cinq armées Impériales ont quitté Troyes cette nuit;
    • Les deux armées Royales qui avaient quitté Langres sont arrivées à Argonne cette nuit;


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales continuent d'avancer.
    Les armées Françaises se replient.

    • Les cinq armées Impériales ont décidé de ne pas poursuivre les armées Royales qui se sont repliées sur Montargis et ont fait route vers Langres, très certainement dans le but de l'annexer à la Franche-Comté, ce qui aura pour but de continuer le démantèlement de la Champagne au profit de l'Empire et de ses alliés.


    Demain nous saurons si les armées Impériales, fortes de plus de 130 hommes, se sont bien portées sur Langres.

    • Dans le camp Français, il y a actuellement deux stratégies : Celles des armées royales qui étaient positionnées sur Troyes et qui optent pour un repli défensif en Orléanais dans le but de sécuriser l'une des dernières province du domaine royal encore épargnée ; Et celle des deux armées royales qui étaient positionnées sur Langres qui viennent tout juste de réapparaître à Argonne. Ainsi, il semblerait que les troupes Françaises aient profité du mouvement des troupes Impériales pour contre-attaquer et tenter une reprise de Reims.
      Où alors est-ce que cela ne serait-il pas une seule et même stratégie ? Les troupes royales auraient tout fait pour attirer les troupes impériales dans le but de permettre aux forces positionnées sur Langres de contre-attaquer ? Nous n'en sommes pas si sûr et pensons que cela est une adaptation selon le fil des événements.
      Coup de tonnerre dans les rangs des Français ! Le Bourbonnais-Auvergne, qui avait interpellé l'Empereur et avait fièrement annoncé son entrée en guerre contre l'Empire au côté des Français a semble-t-il rappelé son armée qui est arrivée ce jour à Moulins.
      Cela est étonnant lorsque l'on connait l'attachement du Bourbonnais-Auvergne à la cause royale. Ainsi, pourquoi ce revirement de situation ? Un malaise avec la Connétablie ? Une manière de montrer qu'il faut la paix et vite ?


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Mainoise sur un nœud
    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine entre le Mans & La Flèche



    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée Angevine « Mon petit Poney » a quitté le Mans cette nuit.


    Conclusion:

    Le conseil du Maine est toujours en place à l'heure ou nous vous parlons, les Angevins n'en ont toujours pas forcé les portes pour expulser les conseillers légitimement élus.
    L'armée Angevine tient toujours la ville et y applique la loi Angevine, c'est-à-dire la Tyrannie. Le chef d'armée qui détient la ville interdit énormément de choses aux habitants, notamment de posséder un animal domestique sous peine de devoir le manger cru...

    Pendant ce temps là, l'armée qui était à l'extérieur des murs, dénommée « Mon petit Poney » a quitté la ville et se trouverait entre le Mans & La Flèche. Cette armée contient une trentaine d'hommes.

    Il est fort possible qu'elle soit à la recherche de l'armée Mainoise qui avait été repoussée lors des combats il y a deux jours.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
    • L'armée du capitaine Coleen de colmarker est réapparue à Chalon.
    • L'armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush continue sa montée mais reste invisible.
    • L'armée « La mandra » a quitté Montbrisson.
    • L'armée du Bourbonnais-Auvergne est arrivée hier à Moulins.
    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy...
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.


    La première nouvelle indiquée un peu plus haut est le retrait de l'armée du Bourbonnais-Auvergne du conflit puisque l'armée qui avait été envoyée en Champagne est repartie chez elle. Est-ce bien un retrait définitif ou un retrait temporaire le temps de se renforcer ? Si cela est un retrait définitif, est-ce du à un désaccord avec la Connétablie royale menée par Fred de Castalviray ? Cela serait un coup terrible porté à la cohésion des troupes royales et à l'autorité du Connétable de France.

    Au niveau des renforts, c'est une surprise mais le capitaine Colmarker est apparue à Chalon une nouvelle fois, deux jours après l'avoir quittée. Serait-ce un mouvement prévu ou bien une attaque sur Poligny aurait été tenté et l'armée aurait été repoussée ?

    En Franche-Comté, les armées sont comptées au nombre de trois : Une dans Dôle, une sur Poligny et une autre sur Vesoul. Nous organiserons cela correctement si jamais ce front ce concrétiserait. Mais pour le moment ce n'est pas le cas et ces armées n'ont pas bougées depuis pas mal de temps.
    Le Baden est calme, comme la Lorraine.

    L'Artois ne fait plus trop de vagues. Les armées sont toujours en place. Le calme avant la tempête ?

    Nous terminerons cette onzième gazette par quelques déclarations :

    • Une annonce parue hier soir par le Lieutenant-Gouverneur de Reims annonce que le Maire de Reims avait demandé à ce que la ville de Troyes soit rattachée à la Bourgogne et invite la Duchesse à lui transmettre le nom de l'armée qui viendrait faire la passation. Or, entre temps, le Dauphin de France à rejeté cette possibilité et le Maire de Troyes ayant fait cette demande n'a pas été reconduit dans ses fonctions de maire.
      Outre cette demande, le Lieutenant-Gouverneur de Reims à appelé tous les Champenois a déposer les armées pour éviter tout bain de sang. Annonce que vous pourrez retrouver ici
    • Le Grand-Maître de France, sous la plume de sa nouvelle Secrétaire d'État la Princesse de Dourdan a publiée une annonce dans laquelle elle assure la fin du néant communicatif de la Couronne et par la même occasion de la Connétablie. Annonce que vous pouvez retrouver ici
    • Le Comte du Languedoc, dans une annonce, dénonce l'ingratitude et le manque de respect des dirigeants royaux et notamment du Chevalier Guillaume de Jeneffe, qui aurait accusé le Languedoc d'être responsable de la destruction de son armée. Il dénonce aussi le Comte du Pezenas d'avoir manqué de respect au Comté en toisant du regard les troupes envoyées par le Languedoc. Il révoque donc le Comte de son rôle de représentant des forces Languedociennes au nord ; demande au Duc de Saint-Ouen d'assumer son rôle dans la tenue de la destruction de son armée et rappelle les volontaires qui étaient engagés au front. Annonce que vous pourrez retrouver ici


    La colère du Languedoc est compréhensible, malgré l'envoi de volontaires, ils ont été accusés du massacre d'une armée bien inférieure en nombre et se voient reprocher le manque de troupes envoyés au front. Malgré ces insultes, le Languedoc confirme le maintien de l'envoi de renforts nobles Languedociens et ceux malgré le fait que le ban royal ne soit pas levé et les menaces qui pèsent sur son territoire. Là ou la couronne devrait le remercier, elle l'accable de reproches.

    A quoi joue la Connétablie, l'organisme qui gère ce conflit de manière catastrophique ?
    • Que cela soit dans l'inaction face à l'invasion Angevine dans le Maine alors que des nobles devaient assurer la sécurité du Domaine royal et alors que l'Anjou a démontré depuis longtemps son hostilité vis-à-vis de la couronne;
    • Que ça soit par l'attaque désespérée de Joinville il y a quelques semaines;
    • Que ça soit par le mauvais repli sur Conflans-lès-sens;
    • Que ça soit sur l'incapacité à maintenir ses alliés et notamment l'armée du Bourbonnais-Auvergne au front;
    • Que ça soit dans l'outrageux traitement de ceux qui viennent les aider;


    Au regard de certains événements, ceux cités ci-dessus en étant un échantillon révélateur, une remise en question est nécessaire, elle a déjà été entamée par une future amélioration de la communication, mais la tâche principale réside dans les efforts diplomatiques mais aussi militaires, en provenance de la Connétablie.

    Bonne soirée et à demain pour le 12ème numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°11[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Samedi 26 Septembre 1463[/u][/i][/center]



[i][u][b]Front Champenois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Champagne & en Orléanais :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Argonne[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Montargis[/b]
[*][b]Une armée[/b] Orléanaise à l'intérieur d'[b]Orléans[/b]
[*][b]Cinq armées[/b] Impériales [b]quelque part[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale dans [b]Reims[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les deux armées Royales[/b] sur Conflans-lès-sens se sont repliées sur [b]Montargis[/b];
[*][b]Les cinq armées Impériales[/b] ont quitté [b]Troyes[/b] cette nuit;
[*][b]Les deux armées Royales[/b] qui avaient quitté Langres sont arrivées à [b]Argonne[/b] cette nuit;[/list][/i]

[u]Conclusion :[/u]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales continuent d'avancer.
Les armées Françaises se replient.

[list][*]Les cinq armées Impériales ont décidé de ne pas poursuivre les armées Royales qui se sont repliées sur Montargis et ont fait route vers Langres, très certainement dans le but de l'annexer à la Franche-Comté, ce qui aura pour but de continuer le démantèlement de la Champagne au profit de l'Empire et de ses alliés.[/list]

Demain nous saurons si les armées Impériales, fortes de plus de 130 hommes, se sont bien portées sur Langres.

[list][*]Dans le camp Français, il y a actuellement deux stratégies : Celles des armées royales qui étaient positionnées sur Troyes et qui optent pour un repli défensif en Orléanais dans le but de sécuriser l'une des dernières province du domaine royal encore épargnée ; Et celle des deux armées royales qui étaient positionnées sur Langres qui viennent tout juste de réapparaître à Argonne. Ainsi, il semblerait que les troupes Françaises aient profité du mouvement des troupes Impériales pour contre-attaquer et tenter une reprise de Reims.
Où alors est-ce que cela ne serait-il pas une seule et même stratégie ? Les troupes royales auraient tout fait pour attirer les troupes impériales dans le but de permettre aux forces positionnées sur Langres de contre-attaquer ? Nous n'en sommes pas si sûr et pensons que cela est une adaptation selon le fil des événements.
Coup de tonnerre dans les rangs des Français ! Le Bourbonnais-Auvergne, qui avait interpellé l'Empereur et avait fièrement annoncé son entrée en guerre contre l'Empire au côté des Français a semble-t-il rappelé son armée qui est arrivée ce jour à Moulins.
Cela est étonnant lorsque l'on connait l'attachement du Bourbonnais-Auvergne à la cause royale. Ainsi, pourquoi ce revirement de situation ? Un malaise avec la Connétablie ? Une manière de montrer qu'il faut la paix et vite ?[/list]

[u][b]Front du Maine[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Maine :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Mainoise sur un [b]nœud[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine à l'intérieur du [b]Mans[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine entre [b]le Mans & La Flèche[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*][b]L'armée Angevine[/b] « Mon petit Poney » a quitté le [b]Mans[/b] cette nuit.[/list]

[u]Conclusion:[/u]

Le conseil du Maine est toujours en place à l'heure ou nous vous parlons, les Angevins n'en ont toujours pas forcé les portes pour expulser les conseillers légitimement élus.
L'armée Angevine tient toujours la ville et y applique la loi Angevine, c'est-à-dire la Tyrannie. Le chef d'armée qui détient la ville interdit énormément de choses aux habitants, notamment de posséder un animal domestique sous peine de devoir le manger cru...

Pendant ce temps là, l'armée qui était à l'extérieur des murs, dénommée « Mon petit Poney » a quitté la ville et se trouverait entre le Mans & La Flèche. Cette armée contient une trentaine d'hommes.

Il est fort possible qu'elle soit à la recherche de l'armée Mainoise qui avait été repoussée lors des combats il y a deux jours.[/i]

[u][b]Nouvelles d'ailleurs[/b][/u]

[i]A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
[*]L'armée du capitaine Coleen de colmarker est réapparue à Chalon.
[*]L'armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush continue sa montée mais reste invisible.
[*]L'armée « La mandra » a quitté Montbrisson.
[*]L'armée du Bourbonnais-Auvergne est arrivée hier à Moulins.
[*]Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
[*]L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Nancy...
[*]Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.[/list]

La première nouvelle indiquée un peu plus haut est le retrait de l'armée du Bourbonnais-Auvergne du conflit puisque l'armée qui avait été envoyée en Champagne est repartie chez elle. Est-ce bien un retrait définitif ou un retrait temporaire le temps de se renforcer ? Si cela est un retrait définitif, est-ce du à un désaccord avec la Connétablie royale menée par Fred de Castalviray ? Cela serait un coup terrible porté à la cohésion des troupes  royales et à l'autorité du Connétable de France.

Au niveau des renforts, c'est une surprise mais le capitaine Colmarker est apparue à Chalon une nouvelle fois, deux jours après l'avoir quittée. Serait-ce un mouvement prévu ou bien une attaque sur Poligny aurait été tenté et l'armée aurait été repoussée ?

En Franche-Comté, les armées sont comptées au nombre de trois : Une dans Dôle, une sur Poligny et une autre sur Vesoul. Nous organiserons cela correctement si jamais ce front ce concrétiserait. Mais pour le moment ce n'est pas le cas et ces armées n'ont pas bougées depuis pas mal de temps.
Le Baden est calme, comme la Lorraine.

L'Artois ne fait plus trop de vagues. Les armées sont toujours en place. Le calme avant la tempête ?

Nous terminerons cette onzième gazette par quelques déclarations :

[list][*]Une annonce parue hier soir par le Lieutenant-Gouverneur de Reims annonce que le Maire de Reims avait demandé à ce que la ville de Troyes soit rattachée à la Bourgogne et invite la Duchesse à lui transmettre le nom de l'armée qui viendrait faire la passation. Or, entre temps, le Dauphin de France à rejeté cette possibilité et le Maire de Troyes ayant fait cette demande n'a pas été reconduit dans ses fonctions de maire.
Outre cette demande, le Lieutenant-Gouverneur de Reims à appelé tous les Champenois a déposer les armées pour éviter tout bain de sang. Annonce que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88981255#88981255]ici[/url]
[*]Le Grand-Maître de France, sous la plume de sa nouvelle Secrétaire d'État la Princesse de Dourdan a publiée une annonce dans laquelle elle assure la fin du néant communicatif de la Couronne et par la même occasion de la Connétablie. Annonce que vous pouvez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88983515#88983515]ici[/url]
[*]Le Comte du Languedoc, dans une annonce, dénonce l'ingratitude et le manque de respect des dirigeants royaux et notamment du Chevalier Guillaume de Jeneffe, qui aurait accusé le Languedoc d'être responsable de la destruction de son armée. Il dénonce aussi le Comte du Pezenas d'avoir manqué de respect au Comté en toisant du regard les troupes envoyées par le Languedoc. Il révoque donc le Comte de son rôle de représentant des forces Languedociennes au nord ; demande au Duc de Saint-Ouen d'assumer son rôle dans la tenue de la destruction de son armée et rappelle les volontaires qui étaient engagés au front. Annonce que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88981629#88981629]ici[/url][/list]

La colère du Languedoc est compréhensible, malgré l'envoi de volontaires, ils ont été accusés du massacre d'une armée bien inférieure en nombre et se voient reprocher le manque de troupes envoyés au front. Malgré ces insultes, le Languedoc confirme le maintien de l'envoi de renforts nobles Languedociens et ceux malgré le fait que le ban royal ne soit pas levé et les menaces qui pèsent sur son territoire. Là ou la couronne devrait le remercier, elle l'accable de reproches.

A quoi joue la Connétablie, l'organisme qui gère ce conflit de manière catastrophique ?
[list][*]Que cela soit dans l'inaction face à l'invasion Angevine dans le Maine alors que des nobles devaient assurer la sécurité du Domaine royal et alors que l'Anjou a démontré depuis longtemps son hostilité vis-à-vis de la couronne;
[*]Que ça soit par l'attaque désespérée de Joinville il y a quelques semaines;
[*]Que ça soit par le mauvais repli sur Conflans-lès-sens;
[*]Que ça soit sur l'incapacité à maintenir ses alliés et notamment l'armée du Bourbonnais-Auvergne au front;
[*]Que ça soit dans l'outrageux traitement de ceux qui viennent les aider;[/list]

Au regard de certains événements, ceux cités ci-dessus en étant un échantillon révélateur, une remise en question est nécessaire, elle a déjà été entamée par une future amélioration de la communication, mais la tâche principale réside dans les efforts diplomatiques mais aussi militaires, en provenance de la Connétablie.

Bonne soirée et à demain pour le 12ème numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Dim 27 Sep - 19:37

Citation :


La GAZETTE DE GUERRE N°12
Édition du Dimanche 27 Septembre 1463


Front Champenois

Positionnement des différentes armées en Champagne & en Orléanais :

  • Deux armées Royales à Reims
  • Deux armées Royales à Montargis
  • Une armée Orléanaise à l'intérieur d'Orléans
  • Cinq armées Impériales à Langres
  • Une armée Impériale dans Reims


Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

  • Les cinq armées Impériales sont arrivées à Langres cette nuit;
  • Les deux armées Royales qui avaient quitté Langres sont arrivées à Reims cette nuit.


Conclusion :

En quelques mots :

Les armées Impériales continuent d'avancer.
Les armées Françaises opèrent un retour sur Reims.

  • Les cinq armées Impériales sont arrivées à Langres et n'y ont trouvé aucune armée. Vont-elles faire route vers Reims et laisser le sud de la Champagne qu'elles viennent de conquérir sous la menace d'une reconquête royale, notamment par les deux armées repliées à Montargis ou bien par l'ost de Pontoise ? Ou bien annexer à la Franche-Comté cette cité et laisser l'armée à Reims se charger des deux armées royales ? D'autant que le rapport de force à la capitale des Sacres semble incertain, et pencherait davantage du côté des armées Impériales bien que les Français soient plus nombreux.


Il faudra attendre demain pour connaître la stratégie Impériale.

  • Dans le camp Français, la contre-attaque a été lancée et voilà de nouveau à Reims les deux armées du Lys, « Les lames d'Amahir », dirigée par le Prince Lexhor d'Amahir & « OR Vincit Omnia II », dirigée par Poli_de_motteville. La stratégie serait donc de tenter de reprendre la ville des Sacres et par la même occasion d'affaiblir les forces Impériales. Une reprise de la ville aurait pour conséquence la reprise du Duché de Champagne, dirigée par le Lieutenant-Gouverneur de Reims et gérée par le nouveau Duc Germain, Maty von Braunschweig-Calenberg.
    L'assaut qui se prépare risque d'être sanglant, l'armée à l'intérieur des murs ne va pas se laisser faire et il est fort probable que cela affaiblisse grandement les armées Françaises. Mais au final, la Champagne n'est-elle pas le centre de cette guerre, là où les principales armées, notamment ennemies sont rassemblées ?


Nous serons demain le résultat de cette bataille, même si nous ne pensons pas que cela se décidera en une seule nuit...

Front du Maine

Positionnement des différentes armées en Maine :

  • Une armée Mainoise sur un nœud
  • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
  • Une armée Angevine sur un nœud



Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

  • Aucun mouvement visible.


Conclusion :

Pas grand chose à raconter.

L'armée Angevine est toujours à l'intérieur des murs mais le château ducal n'a toujours pas été pris d'assaut.
L'armée Mainoise est toujours invisible, a-t-elle été détruite ?
L'armée Angevine est toujours sur un nœud, probablement à la recherche de l'armée Mainoise, qui a certainement pu se replier.


Nouvelles d'ailleurs

A part ça,

  • L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
  • L'Armée du capitaine Coleen de colmarker, peut-être à Chalon.
  • L'Armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush reste invisible.
  • Tout comme « La mandra ».
  • L'Armée du Bourbonnais-Auvergne s'est déplacée à Bourbon.
  • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
  • L'Armée du Chevalier Simeon.Charles s'est déplacée sur Vaudemont.
  • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
  • L'armée Franc-Comtoise qui était sur Poligny s'est déplacée sur Dole.


Les renforts restent invisibles. Que ça soit l'armée du général Namaycush, de son capitaine Coleen de Colmarker, de l'épouse du général ou encore « la Mandra ». Le général, étant arrivé très tôt en Bourgogne ainsi que son capitaine, veulent-ils attendre l'arrivée des deux dernières armées avant d'exécuter leur plan ? Nous vous tiendrons au courant dès que nous en saurons d'avantage.

L'armée Franc-Comtoise qui était positionnée à Poligny s'est déplacée sur Dole. Il est probable que la Franche-Comté regroupe ses troupes dans sa capitale dans le but de se protéger d'une éventuelle attaque Française. Reste à voir maintenant si cela se concrétise, mais la Franche-Comté est déjà affaiblie par le départ d'une partie de ses troupes au front, des renforts vont-ils arriver ? Notamment les armées qui étaient positionnées dans le Baden ?

En Lorraine, l'armée du Chevalier Simeon.Charles se trouve à présent à Vaudemont. Souhaite-t-il lui aussi se rendre en Franche-Comté au risque de laisser la Lorraine à son sort ?

L'armée du Bourbonnais-Auvergne a poursuivi son chemin vers le centre du Duché, ainsi il est fort probable que cela sonne le retrait du Duché de cette guerre.

L'Artois continue sa politique défensive dans cette guerre, pour le moment, il ne semble que récolter ce que l'Empire sème.

Nous terminerons cette douzième gazette par quelques déclarations :

  • Une annonce parue hier par le Duc de Lorraine. Une annonce dans laquelle il réitère le fait que la Lorraine est Française et dénonce le fait que l'Empire impose à la France de nier la volonté du peuple lorrain. Il termine cette lettre en souhaitant la mort de l'Empereur en assurant que celle-ci mettra fin à la guerre. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
  • Le Grand-Ecuyer a publié dans une lettre ouverte un discours d'encouragement vis à vis des combats et des Rémois. Discours que vous pourrez retrouver ici

    Nous vous disons donc à demain soir pour vous présenter le 13ème numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°12[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Dimanche 27 Septembre 1463[/u][/i][/center]

[i][u][b]Front Champenois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Champagne & en Orléanais :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Reims[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Montargis[/b]
[*][b]Une armée[/b] Orléanaise à l'intérieur d'[b]Orléans[/b]
[*][b]Cinq armées[/b] Impériales à [b]Langres[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale dans [b]Reims[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les cinq armées Impériales[/b] sont arrivées à [b]Langres[/b] cette nuit;
[*][b]Les deux armées Royales[/b] qui avaient quitté Langres sont arrivées à [b]Reims[/b] cette nuit.[/list][/i]

[u]Conclusion :[/u]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales continuent d'avancer.
Les armées Françaises opèrent un retour sur Reims.

[list][*]Les cinq armées Impériales sont arrivées à Langres et n'y ont trouvé aucune armée. Vont-elles faire route vers Reims et laisser le sud de la Champagne qu'elles viennent de conquérir sous la menace d'une reconquête royale, notamment par les deux armées repliées à Montargis ou bien par l'ost de Pontoise ? Ou bien annexer à la Franche-Comté cette cité et laisser l'armée à Reims se charger des deux armées royales ? D'autant que le rapport de force à la capitale des Sacres semble incertain, et pencherait davantage du côté des armées Impériales bien que les Français soient plus nombreux.[/list]

Il faudra attendre demain pour connaître la stratégie Impériale.

[list][*]Dans le camp Français, la contre-attaque a été lancée et voilà de nouveau à Reims les deux armées du Lys, « Les lames d'Amahir », dirigée par le Prince Lexhor d'Amahir & « OR Vincit Omnia II », dirigée par Poli_de_motteville. La stratégie serait donc de tenter de reprendre la ville des Sacres et par la même occasion d'affaiblir les forces Impériales. Une reprise de la ville aurait pour conséquence la reprise du Duché de Champagne, dirigée par le Lieutenant-Gouverneur de Reims et gérée par le nouveau Duc Germain, Maty von Braunschweig-Calenberg.
L'assaut qui se prépare risque d'être sanglant, l'armée à l'intérieur des murs ne va pas se laisser faire et il est fort probable que cela affaiblisse grandement les armées Françaises. Mais au final, la Champagne n'est-elle pas le centre de cette guerre, là où les principales armées, notamment ennemies sont rassemblées ?[/list]

Nous serons demain le résultat de cette bataille, même si nous ne pensons pas que cela se décidera en une seule nuit...

[u][b]Front du Maine[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Maine :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Mainoise sur un [b]nœud[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine à l'intérieur du [b]Mans[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine sur un [b]nœud[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*]Aucun mouvement visible.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

Pas grand chose à raconter.

L'armée Angevine est toujours à l'intérieur des murs mais le château ducal n'a toujours pas été pris d'assaut.
L'armée Mainoise est toujours invisible, a-t-elle été détruite ?
L'armée Angevine est toujours sur un nœud, probablement à la recherche de l'armée Mainoise, qui a certainement pu se replier.[/i]

[u][b]Nouvelles d'ailleurs[/b][/u]

[i]A part ça,

[list][*]L'armée du Général Namaycush n'est plus visible dans aucune ville Bourguignonne.
[*]L'Armée du capitaine Coleen de colmarker, peut-être à Chalon.
[*]L'Armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush reste invisible.
[*]Tout comme « La mandra ».
[*]L'Armée du Bourbonnais-Auvergne s'est déplacée à Bourbon.
[*]Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
[*]L'Armée du Chevalier Simeon.Charles s'est déplacée sur Vaudemont.
[*]Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
[*]L'armée Franc-Comtoise qui était sur Poligny s'est déplacée sur Dole.[/list]

Les renforts restent invisibles. Que ça soit l'armée du général Namaycush, de son capitaine Coleen de Colmarker, de l'épouse du général ou encore « la Mandra ». Le général, étant arrivé très tôt en Bourgogne ainsi que son capitaine, veulent-ils attendre l'arrivée des deux dernières armées avant d'exécuter leur plan ? Nous vous tiendrons au courant dès que nous en saurons d'avantage.

L'armée Franc-Comtoise qui était positionnée à Poligny s'est déplacée sur Dole. Il est probable que la Franche-Comté regroupe ses troupes dans sa capitale dans le but de se protéger d'une éventuelle attaque Française. Reste à voir maintenant si cela se concrétise, mais la Franche-Comté est déjà affaiblie par le départ d'une partie de ses troupes au front, des renforts vont-ils arriver ? Notamment les armées qui étaient positionnées dans le Baden ?

En Lorraine, l'armée du Chevalier Simeon.Charles se trouve à présent à Vaudemont. Souhaite-t-il lui aussi se rendre en Franche-Comté au risque de laisser la Lorraine à son sort ?

L'armée du Bourbonnais-Auvergne a poursuivi son chemin vers le centre du Duché, ainsi il est fort probable que cela sonne le retrait du Duché de cette guerre.

L'Artois continue sa politique défensive dans cette guerre, pour le moment, il ne semble que récolter ce que l'Empire sème.

Nous terminerons cette douzième gazette par quelques déclarations :

[list][*]Une annonce parue hier par le Duc de Lorraine. Une annonce dans laquelle il réitère le fait que la Lorraine est Française et dénonce le fait que l'Empire impose à la France de nier la volonté du peuple lorrain. Il termine cette lettre en souhaitant la mort de l'Empereur en assurant que celle-ci mettra fin à la guerre. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88982268#88982268]ici[/url]
[*]Le Grand-Ecuyer a publié dans une lettre ouverte un discours d'encouragement vis à vis des combats et des Rémois. Discours que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88982268#88982268]ici[/url]

Nous vous disons donc à demain soir pour vous présenter le 13ème numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Lun 28 Sep - 19:04

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°13
    Édition du Lundi 28 Septembre 1463



    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales à Reims
    • Deux armées Royales à Conflans-Lès-Sens
    • Cinq armées Impériales quelque part
    • Une armée Impériale dans Reims


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les deux armées royales qui étaient à Montargis sont arrivées à Conflans-lès-sens cette nuit;


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales restent groupir.
    Les armées Françaises stagnent.

    • Nous n'avons pas d'informations sur les armées Impériales, notamment si elles ont quitté Langres ou non. Dans tous les cas elles ont deux angles de déplacements possibles : Reims ou Conflans-lès-sens.
      Reims semble être un obstacle de taille, notamment à cause de l'armée présente dans ses murs. Ainsi, les cinq armées Impériales pourraient se rabattre sur Conflans, même s'il est peu probable qu'elles continuent à se faire tourner en bourrique de la sorte.


    • Dans le camp Français, alors que le Grand-Ecuyer haranguait hier les Rémois à la révolte dans une annonce dont nous vous avions communiqué la source, l'attaque n'a pas eu lieu... Ainsi, il est fort probable que les prochaines annonces du Grand-Eucyer ne soit pas prises au pied de la lettre, puisque souvenez-vous, il avait aussi annoncé le non-retrait des troupes face aux impériaux juste avant que les troupes ne se replient sur Conflans-lès-sens.
      Enfin, le non-assaut de Reims n'était pas prévu, il était même attendu, sinon, pourquoi se déplacer dans le nord si ce n'est pas pour reprendre la cité des Sacres ? L'armée à l'intérieur de la ville ne sera cependant pas facile à déloger, et l'assaut n'a certainement pas été donné pour estimer les pertes d'un éventuel assaut et les conséquences sur la suite de cette guerre.
      Du côté des armées repliées en Orléans, elles sont revenues en Champagne, à Conflans-lès-sens plus précisément d'où elles vont certainement reprendre le combat. En espérant qu'il ne soit pas d'un désordre assassin comme la dernière fois et qu'une stratégie cohérente soit mise en place.


    Nous en serons plus demain, mais en tout cas, il est peu probable que les deux armées quittent leur position à l'ouest de la Champagne, pour éviter de laisser la route vers Orléans ouverte à l'ennemi.

    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Mainoise sur un nœud
    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine sur un nœud


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • Aucun mouvement visible.


    Conclusion :

    Pas grand chose à raconter, si ce n'est l'élection d'un nouveau conseil comtal. Va-t-il se faire bouter manu militari par les Angevins ? Certainement.

    L'armée Angevine est toujours à l'intérieur des murs, attendant son heure pour prendre d'assaut le conseil ducal.
    L'armée Mainoise est toujours invisible, a-t-elle été détruite ?
    La seconde armée Angevine est toujours sur un nœud, aucune idée de son emplacement.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté :

    • Une armée Franc-Comtoise à Dole
    • Une armée Franc-Comtoise à l'intérieur de Dole
    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • Deux armées de l'ost de Pontoise à Poligny


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • Les armées « +Memento Mori+ & *Memento Mori* », dirigées respectivement par le Général Namaycush et le Capitaine Colmarker sont arrivées à Poligny cette nuit.


    Conclusion :

    Les deux armées de l'ost de Pontoise dirigées par Namaycush & Colmarker sont arrivées ce jour à Poligny, aucun combat à reporter mais ce pourrait bien être l'ouverture d'un troisième front, en territoire impérial. Les Franc-Comtois payent cher cette guerre puisqu'ils avaient déjà été attaqués en avril dernier et amputés de plusieurs de leurs villes par la suite. Ainsi, la stratégie royale semble désormais d'étirer un maximum le front pour pouvoir très certainement affaiblir les troupes impériales en Champagne.
    En tout cas, il reste deux armées royales qui vont certainement rejoindre cette avant-garde en Franche-Comté. Reste à voir la réaction impériale.

    Va-t-elle lâcher des troupes en Champagne pour venir aider la Franche-Comté ou bien faire venir de nouvelles armées depuis le territoire impérial ? Sans compter sur les armées Franc-Comtoises, maintenant familières des incursions françaises.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • L'armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush reste invisible.
    • L'armée « La mandra » est invisible.
    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • L'armée du Chevalier Simeon.Charles n'a pas bougée de Vaudemont.
    • Les armées Artésiennes n'ont toujours pas bougées de Bertincourt.
    • Une armée a été créée en Berry.


    Sinon, pas de grands mouvements, que ça soit en Lorraine, au Baden, ou en Artois.

    Le seul mouvement se situerait dans le Berry, qui vient de lever une nouvelle armée. Une armée à but offensif ou défensif ? Après l'alliance entre l'Empire & l'Artois ainsi que l'agression par l'Anjou, nous pouvons nous demander légitimement si le Berry va venir compléter ce carré ? Si c'est le cas, quelle serait sa cible ? La Bourgogne, avec qui le voisinage a toujours été tendu ? L'Orléanais ? Seule province du domaine royal avec l'Alençon qui n'est pas sous la menace directe des agresseurs ?

    Attendons un peu avant de tirer des plans sur la comète, mais en ces temps troublés, cette nouvelle armée risque d'attiser d'avantage la méfiance de ses voisins.

    Nous terminerons cette treizième gazette par quelques déclarations :

    • Une première déclaration du Lieutenant-Gouverneur de Reims dans laquelle il communique sur la gestion du Duché. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Une seconde déclaration dans laquelle il dénonce le discours du Grand-Ecuyer de France et demande aux Champenois de déposer les armes. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Dans une annonce aux Polinois, le Franc-Comte a ordonné l’évacuation de la ville. Cette mesure à surtout pour but d'empêcher les troupes royales de pouvoir s'y ravitailler mais aussi pour renforcer la capitale, Dole, de toutes les troupes possibles.


    Ainsi demain, nous aborderons beaucoup de questions :

    • Qu'en est-il du front Mainois ?
    • Quid du front Champenois ?
    • Quid du front Franc-Comtois ?
    • Les armées à Reims vont-elles lancé l'assaut ?
    • Les armées à Poligny vont-elles prendre la ville ?
    • En saurons-nous d'avantage sur l'éventuelle menace Berrichonne ?
    • L'Artois va-t-il se déplacer ?
    • Quelle sera la réaction Impériale face à l'incursion française en Franche-Comté ?


    Nous en saurons plus demain, dans le 14ème numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°13[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Lundi 28 Septembre 1463[/u][/i][/center]


[i][u][b]Front Champenois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Reims[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Conflans-Lès-Sens[/b]
[*][b]Cinq armées[/b] Impériales [b]quelque part[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale dans [b]Reims[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les deux armées royales[/b] qui étaient à Montargis sont arrivées à [b]Conflans-lès-sens[/b] cette nuit;[/list][/i]

[u]Conclusion :[/u]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales restent groupir.
Les armées Françaises stagnent.

[list][*]Nous n'avons pas d'informations sur les armées Impériales, notamment si elles ont quitté Langres ou non. Dans tous les cas elles ont deux angles de déplacements possibles : Reims ou Conflans-lès-sens.
Reims semble être un obstacle de taille, notamment à cause de l'armée présente dans ses murs. Ainsi, les cinq armées Impériales pourraient se rabattre sur Conflans, même s'il est peu probable qu'elles continuent à se faire tourner en bourrique de la sorte.[/list]

[list][*]Dans le camp Français, alors que le Grand-Ecuyer haranguait hier les Rémois à la révolte dans une annonce dont nous vous avions communiqué la source, l'attaque n'a pas eu lieu... Ainsi, il est fort probable que les prochaines annonces du Grand-Eucyer ne soit pas prises au pied de la lettre, puisque souvenez-vous, il avait aussi annoncé le non-retrait des troupes face aux impériaux juste avant que les troupes ne se replient sur Conflans-lès-sens.
Enfin, le non-assaut de Reims n'était pas prévu, il était même attendu, sinon, pourquoi se déplacer dans le nord si ce n'est pas pour reprendre la cité des Sacres ? L'armée à l'intérieur de la ville ne sera cependant pas facile à déloger, et l'assaut n'a certainement pas été donné pour estimer les pertes d'un éventuel assaut et les conséquences sur la suite de cette guerre.
Du côté des armées repliées en Orléans, elles sont revenues en Champagne, à Conflans-lès-sens plus précisément d'où elles vont certainement reprendre le combat. En espérant qu'il ne soit pas d'un désordre assassin comme la dernière fois et qu'une stratégie cohérente soit mise en place.[/list]

Nous en serons plus demain, mais en tout cas, il est peu probable que les deux armées quittent leur position à l'ouest de la Champagne, pour éviter de laisser la route vers Orléans ouverte à l'ennemi.

[u][b]Front du Maine[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Maine :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Mainoise sur un [b]nœud[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine à l'intérieur du [b]Mans[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine sur un [b]nœud[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*]Aucun mouvement visible.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

Pas grand chose à raconter, si ce n'est l'élection d'un nouveau conseil comtal. Va-t-il se faire bouter manu militari par les Angevins ? Certainement.

L'armée Angevine est toujours à l'intérieur des murs, attendant son heure pour prendre d'assaut le conseil ducal.
L'armée Mainoise est toujours invisible, a-t-elle été détruite ?
La seconde armée Angevine est toujours sur un nœud, aucune idée de son emplacement.[/i]

[i][u][b]Front Franc-Comtois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Franche-Comté :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Franc-Comtoise à [b]Dole[/b]
[*][b]Une armée[/b] Franc-Comtoise à l'intérieur de [b]Dole[/b]
[*][b]Une armée[/b] Franc-Comtoise à [b]Vesoul[/b]
[*][b]Deux armées[/b] de l'ost de Pontoise à [b]Poligny[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*]Les armées « +Memento Mori+ & *Memento Mori* », dirigées respectivement par le Général Namaycush et le Capitaine Colmarker sont arrivées à Poligny cette nuit.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

Les deux armées de l'ost de Pontoise dirigées par Namaycush & Colmarker sont arrivées ce jour à Poligny, aucun combat à reporter mais ce pourrait bien être l'ouverture d'un troisième front, en territoire impérial. Les Franc-Comtois payent cher cette guerre puisqu'ils avaient déjà été attaqués en avril dernier et amputés de plusieurs de leurs villes par la suite. Ainsi, la stratégie royale semble désormais d'étirer un maximum le front pour pouvoir très certainement affaiblir les troupes impériales en Champagne.
En tout cas, il reste deux armées royales qui vont certainement rejoindre cette avant-garde en Franche-Comté. Reste à voir la réaction impériale.

Va-t-elle lâcher des troupes en Champagne pour venir aider la Franche-Comté ou bien faire venir de nouvelles armées depuis le territoire impérial ? Sans compter sur les armées Franc-Comtoises, maintenant familières des incursions françaises.[/i]

[u][b]Nouvelles d'ailleurs[/b][/u]

[i]A part ça,

[list][*]L'armée de la Comtesse de Pontoise, qui fait partie de l'ost du Général Namaycush reste invisible.
[*]L'armée « La mandra » est invisible.
[*]Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
[*]L'armée du Chevalier Simeon.Charles n'a pas bougée de Vaudemont.
[*]Les armées Artésiennes n'ont toujours pas bougées de Bertincourt.
[*]Une armée a été créée en Berry.[/list]

Sinon, pas de grands mouvements, que ça soit en Lorraine, au Baden, ou en Artois.

Le seul mouvement se situerait dans le Berry, qui vient de lever une nouvelle armée. Une armée à but offensif ou défensif ? Après l'alliance entre l'Empire & l'Artois ainsi que l'agression par l'Anjou, nous pouvons nous demander légitimement si le Berry va venir compléter ce carré ? Si c'est le cas, quelle serait sa cible ? La Bourgogne, avec qui le voisinage a toujours été tendu ? L'Orléanais ? Seule province du domaine royal avec l'Alençon qui n'est pas sous la menace directe des agresseurs ?

Attendons un peu avant de tirer des plans sur la comète, mais en ces temps troublés, cette nouvelle armée risque d'attiser d'avantage la méfiance de ses voisins.

Nous terminerons cette treizième gazette par quelques déclarations :

[list][*]Une première déclaration du Lieutenant-Gouverneur de Reims dans laquelle il communique sur la gestion du Duché. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88988087#88988087]ici[/url]
[*]Une seconde déclaration dans laquelle il dénonce le discours du Grand-Ecuyer de France et demande aux Champenois de déposer les armes. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88989982#88989982]ici[/url]
[*]Dans une annonce aux Polinois, le Franc-Comte a ordonné l’évacuation de la ville. Cette mesure à surtout pour but d'empêcher les troupes royales de pouvoir s'y ravitailler mais aussi pour renforcer la capitale, Dole, de toutes les troupes possibles.[/list]

Ainsi demain, nous aborderons beaucoup de questions :

[list][*]Qu'en est-il du front Mainois ?
[*]Quid du front Champenois ?
[*]Quid du front Franc-Comtois ?
[*]Les armées à Reims vont-elles lancé l'assaut ?
[*]Les armées à Poligny vont-elles prendre la ville ?
[*]En saurons-nous d'avantage sur l'éventuelle menace Berrichonne ?
[*]L'Artois va-t-il se déplacer ?
[*]Quelle sera la réaction Impériale face à l'incursion française en Franche-Comté ?[/list]

Nous en saurons plus demain, dans le 14ème numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Mer 30 Sep - 0:36

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°14
    Édition du Mardi 14 Septembre 1463


    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales à Sainte-Menehould
    • Deux armées Royales à Troyes
    • Quatre armées Impériales à Argonne
    • Une armée Impériale quelque part
    • Une armée Impériale dans Reims


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les deux armées royales qui étaient à Conflans-lès-sens sont arrivées à Troyes cette nuit;
    • Les deux armées royales qui étaient à Reims sont arrivées à Sainte-Ménéhould cette nuit;
    • Les quatre armées Impériales qui étaient sur des nœuds sont arrivées à Argonne cette nuit.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales tournent en rond.
    Les armées Royales ont la bougeotte.

    • Les cinq armées impériales sont arrivées à Argonne cette nuit, alertées par l'arrivée il y a deux jours des troupes Françaises à Reims. Soucieuses de préserver cette ville symbolique, ils ont donc décidé d'y envoyer toutes leurs armées. Mais étant donné que les armées Françaises n'y sont plus, elles sont venues pour rien. Depuis quelques temps, les armées Impériales tournent en rond de façon très peu cohérente. Déjà en laissant deux armées royales fuir sur Orléans et ensuite en suivant inutilement les deux armées Françaises qui les ont contourner. Serait-ce le signe d'un relâchement ?

      Il manque aussi une armée impériale dans les rangs. Une retardataire ? Toujours stationnée à Langres ou bien en embuscade sur un nœud ?


    • Dans le camp Français, lors que tout faisait penser à un assaut sur la ville des Sacres, ce plan n'a pas été exécuté. En même temps, il aurait été très difficile de prendre Reims au vu des troupes stationnées à l'intérieur, le rapport de force n'était pas en faveur du camp royal. Et même si une victoire s'était dessinée, elle aurait été acquise au prix de très nombreuses vies, est-ce que cela en aurait valu la peine, anéantir autant de vies, de troupes pour une seule armée alors que le plus gros des forces était derrière ? Une révolte aurait aussi pu être envisagée, et là, le rapport de force aurait été normalement favorable aux Français, mais il fallait être sûr, et surtout que l'ensemble soit finement orchestré pour éviter une sortie des murs de l'armée impériale. Le risque n'a pas été pris. Mieux vaut garder ces deux armées et ceux et celles qui les composent pour des actions ultérieures.
      Concernant les armées à Troyes, là aussi elles ont profité d'une faiblesse impériale, qui a laissé le chemin menant à la Champagne libre, permettant ainsi aux deux armées de revenir stationner à Troyes où désormais, elles vont pouvoir faire la jonction avec les deux armées positionnées à Sainte-Ménéhould, si telle est la volonté royale bien entendu.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine sur un nœud


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • La seconde armée Angevine bat la campagne mainoise.


    Conclusion :

    Le château appartient toujours aux Mainois, il est probable que les angevins attendent que le nouveau Comte soit désigné par les conseillers élus pour que leur prise de pouvoir ait plus d'impact !

    L'armée Mainoise qui avait été repoussée sur un nœud a été détruite, son capitaine ayant décidé de la dissoudre pour éviter un massacre. Malheureusement il semblerait qu'en voulant rentrer chez lui, au Mans, il ait été reconnu par l'armée Angevine qui l'a passé à tabac...et le mot est faible.

    Nos pensées vont vers la famille de ce valeureux capitaine.

    L'armée Angevine qui balaye les nœuds mainois depuis quelques jours s'en serait pris à une mine. Peut-être la première d'une longue série. Vont-ils aussi s'en prendre aux villes pour agrandir leur territoire ou veulent-ils juste piller ?


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté :

    • Une armée Franc-Comtoise à l'intérieur de Dole
    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • Deux armées de l'ost de Pontoise à Dole


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • Les armées « +Memento Mori+ & *Memento Mori* » qui étaient stationnées à Poligny sont arrivées à Dole cette nuit.
    • L'armée Franc-Comtoise dirigée par le Franc-Comte qui s'était replié sur Dole a été dissoute dans la nuit.


    Conclusion :

    Les deux armées royales sont arrivés à Dole ce jour. Il est évident que l'objectif n'était pas de prendre la ville Franc-Comtoise mais bien la capitale.

    Le Franc-Comte a aussi décidé de détruire son armée dans la nuit pour éviter un massacre et conserver ses troupes pour ce qui devrait être le second siège de Dole.

    L'armée Franc-Comtoise positionnée à Vesoul semble être une armée fantôme, toutefois elle pourra s’avérer utile pour récupérer des renforts dans les villages non assiégés. C'est pourquoi elle ne devrait pas rester tranquille bien longtemps.

    Reste à savoir la réaction de l'Empire face à cette agression sur son propre territoire. Pour le moment, l'Empire ne semble pas montrer de ressources autres que celles mises en avant en Champagne.

    Cette nuit risque d'être sanglante pour les Francs-Comtois mais aussi pour les troupes royales si elles décidaient de lancer l'assaut sans attendre les renforts. Dole est-elle la Reims impériale ? Nous le serons demain...ou pas.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • L'armée de la Comtesse de Pontoise reste invisible.
    • L'armée « La mandra » est invisible.
    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Vaudemont.
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougée.


    Lorraine, Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

    Nous nous demandons aussi où en sont les négociations, au vu des derniers événements, elles ne semblent pas prêtes à aboutir ni même à débuter. Il semble que tant que le Royaume disposera de troupes en nombre conséquent, les négociations seront retardées...
    Concernant l'Empire, il attend que la Reyne soit remise, c'est du moins ce qui a été affirmé dans la dernière annonce.

    Nous terminerons cette quatorzième gazette par quelques déclarations :

    • Le Grand-Maître de France communique sur la prise de la ville du Mans. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • La Duchesse de Touraine apporte son soutien aux Mainois dans une lettre ouverte. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Les Angevins lancent une campagne de recrutement militaire. Déclaration que vous pourrez retrouver ici


    Demain, nous aborderons les questions suivantes :

    • Les Angevins vont-ils prendre le Maine ? Vont-ils annexer des territoires ?
    • Que vont faire les armées Impériales ? Où est l'armée Impériale qui n'a pas suivi les autres ?
    • L'assaut va-t-il être donné en Franche-Comté ? Dole résistera t-elle ? Quelle sera la réaction impérialiste ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se mettre en ordre de marche ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?
    • Les renforts de l'ost de Pontoise vont-ils arriver ?


    Vous le saurez demain dans le 15ème numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°14[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Mardi 14 Septembre 1463[/u][/i][/center]

[i][u][b]Front Champenois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Sainte-Menehould[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Troyes[/b]
[*][b]Quatre armées[/b] Impériales à [b]Argonne[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale [b]quelque part[/b]
[*][b]Une armée[/b] Impériale dans [b]Reims[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les deux armées royales[/b] qui étaient à [b]Conflans-lès-sens[/b] sont arrivées à [b]Troyes[/b] cette nuit;
[*][b]Les deux armées royales[/b] qui étaient à [b]Reims[/b] sont arrivées à [b]Sainte-Ménéhould[/b] cette nuit;
[*][b]Les quatre armées Impériales[/b] qui étaient sur des [b]nœuds[/b] sont arrivées à [b]Argonne[/b] cette nuit.[/list][/i]

[u]Conclusion :[/u]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales tournent en rond.
Les armées Royales ont la bougeotte.

[list][*]Les cinq armées impériales sont arrivées à Argonne cette nuit, alertées par l'arrivée il y a deux jours des troupes Françaises à Reims. Soucieuses de préserver cette ville symbolique, ils ont donc décidé d'y envoyer toutes leurs armées. Mais étant donné que les armées Françaises n'y sont plus, elles sont venues pour rien. Depuis quelques temps, les armées Impériales tournent en rond de façon très peu cohérente. Déjà en laissant deux armées royales fuir sur Orléans et ensuite en suivant inutilement les deux armées Françaises qui les ont contourner. Serait-ce le signe d'un relâchement ?

Il manque aussi une armée impériale dans les rangs. Une retardataire ? Toujours stationnée à Langres ou bien en embuscade sur un nœud ?[/list]

[list][*]Dans le camp Français, lors que tout faisait penser à un assaut sur la ville des Sacres, ce plan n'a pas été exécuté. En même temps, il aurait été très difficile de prendre Reims au vu des troupes stationnées à l'intérieur, le rapport de force n'était pas en faveur du camp royal. Et même si une victoire s'était dessinée, elle aurait été acquise au prix de très nombreuses vies, est-ce que cela en aurait valu la peine, anéantir autant de vies, de troupes pour une seule armée alors que le plus gros des forces était derrière ? Une révolte aurait aussi pu être envisagée, et là, le rapport de force aurait été normalement favorable aux Français, mais il fallait être sûr, et surtout que l'ensemble soit finement orchestré pour éviter une sortie des murs de l'armée impériale. Le risque n'a pas été pris. Mieux vaut garder ces deux armées et ceux et celles qui les composent pour des actions ultérieures.
Concernant les armées à Troyes, là aussi elles ont profité d'une faiblesse impériale, qui a laissé le chemin menant à la Champagne libre, permettant ainsi aux deux armées de revenir stationner à Troyes où désormais, elles vont pouvoir faire la jonction avec les deux armées positionnées à Sainte-Ménéhould, si telle est la volonté royale bien entendu.[/list]

[u][b]Front du Maine[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Maine :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Angevine à l'intérieur du [b]Mans[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine sur un [b]nœud[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*]La seconde armée Angevine bat la campagne mainoise.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

Le château appartient toujours aux Mainois, il est probable que les angevins attendent que le nouveau Comte soit désigné par les conseillers élus pour que leur prise de pouvoir ait plus d'impact !

L'armée Mainoise qui avait été repoussée sur un nœud a été détruite, son capitaine ayant décidé de la dissoudre pour éviter un massacre. Malheureusement il semblerait qu'en voulant rentrer chez lui, au Mans, il ait été reconnu par l'armée Angevine qui l'a passé à tabac...et le mot est faible.

Nos pensées vont vers la famille de ce valeureux capitaine.

L'armée Angevine qui balaye les nœuds mainois depuis quelques jours s'en serait pris à une mine. Peut-être la première d'une longue série. Vont-ils aussi s'en prendre aux villes pour agrandir leur territoire ou veulent-ils juste piller ?[/i]

[i][u][b]Front Franc-Comtois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Franche-Comté :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Franc-Comtoise à l'intérieur de [b]Dole[/b]
[*][b]Une armée[/b] Franc-Comtoise à [b]Vesoul[/b]
[*][b]Deux armées[/b] de l'ost de Pontoise à [b]Dole[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*]Les armées [b]« +Memento Mori+ & *Memento Mori* »[/b] qui étaient stationnées à [b]Poligny[/b] sont arrivées à [b]Dole[/b] cette nuit.
[*][b]L'armée Franc-Comtoise[/b] dirigée par le Franc-Comte qui s'était replié sur [b]Dole[/b] a été [b]dissoute[/b] dans la nuit.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

Les deux armées royales sont arrivés à Dole ce jour. Il est évident que l'objectif n'était pas de prendre la ville Franc-Comtoise mais bien la capitale.

Le Franc-Comte a aussi décidé de détruire son armée dans la nuit pour éviter un massacre et conserver ses troupes pour ce qui devrait être le second siège de Dole.

L'armée Franc-Comtoise positionnée à Vesoul semble être une armée fantôme, toutefois elle pourra s’avérer utile pour récupérer des renforts dans les villages non assiégés. C'est pourquoi elle ne devrait pas rester tranquille bien longtemps.

Reste à savoir la réaction de l'Empire face à cette agression sur son propre territoire. Pour le moment, l'Empire ne semble pas montrer de ressources autres que celles mises en avant en Champagne.

Cette nuit risque d'être sanglante pour les Francs-Comtois mais aussi pour les troupes royales si elles décidaient de lancer l'assaut sans attendre les renforts. Dole est-elle la Reims impériale ? Nous le serons demain...ou pas.[/i]

[u][b]Nouvelles d'ailleurs[/b][/u]

[i]A part ça,

[list][*]L'armée de la Comtesse de Pontoise reste invisible.
[*]L'armée « La mandra » est invisible.
[*]Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
[*]L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Vaudemont.
[*]Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
[*]L'armée Berrichonne n'a pas bougée.[/list]

Lorraine, Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

Nous nous demandons aussi où en sont les négociations, au vu des derniers événements, elles ne semblent pas prêtes à aboutir ni même à débuter. Il semble que tant que le Royaume disposera de troupes en nombre conséquent, les négociations seront retardées...
Concernant l'Empire, il attend que la Reyne soit remise, c'est du moins ce qui a été affirmé dans la dernière annonce.

Nous terminerons cette quatorzième gazette par quelques déclarations :

[list][*]Le Grand-Maître de France communique sur la prise de la ville du Mans. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88992816#88992816]ici[/url]
[*]La Duchesse de Touraine apporte son soutien aux Mainois dans une lettre ouverte. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88989751#88989751]ici[/url]
[*]Les Angevins lancent une campagne de recrutement militaire. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88994607#88994607]ici[/url][/list]

Demain, nous aborderons les questions suivantes :

[list][*]Les Angevins vont-ils prendre le Maine ? Vont-ils annexer des territoires ?
[*]Que vont faire les armées Impériales ? Où est l'armée Impériale qui n'a pas suivi les autres ?
[*]L'assaut va-t-il être donné en Franche-Comté ? Dole résistera t-elle ? Quelle sera la réaction impérialiste ?
[*]L'armée en Berry va-t-elle se mettre en ordre de marche ?
[*]L'Artois restera-t-il sur la défensive ?
[*]Les renforts de l'ost de Pontoise vont-ils arriver ?[/list]

Vous le saurez demain dans le 15ème numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Mer 30 Sep - 20:04

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°15
    Édition du Mercredi 15 Septembre 1463


    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Deux armées Royales quelque part
    • Deux armées Royales à Troyes
    • Quatre armées Impériales à Reims
    • Deux armées Impériales quelque part



    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Les deux armées royales qui étaient à Sainte-Menehould se sont déplacées sur des nœuds cette nuit;
    • L'armée impériale qui était dans les murs de Reims est sortie de la ville cette nuit;
    • Les trois armées impériales qui étaient à Argonne sont arrivées à Reims cette nuit;
    • L'armée impériale « 1. badisches Banner » qui était à Argonne s'est déplacée vers un endroit inconnu cette nuit;


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales se divisent.
    Les armées Françaises se regroupent.

    • Les six armées impériales engagées sur le front Champenois semblent se diviser. Deux armées sont à un endroit inconnu tandis que quatre armées se sont rassemblées sur Reims, dont l'armée qui était à l'intérieur des murs. Est-ce le signe que la stratégie royale visant à attaquer deux endroits en même temps est en marche ? Forçant ainsi les troupes impériales à se diviser pour défendre le territoire conquis ? Ou est-ce juste un leurre pour forcer les armées royales à marcher sur elles ?


    • Dans le camp Français, les deux armées royales positionnées sur Sainte-Ménéhould ont entamé leur marche cette nuit dans le but de rejoindre les armées positionnées sur Troyes, ce qui ferait 4 armées royales regroupées, donnant ainsi une force de frappe conséquente.


    Puissent-t-elles être utilisées à bon escient, sans acte de bravoure inutile.

    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine sur un nœud


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée Angevine sur les nœuds est en mouvement.


    Conclusion :

    Le château a été pris dans la nuit ou un peu avant par les forces angevines, qui ont donc bouté hors du conseil ducal les conseillers élus légitimement. Ainsi, l'Anjou domine le Maine qu'ils peuvent écarteler à leur gré et aussi piller ses ressources, que ce soit le revenu des mines, les taxes qui pourront être augmentées, la vente d'animaux sans compter les nombreuses ressources du département économique. Même si le conseil à pu dissimuler le principal de ses ressources, cela risque d'amputer sérieusement la santé économique du Comté.

    Qui va venir en aide aux Mainois ? Une mobilisation va t-elle être lancée ou ce Comté sera-t-il abandonné à lui-même ?


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté :

    • Une armée Franc-Comtoise à l'intérieur de Dole
    • Une armée Franc-Comtoise à Luxeuil
    • L'armée « *Memento Mori* » est positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » est quelque part
    • L'armée « La Mandra » est positionnée à Poligny


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée « +Memento Mori+ » qui était stationnée à Dole a quitté la ville cette nuit.
    • L'armée Franc-Comtoise qui était sur Vesoul est arrivée à Luxeuil dans la nuit.
    • L'armée « La Mandra » est arrivée à Poligny cette nuit.


    Conclusion :

    L'armée royale dirigée par le Comte de Pontoise a quitté Dole cette nuit. Ne laissant qu'une seule armée au siège de la capitale. Ainsi, il est clair que Dole possède encore quelques jours devant elle pour se renforcer. La seule question est de savoir ou se rend le Comte de Pontoise et pour quoi ? Va t-il chasser l'armée positionnée à Luxueil ou bien cherche t-il à franchiser des mines pour affaiblir le prestige Franc-Comtois ? Si c'est la seconde option, il aura du mal, car sans agrément d'une province limitrophe à la Franche-Comté, il lui sera difficile de s'emparer des mines, principale source de revenus d'une province. La Bourgogne s'est déclarée neutre dans le conflit tandis que la Champagne est sous domination Impériale. Ainsi, il pourrait à la place franchiser les villes, ce qui priverai la Franche-Comté de nombreuses ressources, comme les impôts, taxes & ventes d'animaux.
    Mais même en faisant cela, qui dit que la Franche-Comté ne va pas recevoir des écus de l'Empire pour le maintenir à un niveau élevé ?

    A part cela, l'armée qui était à Vesoul a donc décidé de se replier sur Luxeuil.
    Enfin, l'armée « La Mandra » est arrivée à Poligny ce jour. Une armée conséquente qui va certainement y aller de son gros grain de sel.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • L'armée de la Comtesse de Pontoise n'est pas visible.
    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Vaudemont.
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougée.


    Lorraine, Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

    Nous terminerons cette quinzième gazette par quelques déclarations :

    • Le Pair de France Datan l'Epervier demande officiellement l'abdication de la Reyne. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le valeureux capitaine royal d'Alençon ayant œuvré à la tête d'une armée en Champagne a été démis de ses fonctions par le Connétable de France. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Champagne communique sous forme de lettre journalière la situation dans le Duché. Cette lettre est l’ancêtre de la Gazette. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • L'Empereur, dans une lettre ouverte, expose ses conditions de paix qui accompagneraient le retrait des troupes impériales. Déclaration que vous pouvez retrouver ici.
    • Le Général Namaycush impose un couvre-feu aux Francs-Comtois. Déclaration que vous pouvez retrouver ici.


    Ainsi, demain, dans le prochain numéro de la Gazette :

    • Que vont à présent faire les Angevins ?
    • Que vont faire les armées Impériales ? Où sont donc passées les deux armées ? Des renforts vont-ils arriver ?
    • Ou se rend l'armée du Général Namaycush ? Quid de sa dulcinée ? L'assaut va-t-il être donné ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?


    A demain soir pour le 16ème numéro de « La Gazette de Guerre ».


Code:
[quote][list][center][img]http://img11.hostingpics.net/pics/311553diplomatie.png[/img]

[color=darkblue][size=18][b]La GAZETTE DE GUERRE N°15[/b][/size][/color]
[i][u]Édition du Mercredi 15 Septembre 1463[/u][/i][/center]

[i][u][b]Front Champenois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Champagne :[/u]

[list][*][b]Deux armées[/b] Royales [b]quelque part[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Royales à [b]Troyes[/b]
[*][b]Quatre armées[/b] Impériales à [b]Reims[/b]
[*][b]Deux armées[/b] Impériales [b]quelque part[/b][/list]


[u]Mouvements ayant eu lieu cette nuit :[/u]

[list][*][b]Les deux armées royales[/b] qui étaient à [b]Sainte-Menehould[/b] se sont déplacées sur des [b]nœuds[/b] cette nuit;
[*][b]L'armée impériale[/b] qui était dans les murs de [b]Reims[/b] est sortie de la [b]ville[/b] cette nuit;
[*][b]Les trois armées impériales[/b] qui étaient à [b]Argonne[/b] sont arrivées à [b]Reims[/b] cette nuit;
[*][b]L'armée impériale « 1. badisches Banner »[/b] qui était à [b]Argonne[/b] s'est déplacée vers un endroit [b]inconnu[/b] cette nuit;[/list][/i]

[u]Conclusion :[/u]

[i][u]En quelques mots :[/u]

Les armées Impériales se divisent.
Les armées Françaises se regroupent.

[list][*]Les six armées impériales engagées sur le front Champenois semblent se diviser. Deux armées sont à un endroit inconnu tandis que quatre armées se sont rassemblées sur Reims, dont l'armée qui était à l'intérieur des murs. Est-ce le signe que la stratégie royale visant à attaquer deux endroits en même temps est en marche ? Forçant ainsi les troupes impériales à se diviser pour défendre le territoire conquis ? Ou est-ce juste un leurre pour forcer les armées royales à marcher sur elles ?[/list]

[list][*]Dans le camp Français, les deux armées royales positionnées sur Sainte-Ménéhould ont entamé leur marche cette nuit dans le but de rejoindre les armées positionnées sur Troyes, ce qui ferait 4 armées royales regroupées, donnant ainsi une force de frappe conséquente.[/list]

Puissent-t-elles être utilisées à bon escient, sans acte de bravoure inutile.

[u][b]Front du Maine[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Maine :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Angevine à l'intérieur du [b]Mans[/b]
[*][b]Une armée[/b] Angevine sur un [b]nœud[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*]L'armée Angevine sur les nœuds est en mouvement.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

Le château a été pris dans la nuit ou un peu avant par les forces angevines, qui ont donc bouté hors du conseil ducal les conseillers élus légitimement. Ainsi, l'Anjou domine le Maine qu'ils peuvent écarteler à leur gré et aussi piller ses ressources, que ce soit le revenu des mines, les taxes qui pourront être augmentées, la vente d'animaux sans compter les nombreuses ressources du département économique. Même si le conseil à pu dissimuler le principal de ses ressources, cela risque d'amputer sérieusement la santé économique du Comté.

Qui va venir en aide aux Mainois ? Une mobilisation va t-elle être lancée ou ce Comté sera-t-il abandonné à lui-même ?[/i]

[i][u][b]Front Franc-Comtois[/b][/u]

[u]Positionnement des différentes armées en Franche-Comté :[/u]

[list][*][b]Une armée[/b] Franc-Comtoise à l'intérieur de [b]Dole[/b]
[*][b]Une armée[/b] Franc-Comtoise à [b]Luxeuil[/b]
[*][b]L'armée « *Memento Mori* »[/b] est positionnée à [b]Dole[/b]
[*][b]L'armée « +Memento Mori+ »[/b] est [b]quelque part[/b]
[*][b]L'armée « La Mandra »[/b] est positionnée à [b]Poligny[/b][/list]

[u]Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :[/u]

[list][*][b]L'armée « +Memento Mori+ »[/b] qui était stationnée à [b]Dole[/b] a [b]quitté la ville[/b] cette nuit.
[*][b]L'armée Franc-Comtoise[/b] qui était sur [b]Vesoul[/b] est arrivée à [b]Luxeuil[/b] dans la nuit.
[*][b]L'armée « La Mandra »[/b] est arrivée à [b]Poligny[/b] cette nuit.[/list]

[u]Conclusion :[/u]

L'armée royale dirigée par le Comte de Pontoise a quitté Dole cette nuit. Ne laissant qu'une seule armée au siège de la capitale. Ainsi, il est clair que Dole possède encore quelques jours devant elle pour se renforcer. La seule question est de savoir ou se rend le Comte de Pontoise et pour quoi ? Va t-il chasser l'armée positionnée à Luxueil ou bien cherche t-il à franchiser des mines pour affaiblir le prestige Franc-Comtois ? Si c'est la seconde option, il aura du mal, car sans agrément d'une province limitrophe à la Franche-Comté, il lui sera difficile de s'emparer des mines, principale source de revenus d'une province. La Bourgogne s'est déclarée neutre dans le conflit tandis que la Champagne est sous domination Impériale. Ainsi, il pourrait à la place franchiser les villes, ce qui priverai la Franche-Comté de nombreuses ressources, comme les impôts, taxes & ventes d'animaux.
Mais même en faisant cela, qui dit que la Franche-Comté ne va pas recevoir des écus de l'Empire pour le maintenir à un niveau élevé ?

A part cela, l'armée qui était à Vesoul a donc décidé de se replier sur Luxeuil.
Enfin, l'armée « La Mandra » est arrivée à Poligny ce jour. Une armée conséquente qui va certainement y aller de son gros grain de sel.[/i]

[u][b]Nouvelles d'ailleurs[/b][/u]

[i]A part ça,

[list][*]L'armée de la Comtesse de Pontoise n'est pas visible.
[*]Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
[*]L'armée du Chevalier Simeon.Charles est toujours à Vaudemont.
[*]Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
[*]L'armée Berrichonne n'a pas bougée.[/list]

Lorraine, Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

Nous terminerons cette quinzième gazette par quelques déclarations :

[list][*]Le Pair de France Datan l'Epervier demande officiellement l'abdication de la Reyne. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88999135#88999135]ici[/url]
[*]Le valeureux capitaine royal d'Alençon ayant œuvré à la tête d'une armée en Champagne a été démis de ses fonctions par le Connétable de France. Déclaration que vous pourrez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88996581#88996581]ici[/url]
[*]Le Champagne communique sous forme de lettre journalière la situation dans le Duché. Cette lettre est l’ancêtre de la Gazette. Déclaration que vous pouvez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88996275#88996275]ici[/url]
[*]L'Empereur, dans une lettre ouverte, expose ses conditions de paix qui accompagneraient le retrait des troupes impériales. Déclaration que vous pouvez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88995132#88995132]ici[/url].
[*]Le Général Namaycush impose un couvre-feu aux Francs-Comtois. Déclaration que vous pouvez retrouver [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=88996511#88996511]ici[/url].[/list]

Ainsi, demain, dans le prochain numéro de la Gazette :

[list][*]Que vont à présent faire les Angevins ?
[*]Que vont faire les armées Impériales ? Où sont donc passées les deux armées ? Des renforts vont-ils arriver ?
[*]Ou se rend l'armée du Général Namaycush ? Quid de sa dulcinée ? L'assaut va-t-il être donné ?
[*]L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
[*]L'Artois restera-t-il sur la défensive ?[/list]

A demain soir pour le 16ème numéro de « La Gazette de Guerre ».[/i][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Jeu 1 Oct - 20:54

Citation :


La GAZETTE DE GUERRE N°16
Édition du Jeudi 16 Septembre 1463

Front Champenois

Positionnement des différentes armées en Champagne :

  • Quatre armées Royales à Troyes
  • Trois armées Impériales à Reims
  • Une armée Impériale à Argonne


Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

  • Les deux armées royales qui étaient sur un nœud se sont déplacées sur Troyes cette nuit;
  • L'armée Impériale « 1. Wurttembergishe armee » qui était à Reims s'est déplacée sur Argonne cette nuit;


Conclusion :

En quelques mots :

Les armées Impériales se divisent.
Les armées Françaises se regroupent.

  • Une armée Impériale s'est déplacée sur Argonne, en plus de cela nous savons désormais où se trouvent les 2 armées Impériales qui étaient portées disparues : Toul.
    Ainsi, il est fort probable que ces armées se dirigent à présent sur la Franche-Comté, mais ont-elles les moyens de battre les troupes Françaises là-bas ? Peu probable vu que la force totale de ces deux armées avoisinerait les 60 hommes. Il faudra donc en trouver d'avantage. L'armée qui s'est déplacée à Argonne peut-être ? Cette seule armée équivaut aux deux armées réunies sur Toul. Cela ferait donc plus d'une centaine d'hommes qui arriveraient en Franche-Comté, sans compter les forces Franc-Comtoises en sachant que les troupes Françaises doivent encore prendre la capitale, Dole, qui ne tombera pas aisément.
    Que vont donc faire les trois armées Impériales sur Reims ? Il est probable qu'elles adoptent une position défensive, étant donné qu'à présent, leur effectif ne se limite qu'à une centaine d'hommes.


Nous saurons demain si cette stratégie ce confirme.

  • Dans le camp Français, les armées Royales se sont rassemblées à Troyes, verrouillant ainsi la Champagne. Là aussi il est peu probable qu'elles bougent, quel intérêt auraient-elles à agir ainsi ? Cela fait bien longtemps que les troupes Impériales détiennent le nord de la Champagne et il est peu probable que cela change avant la fin de la guerre.


Front du Maine

Positionnement des différentes armées en Maine :

  • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
  • Une armée Angevine à Montmirail


Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

  • L'armée Angevine qui était active sur des nœuds est arrivée à Montmirail cette nuit.


Conclusion :

L'armée Angevine qui était présente sur les nœuds a fait sa réapparition à Montmirail cette nuit. Pendant son absence, elle aurait annexé de nombreux nœuds qui seraient : Les nœuds entre Montmirail & Le Mans, Mayenne & Le Mans, La Flèche & Le Mans.
Aussi, deux mines Mainoises seraient sous contrôles Angevin en plus d'un nœud stratégique puisqu'il permet le passage d'une frontière à une autre. L'avantage est Angevin.


Front Franc-Comtois

Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

  • Une armée Franc-Comtoise dans les murs de Luxeuil
  • L'armée « *Memento Mori* » est positionnée à Dole
  • L'armée « +Memento Mori+ » est positionnée à Dole
  • L'armée « La Mandra » est positionnée à Poligny
  • L'armée « Sub Rosa » est positionnée à Poligny
  • Deux armées Impériales positionnées à Toul
  • Une armée royale à Vaudemont


Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

  • L'armée « +Memento Mori+ » qui était quelque part est arrivée à Dole cette nuit.
  • L'armée Franc-Comtoise qui était à Luxeuil a franchi les portes de la ville dans la nuit.
  • L'armée « Sub Rosa » est arrivée à Poligny cette nuit.
  • Deux armées Impériales sont arrivées à Toul cette nuit.


Conclusion:

Coup de tonnerre dans les rangs Francs-Comtois : L'armée qui défendait la ville n'est plus ! Elle a été dissoute, faute de moyens financiers. Ainsi, il est peu probable que la ville tienne étant donné les troupes présentent devant Dole. Mais les troupes royales vont-elles justement attendre les renforts pour limiter les dégâts ?

Du côté des renforts, l'armée de l'épouse du Général Namaycush est arrivée à Poligny ce jour, ainsi, tous les renforts sont en Franche-Comté.

Du côté de l'armée Franc-Comtoise qui se baladait dans le Comté, elle a décidé de rentrer dans les murs de Luxeuil. Ce qui est surprenant, c'est de dissoudre l'armée à l'intérieur des murs de Dole et conserver cette armée qui à première vue a l'air inutile.

Après, c'est sans compter sur les deux armées Impériales qui arrivent. Elles ont été aperçues à Toul cette nuit, elles sont à un jour de l'armée du Chevalier Simeone charles positionnée à Vaudemont.


Nouvelles d'ailleurs

A part ça,

  • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
  • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
  • L'armée Berrichonne n'a pas bougée.



Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

Nous terminerons cette seizième gazette par quelques déclarations :

  • La Connétablie a fait une petit déclaration sur la situation des différents fronts. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
  • Les Angevins communiquent aux Mainois. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
  • Déclaration de la Duchesse de Bourgogne vis-à-vis des armées royales dirigées par le général Namaycush. Déclaration que vous pouvez retrouver ici/list]

    Ainsi, demain, dans le prochain numéro de la Gazette :

    • Que vont à présent faire les Angevins ?
    • Que vont faire les armées impériales à Reims ? Que va faire l'armée Impériale à Argonne ? Quid des deux à Toul ?
    • L'assaut va t-il être donné sur Dole ? Sur Poligny ?
    • Les armées royales en Champagne vont-elles rester sur la défensive ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?


    Nous vous disons donc à demain soir pour vous présenter le 17ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Ven 2 Oct - 22:31

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°17
    Édition du Vendredi 02 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Deux armées Impériales à Reims
    • Une armée Impériale à Argonne


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • L'armée impériale « Athene Noctua » qui était à Reims s'est déplacée sur Argonne cette nuit;


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales se divisent.
    Les armées Françaises ne bougent pas.

    • Les armées impériales semblent se diviser davantage : Après le départ d'une armée de Reims hier, une seconde est partie et se trouve désormais à Argonne. Ainsi, malgré la disparition de l'armée qui avait bougée sur Argonne hier, il est probable qu'elle se soit dirigée vers la Lorraine comme ses camarades, la quatrième armée va-t-elle faire de même ?
      La guerre semble désormais prendre vraiment place vers la Franche-Comté, où 2 armées restent mobilisées bien que leurs forces soit désormais amoindries, puisqu'elles compteraient environ 70 hommes.


    Nous saurons demain si les deux armées impériales qui ont bougé ces deux derniers jours vont bien rejoindre le reste en Lorraine ou non.

    • Dans le camp Français, les armées royales n'ont pas bougées. Mais une offensive est-elle à prévoir au vu du dispersement des troupes impériales ? Ou vont-elles attendre à Troyes qui permet de garder le reste du domaine royal en sécurité ? Il faudra aussi se méfier que cela ne soit pas un leurre impérial pour attirer les armées Françaises à Reims.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine dans les murs de Montmirail


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée Angevine qui était à l'extérieur de Montmirail est entrée dans les murs de la ville cette nuit.


    Conclusion :

    L'armée Angevine qui assiégeait hier la cité de Montmirail y est entrée dans la nuit. Ainsi désormais, les Angevins contrôlent deux villes dont la capitale du Maine. Maintenant, pourquoi Montmirail ? Car pour le moment l'a ville n'a ni été franchisée ni annexée. Serait-ce pour les impôts ou uniquement la symbolique ? C'est étonnant car si les Angevins voulaient prendre des villes mainoises, ils s'en prendraient à des villes plus stratégique pour eux, comme Mayenne & Laval. Si c'est pour les écus, Montmirail est la ville la moins peuplée du Maine, donc là encore mauvaise cible... Étrange décision.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise dans les murs de Luxeuil
    • L'armée « *Memento Mori* » est positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » est positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » est positionnée dans Poligny
    • L'armée « Sub Rosa » est positionnée dans Poligny
    • Une armée Impériale est positionnée dans Toul
    • Une armée Impériale est positionnée à Vaudemont
    • Une armée Royale est positionnée quelque part


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée royale de Simeone.Charles a quitté Vaudemont cette nuit.
    • L'armée « La Mandra » qui était à Poligny est entrée dans les murs de la ville dans la nuit.
    • L'armée « Sub Rosa » qui était à Poligny est entrée dans les murs de la villecette nuit.
    • Une armée Impériale est entrée dans Toul cette nuit.
    • Une armée Impériale hier à Toul est arrivée à Vaudemont cette nuit.


    Conclusion :

    Il y a eu beaucoup de mouvement cette nuit.

    Commençons par les armées impériales, une armée est entrée dans l'enceinte de Toul cette nuit quand une autre a fait marche sur Vaudemont.
    Pourquoi l'armée Impériale a-t-elle effectuée un mouvement dans Toul sans franchiser la ville ni renverser la Mairesse sur place ? Quel but ? Les armées Impériales veulent-t-elles faire le ménage en Lorraine avant de se rendre en Franche Comté ? Veulent-elles morceler le Duché ?

    L'armée Française qui était positionnée à Vaudemont a pu quitter la ville cette nuit et ainsi éviter le combat.

    En Franche-Comté, les armées royales ont pris Poligny cette nuit et la ville a été rendue franche ou du moins va t-elle l'être. Ainsi, le but des troupes royalistes serait de morceler le Comté comme les Impériaux l'ont fait avec la Champagne.
    Aucun assaut n'a été donné sur Dole, reste à savoir si cela sera fait avant l'arrivée des troupes impériales et surtout si cela sera fait uniquement avec deux armées ou toutes les forces royales réunies en Franche-Comté.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.


    Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

    Nous terminerons cette dix-septième gazette par quelques déclarations :

    • Le Grand-Maître de France communique sur le Maine. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Erraa de la Huchaudière, anciennement surintendante royale, se plaint du manque d'attention accordée au Maine, actuellement sous occupation Angevine. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Franc-Comte a publié une déclaration dans laquelle il se lance dans une joute verbale avec le Général Namaycush. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • Réponse du Général Namaycush à la Duchesse de Bourgogne. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    Demain, dans le prochain numéro de la Gazette :

    • En saurons-nous plus sur le but de la prise de Montmirail ? Que va faire l'armée Angevine ?
    • Que va faire l'armée impériale dans Toul ? Les deux armées qui ont quitté Reims vont-elles la rejoindre ? Vont-elles réellement en Franche-Comté ?
    • Les armées impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ?
    • Les armées royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?


    Nous vous disons donc à demain soir pour le 18ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Sam 3 Oct - 22:47

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°18
    Édition du Samedi 03 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Deux armées Impériales à Reims
    • Deux armées Impériales quelque part


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Deux armées Impériales sillonnent les routes;



    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales se divisent.
    Les armées Françaises ne bougent pas.

    • Les deux armées Impériales qui ont quitté Reims ces derniers jours ne sont pas en Lorraine, une armée aurait même été aperçue à Joinville. Il est fort logique de ce demander si elles vont continuer à rester en Champagne ou rejoindre la Franche-Comté par Vesoul ? De notre côté nous pencherions d'avantage sur ça. Le Front champenois se calme et l'Empire doit défendre ses terres avant de penser à vouloir conquérir la couronne de France, surtout que l'Empereur Hadrien est contesté par sa politique offensive.


    Nous en saurons d'avantage dans quelques jours sur le mouvements de ces deux armées.

    • Dans le camp Français, rien ne bouge. Toujours à Troyes. Il est fort probable qu'elles attendent de voir comment évolue le front Franc-Comtois avant de bouger, on peux penser qu'à présent ce sont des troupes de réserves.


    Cela permet aux troupes de se reposer après des mois de luttes en Champagne.

    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine dans les murs de Montmirail


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée Angevine qui est dans Montmirail en a fait une ville Franche cette nuit.


    Conclusion :

    Montmirail a été franchisée cette nuit, ainsi elle ne fait plus partie du Maine. Alors que nous nous demandions hier POURQUOI, il semble que le but de l'Anjou soit de morceler le Maine pour lui faire mal, à défaut de l'effacer du domaine royal. Il faut donc s'attendre à ce que Laval & Mayenne soient les prochaines cibles.

    Les mines ayant été conquises par les Angevins ont été rouvertes.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise dans les murs de Luxeuil
    • Une armée royale est positionnée à Luxeuil
    • L'armée « *Memento Mori* » est positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » est positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » est positionnée dans Poligny
    • L'armée « Sub Rosa » est positionnée à Poligny
    • Une armée Impériale est positionnée à Toul
    • Une armée Impériale est positionnée à Épinal


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée royale de Simeone.Charles est arrivée à Luxeuil cette nuit.
    • L'armée « Sub Rosa » est sortie des murs de Poligny cette nuit.
    • L'armée impériale « Knochenjägen » est sortie des murs de Toul cette nuit.
    • L'armée impériale « 1. Badisches Banner » est arrivée à Épinal cette nuit.


    Conclusion :

    Du côté impérial, nous avons les deux armées qui sont toujours en Lorraine, celle qui était entrée dans Toul y est sortie sans n'y avoir rien fait, est-ce donc une erreur du capitaine ? L'armée qui était à Vaudemont est quant à elle passée à Epinal, elle est donc à une journée de marche de la Franche-Comté.

    L'armée Franc-Comtoise est toujours dans l'enceinte de Luxeuil.

    Du côté royal, Poligny a été franchisée dans la soirée d'hier, ce qui confirme la stratégie royale : morceler la Franche-Comté comme la Champagne a été morcelée. L'armée de l'épouse du Général Namaycush est quant à elle sortie des murs de la ville.

    A Dole cela ne bouge pas. Le siège est toujours en cours, les armées royales vont certainement attendre que les renforts arrivent.

    L'armée du Chevalier Simeone.Charles est arrivée à Luxeuil. Ainsi elle laisse donc la Lorraine sans protection.

    En général, on voit que les renforts impériaux convergent en Franche-Comté tandis que les troupes royales vont certainement se rassembler à Dole.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • Les armées Artésiennes n'ont toujours pas bougé de Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.


    Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

    A présent, il est fort probable que l'absence de réponse de la couronne à la demande de paix de l'Empire soit du au fait que le Royaume n'ait pas encore épuisé toutes ses troupes. La France caresse encore l'espoir de conserver la Lorraine et si elle réussit à vaincre les troupes impériales en Franche-Comté cela sera possible mais si elle échoue, alors il est peu probable qu'elle la conserve.

    Nous terminerons cette dix-septième gazette par quelques déclarations :

    • L'archevêque de Besançon a frappé d'interdit des soldats Français. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Un chevalier Impérial décrit la situation en Lorraine. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • La Franche-Comté met à prix les têtes des troupes Françaises. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • Le Général Namaycush conditionne le retrait des troupes Françaises de Franche-Comté. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • L'Anjou communique sur son invasion du Maine. Déclaration que vous pouvez retrouver ici



    Demain, dans le prochain numéro de la Gazette :

    • Quelle destination pour les armées Angevines ?
    • Les armées Impériales en Lorraine vont-elles rejoindre la Franche-Comté ?
    • Les armées Impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ? Les deux armées ayant disparues vont-t-elles réapparaître ?
    • Les armées Royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?


    Vous le saurez demain dans le 19ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Dim 4 Oct - 18:26

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°19
    Édition du Dimanche 04 Octobre 1463


    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Deux armées Impériales à Reims
    • Deux armées Impériales quelque part


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Deux armées Impériales sillonnent les routes.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales se divisent.
    Les armées Françaises ne bougent pas.

    • Toujours aucune nouvelle des deux armées impériales mobiles. Fort probable qu'elles sillonnent encore l'est Champenois.


    • Dans le camp Français, rien n'a bougé. Ça se repose.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine dans les murs de Montmirail


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

      Aucun mouvement cette nuit.


    Conclusion:

    Rien à signaler cette nuit.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Luxeuil
    • Une armée Royale positionnée à Vesoul
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée dans Poligny
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée à Nancy
    • Une armée Impériale positionnée à Luxeuil


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée royale de Simeone.Charles est arrivée à Vesoul cette nuit.
    • L'armée « Sub Rosa » est arrivée à Dolecette nuit.
    • L'armée impériale « Knochenjägen » est arrivée à Nancy cette nuit.
    • L'armée impériale « 1. Badisches Banner » est arrivée à Luxeuil cette nuit.
    • L'armée franc-comtoise est sortie des murs de Luxeuil cette nuit.


    Conclusion :

    • Du côté impérial, l'armée « Knochenjägen » est arrivée à Nancy ce jour. Le mouvement de cette armée est assez intriguant, d'abord elle entre dans les murs de Toul pour ne rien y faire, et maintenant elle marche sur Nancy. Va-t-elle vouloir s'emparer de la ville ? Avec si peu de troupes, cela risque d'être compliqué.
      Pendant ce temps là, l'armée « 1. Badisches Banner » est arrivée cette nuit à Luxeuil, au même moment l'armée franc-comtoise qui s'y trouve quittait l'enceinte de la ville. Ainsi, voilà les premiers renforts pour les Franc-Comtois. C'est peu, mais n'oublions pas les deux armées qui sillonnent l'est de la Champagne et qui peuvent encore rappliquer.


    Nous en serons d'avantage demain.

    • Du côté des armées royales, l'armée de l'épouse du Général Namaycush s'est déplacée à Dole, tandis que l'armée de Thibali est toujours dans les murs de Poligny. Il y a donc fort à parier qu'ils préparent un verrou pour contrôler toute la partie sud Franc-Comtoise.

      Pendant ce temps, le chevalier Simeone.Charles est arrivé à Vesoul et sera probablement à Dole demain matin.


    Reste à savoir si les troupes royales vont tenter un assaut sur Dole et prendre le risque de perdre des troupes ou bien les réserver pour un futur affrontement avec l'Empire ? Ou bien vont-ils tenter la révolte ? La décision doit être prise rapidement car l'Empire approche !


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • Les armées Artésiennes n'ont toujours pas bougé de Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.


    Baden, Artois, Berry...C'est calme pour le moment, rien de bien important à signaler.

    Nous terminerons cette dix-neuvième gazette par quelques déclarations :

    • Le Cardinal-Archevêque de Lyon a mis sous interdit le capitaine royal Coleen de Colmarker pour avoir ordonné le massacre d'un prélat. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Coleen de Colmarker répond à cette accusation. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Royaume répond à l'Empereur concernant la Trêve. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    Nous allons aborder LE sujet principal de cette Gazette qui est la réponse Française à l'Empereur.

    Le Royaume demande à l'Empire :

    • De cesser de reconnaître l'indépendance Artésienne;
    • De casser son alliance avec l'Artois
    • De démilitariser la Lorraine

    En retour, le Royaume :

    • Ne renonce pas à la Lorraine MAIS se résigne à ne pas recevoir de serment sous régence.
    • Conseille à l'Empire de respecter le choix d'une moitié du peuple Lorrain de s'éloigner ce celui-ci.

    Ainsi, la Couronne refuse de reconnaître l'aspiration d'un peuple (l'Artois) à l'indépendance et demande pourtant à l'Empire de reconnaître ces mêmes volontés qui animent la Lorraine ...

    Dans sa réponse, le Royaume demande à ce que l'Empire brise son alliance avec l'Artois mais ne promet pas que le Royaume cessera de reconnaître la Lorraine comme province Française.

    Il reste bien évidemment à voir la réaction de l'Empire après cette proposition gourmande.

    Demain :

    • Quelle destination pour les armées Angevines ?
    • Que va faire l'armée impériale à Nancy ?
    • Les armées Impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ? Les deux armées ayant disparues vont-t-elles réapparaître ?
    • Les armées Royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois, toujours sur la défensive ?
    • Quelle sera la réponse de l'Empereur ?


    Nous vous disons donc à demain soir pour le 20ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Lun 5 Oct - 21:32

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°20
    Édition du Lundi 05 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Deux armées Impériales à Reims
    • Deux armées Impériales à Argonne



    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Deux armées Impériales sont arrivées à Argonne cette nuit


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales se divisent.
    Les armées Françaises ne bougent pas.

    • Les deux armées impériales qui avaient disparu sont réapparues à Argonne. Il semblerait donc qu'elles fassent demi-tour. Vont-elles emprunter le chemin de la Lorraine ?
      Du côté des armées à Reims, elles n'ont toujours pas bougé.


    • Dans le camp Français, pas de changement.


    A voir si cela bouge dans les prochains jours.

    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine à l'intérieur du Mans
    • Une armée Angevine à Montmirail


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

      L'armée Angevine « Mon petit poney » est sortie des murs de Montmirail cette nuit.


    Conclusion :

    L'armée Angevine a quitté l'enceinte de Montmirail franchisée cette nuit. Vraisemblablement pour faire mouvement. Dans une nouvelle ville Mainoise ?


    Nous le serons demain !

    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • Une armée royale positionnée quelque part
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ »positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée à Poligny
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée dans Nancy
    • Une armée Impériale positionnée à Vesoul


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée royale de Simeone.Charles a quitté Vesoul cette nuit.
    • L'armée impériale « Knochenjägen » est rentrée dans les murs de Nancy cette nuit.
    • L'armée impériale « 1. Badisches Banner » est arrivée à Vesoul cette nuit.
    • L'armée franc-comtoise est arrivée à Vesoul cette nuit.
    • L'armée royale « La Mandra » est sortie des murs de Poligny cette nuit.


    Conclusion :

    • Du côté impérial, l'armée « Knochenjägen » a forcé les portes de Nancy pour s'y installer. Il est ainsi probable qu'elle prenne le pouvoir très bientôt. Serait-ce du aux élections qui approche ? En tout cas, nous savons que l'Empereur considère l'actuel Duc comme un hérétique. Mais à l'entendre, qui ne l'est pas ? L'implantation de cette armée met ainsi à terme à la volonté Française de voir la zone démilitarisée.
      Pendant ce temps, l'armée « 1. Badisches Banner » ainsi que l'armée Franc-Comtoise ont quitté Luxeuil pour Vesoul cette nuit. Cependant, au vu de l'éloignement des autres armées Impériales, il est peu probable qu'un assaut soit donné sur Dole, l'Empire étant inférieur en nombre.



    • Du côté des armées royales, l'armée « La_Mandra » est sortie de Poligny. Va-t-elle marcher sur Dole ou étendre cette politique de morcellement aux villes Franc-Comtoises au sud de Dole ?
      Pendant ce temps, le chevalier Simeone.Charles a quitté Vesoul mais n'est pas réapparu en ville.


    Pour le moment, les renforts impériaux peinent à venir, que cela soit les deux armées positionnées à Argonne ou celle à Nancy, la Franche-Comté est pour le moment livrée à elle-même. Les armées royales continuent de mettre la pression sur Dole sans pour autant lancer l'assaut.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.


    Baden, Artois, Berry...Vous connaissez la chanson.

    Nous terminerons cette vingtième gazette par quelques déclarations :

    • Le Grand-Maître de France maintient Klouska de Hauteroche en tant que Duchesse de Champagne. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • l'Empereur soumet une proposition de paix à la couronne de France. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Duc de Lorraine lève le ban. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    L'Empereur à répondu à la Couronne de France et dans cette réponse, il refuse la démilitarisation de la Lorraine ainsi que l'abandon du traité d'alliance avec l'Artois. Il accepte néanmoins la proposition de refuser l'allégeance de la Lorraine, cette proposition devra en retour être cosignée par la Curia Regis et les feudataires.

    Reste à savoir si la Couronne va accepter de voir l'Artois être officiellement indépendant et perdre la Lorraine. En attendant la réponse de la Couronne, la guerre fait toujours rage en Franche-Comté.

    Demain :

    • Quelle destination pour les armées Angevines ?
    • L'armée impériale en Lorraine va-t-elle chasser le pouvoir en place ?
    • Les armées impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ? Que vont faire les armées Impériales à Argonne ?
    • Les armées royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • Les armées à Dole vont-elles lancer l'assaut ? Que va faire l'armée à Poligny ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?
    • Quelle sera la réponse de la Couronne à l'Empereur ?


    A demain pour le 21e numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Mar 6 Oct - 20:57

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°21
    Édition du Mardi 06 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Quatre armées Impériales à Reims


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Deux armées Impériales sont arrivées à Reims cette nuit


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales se regroupent.
    Les armées Françaises ne bougent pas.

    • Les deux armées impériales qui étaient à Argonne sont arrivées à Reims dans la nuit. A présent, cela fait quatre armées sur Reims. Alors que la Franche-Comté est attaquée par quatre armées royales, seule une armée impériale est venue à la rescousse. Est-ce là le plus grand effort que l'Empereur puisse fournir à la Franche-Comté ? A moins que d'autres armées en provenance de l'intérieur de l'Empire ne les rejoignent pour qu'il n'ait pas à dégarnir le front Champenois.


    • Dans le camp Français, rien de nouveau sous la pluie. Les armées resteront certainement sur la défensive cette nuit encore.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Deux armées Angevines au Mans


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

      L'armée Angevine « Mon petit poney » est arrivée au Mans cette nuit.
      L'armée Angevine « Le purgatoire... » est sortie des murs du Mans cette nuit.


    Conclusion :

    Les deux armées Angevines campent désormais devant les murs du Mans, il est donc fort probable qu'elles fassent route ensemble cette nuit. Vont-elles s'emparer d'autres villes ? Ou bien rentrer sagement à la maison comme ce fut le cas lors de leurs précédentes attaques ? Il faut dire aussi que lors de ces précédents, il y avait un minimum de résistance en face, tant au niveau Comtal que Royal. Cela n'est pas le cas en ce moment, la question peut donc se poser.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • Une armée Royale positionnée quelque part
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée à Dole
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée dans Nancy
    • Une armée Impériale positionnée à Vesoul


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée royale de Simeone.Charles est en vadrouille.
    • L'armée royale « La Mandra » est arrivée à Dole cette nuit.
    • L'armée Impériale dans les murs de Nancy a viré manu militari le conseil Lorrain.


    Conclusion :

    • Du côté impérial, rien n'a bougé. Mis à part le renversement du conseil de Lorraine pour imposer un conseil qui sera fidèle à l'Empire.
      Du côté de la Franche-Comté, aucun mouvement des deux armées à Vesoul.


    • Du côté royal, l'armée « La_Mandra » est arrivée à Dole. Comme prévu, le camp royal s'est massivement regroupé à Dole pour faire face aux impériaux. Trois solutions s'offrent à eux : Attaquer la capitale Franc-Comtoise ; Attaquer les forces impériales à Vesoul ; Ne rien faire.
      Un statu quo peut aussi être envisagé suite aux propositions de paix de part et d'autre.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • Les armées Artésiennes, toujours à Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.


    Nous terminerons cette vingt-et-unième gazette par quelques déclarations :

    • Le Grand-Maître de France communique sur la Gouvernance du comté du Maine. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Grand-Maître de France communique sur la reprise de Patay. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • La princesse de Dourdan publie son bulletin de guerre journalier. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • L'Empereur Hadrien Marcus de Sparte se proclame Roy de France. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • La Duchesse de Bourgogne répond au Général Namaycush. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • L'Archiduchesse d'Anjou communique. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    L'actualité d'aujourd'hui, c'est évidemment l'Empereur qui s'autoproclame Roy de France... Avouons tout de même que pour sortir une telle absurdité il faut avoir un certain courage politique et puisque nous sommes dans le registre comique, nous citerons ici le poète grec Aristophane : "Vous avez toutes les caractéristiques d'un politicien populaire : une voix horrible, une ascendance dégénérée et de vulgaires manières." D'ailleurs, il y a fort à parier que cette annonce soit utilisée plus tard dans les pièces de théâtre pour faire rire la foule, lorsque que le nom d'Hadrien Marcus de Sparte règnera sans conteste sur le registre burlesque.

    Demain :

    • Quelle destination pour les armées Angevines ?
    • Que va-t-il se passer en Lorraine ?
    • Les armées impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ?
    • Les armées royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • Les armées à Dole vont-elles lancer l'assaut ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?
    • La Couronne va-t-elle répondre à l'Empereur ?


    A demain soir donc, pour le 22ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Mer 7 Oct - 21:40

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°22
    Édition du Mercredi 07 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Trois armées Impériales à Reims
    • Une armée Impériale à Argonne


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • L'armée impériale « Athene Noctua » s'est déplacée sur Argonne cette nuit.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales mitigées.
    Les armées Françaises statiques.

    • Une armée impériale, l'« Athene Noctua » s'est déplacée vers Argonne. Va-t-elle rejoindre le front Franc-Comtois ou non ?
      Les trois autres armées sont restées sur Reims, il est fort probable qu'elles ne veuillent pas donner l'opportunité aux Français de remonter la Champagne et par conséquent, perdre un territoire qui fait actuellement pencher la balance des négociations en leur faveur.


    • Dans le camp Français, rien n'a bougé. Peut-être faudrait-t-il tenter quelque chose, car les armées impériales stagnent mais sont surtout limitées en troupes pour le moment et les Français ont largement les moyens de les mettre à mal. Les troupes françaises sont donc assez tempérées pour le coup et usent des milliers d'écus en nourriture pour pas grand chose, si ce n'est protéger un domaine royal violé territorialement de toutes parts.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Deux armées Angevines à Mayenne


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

      L'armée Angevine « Mon petit poney » est arrivée à Mayenne cette nuit.
      L'armée Angevine « Le purgatoire... » est arrivée à Mayenne cette nuit.


    Conclusion :

    Les deux armées Angevines se sont déplacées sur Mayenne. Il est fort probable qu'elles poursuivent le morcellement du Maine. Maintenant, qu'attend la Couronne pour réagir ? Une annonce est arrivée pour confirmer le Comte légitimement élu ainsi que pour apporter le soutien de la couronne au Maine, mais en quoi cela résout-il le problème ?

    Les Mainois attendent certainement que la couronne exécute son devoir de protection.

    Bien que la communication de la couronne soit louable, des actions concrètes sont attendues.
    Pendant ce temps là, les Angevins se régalent.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • Une armée royale positionnée quelque part
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée à Dole
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée dans Nancy
    • Une armée Impériale positionnée à Vesoul


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée royale de Simeone.Charles est en vadrouille.


    Conclusion :

    • Du côté impérial, rien n'a bougé. Ses armées sont toujours positionnées à Vesoul, tandis qu'une autre est toujours dans Nancy. La Couronne considère la Lorraine comme province Française, mais comme le Maine, rien n'est fait pour la protéger. La Lorraine est démilitarisée par l'Empire depuis le début et par deux fois, l'Empereur a viré un conseil qui avait fait allégeance à la France et cette dernière continue de considérer comme acquise une province aux mains impériales.


    • Aucun assaut n'a été donné sur Dole, l'ost de Pontoise attend-t-il une réponse de la Couronne vis-à-vis de la trêve avant de se lancer ou non à l'assaut de la capitale franc-comtoise ou bien craint-il une riposte éclair des forces impériales après l'assaut ? Ces dernières craignent-elles une fois la capitale prise et retranchées dans son enceinte, que les forces royales ne les assiègent ?


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les armées qui étaient dans le Baden ne sont toujours pas localisables.
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.
    • Une armée Auvergnate est à Nevers.


    Baden, Artois, Berry... Comme d'habitude... la la la la...

    Abordons l'apparition de l'armée du Bourbonnais-Auvergne à Nevers. Alors que ces derniers s'étaient retirés il y a quelques semaines, les revoilà dans la course mais cette fois-ci ils ne seraient pas sous la direction du Connétable de France mais du Général Namaycush. Les rênes des forces militaires royales sont-elles en train de changer de mains ?

    Enfin, excellente nouvelle en soi, maintenant tout sera question d'organisation et d'entente, là ou la couronne pêche depuis le début du conflit.

    Nous terminerons cette vingt-deuxième gazette par quelques déclarations :

    • L'Archiduchesse d'Anjou fait état d'un courrier de la France. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Général Namaycush répond au Primat d'Empire. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Zezinho en appelle aux troupes Lorraines « Libres ». Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • L'Empereur Hadrien Marcus de Sparte dément la lettre publique dans laquelle il se proclamait « Roy de France ». Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    Demain :

    • Que vont faire les armées Angevines ?
    • Que va-t-il se passer en Lorraine ?
    • Les armées Impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ?
    • Les armées Royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • Les armées à Dole vont-elles lancer l'assaut ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois, toujours sur la défensive ?
    • La Couronne va-t-elle répondre à l'Empereur ?
    • Ou se dirigera l'armée Auvergnate ?


    Nous vous disons donc à demain soir pour le 23ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Jeu 8 Oct - 22:33

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°23
    Édition du Jeudi 08 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Trois armées Impériales à Reims
    • Une armée Impériale à Argonne


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Aucun mouvement


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales stagnent.
    Les armées Françaises les imitent.

    • Aucune armée impériale en Champagne n'a bougé.


    • Dans le camp Français, c'est pareil.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Deux armées Angevines à Mayenne


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

      L'armée Angevine « Mon petit poney » a quitté Mayenne cette nuit.
      L'armée Angevine « Le purgatoire... » est entrée dans Mayenne cette nuit.


    Conclusion :

    Une armée Angevine est entrée dans Mayenne cette nuit et le chef d'armée à pris le pouvoir dans la ville. Pour le moment celle-ci n'est pas basculée en « ville franche » mais il est probable que cela se fasse bientôt.

    Les villes de Montmirail & le Mans ont été reprises par les habitants cette nuit.

    Enfin, il semblerait que la seconde armée Angevine soit en Alençon. Il faudra donc se méfier.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • Une armée royale positionnée quelque part
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée à Dole
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée à Nancy
    • Une armée Impériale positionnée à Vesoul


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée impériale a quitté les murs de Nancy cette nuit.


    Conclusion :

    • Du côté impérial, rien n'a bougé sur le front franc-comtois, seule l'armée positionnée à Nancy a quitté les murs de la capitale après avoir viré manu militari l'ancien conseil.


    • Du côté royal, rien n'a bougé non plus.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Une armée impériale est apparue dans le Baden.
    • Les armées Artésiennes n'ont toujours pas bougé de Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.
    • Une armée Auvergnate vadrouille en Bourgogne.


    Artois & Berry, rien !

    L'armée du Bourbonnais-Auvergne continue sa montée. Elle vadrouille en ce moment en Bourgogne.

    A noter l'apparition d'une armée allemande dans le Baden. Elle n'est pas extrêmement fournie et ne représente pas une menace dans l'immédiat.

    Nous terminerons cette vingt-troisième gazette par quelques déclarations :

    • Le conseil de Champagne communique sur la guerre en cours. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le frère du Général Namaycush promet des primes. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • L'Empereur s'explique sur la prise du castel de Nancy. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • Le Duc déchu de Lorraine a publié une annonce dans laquelle il fustige la prise du castel. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    Nous avons appris que la Reyne était sortie de son lit et qu'elle se serait rendue à la salle des négociations, reste à voir où celles-ci vont mener.

    Demain :

    • Que va faire l'armée angevine à l'intérieur de Mayenne ? Où est réellement l'autre armée ?
    • Ou va se rendre l'armée impériale en Lorraine ?
    • Les armées impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ?
    • Les armées royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • Les armées à Dole vont-elles lancer l'assaut ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois campera t-il toujours sur ses positions ?
    • La Couronne va-t-elle répondre à l'Empereur ?
    • Ou se rend l'armée Auvergnate ?
    • Que va faire l'armée dans le Baden ?


    A demain soir pour le 24ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Sam 10 Oct - 19:57

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°24
    Édition du Vendredi 09 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales à Troyes
    • Trois armées Impériales à Reims
    • Une armée Impériale à Argonne


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Aucun mouvement


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales stagnent.
    Les armées Françaises les imitent.

    • Aucune armée impériale en Champagne n'a bougé.


    • Pareil dans le camp français.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine dans Mayenne
    • Une armée Angevine quelque part


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

      L'armée Angevine « Mon petit poney » se balade quelque part.


    Conclusion :

    Mayenne n'a toujours pas été franchisée. Quel intérêt des angevins à se rendre dans la ville alors ?
    Du côté de la seconde armée Angevine, elle vadrouille, selon des rumeurs elle serait toujours en Alençon.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • Une armée royale positionnée quelque part
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée à Dole
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée à Nancy
    • Une armée Impériale positionnée à Vesoul


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • Aucun mouvements de visible


    Conclusion :

    • Du côté Impériale, rien n'a bougé.


    • Du côté Français, idem.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • L'armée impériale n'est plus visible dans le Baden.
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
    • L'armée Berrichonne n'a pas bougé.
    • Une armée Auvergnate vadrouille en Bourgogne.
    • Deux armées Angevines sont apparues à Saumur.


    Artois, Baden, Berry rien !

    L'armée du Bourbonnais-Auvergne continue sa montée. Elle vadrouille en ce moment en Bourgogne.

    A noter aussi l'apparition de deux armées angevines où du moins affiliées à l'Anjou à Saumur. Seront-elles utilisées pour envahir une autre province ou bien pour défendre l'Anjou ? Deux armées veut dire qu'elles sont au minima remplies, mais avec les troupes envoyées en Maine on se demande avec quoi ils vont pouvoir les remplir. Mais bon, il ne faut jamais sous-estimer les angevins, ils le prouvent à chaque fois.
    Cependant, une des deux armées appartient au Duc en exercice, peu probable qu'elle puisse donc quitter le Duché.

    Nous terminerons cette vingt-quatrième gazette par quelques déclarations :

    • Le conseil de Champagne communique sur la guerre en cours. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Grand-Maître de France communique sur le Maine. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • Son Éminence Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau répond à Namaycush et le place sous « interdit conservatoire ». Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Ardarín von Habsbourg dénonce la prise du Castel de Nancy. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    Demain :

    • Que va faire l'armée Angevine à l'intérieur de Mayenne ? Ou est réellement l'autre armée ?
    • Ou va se rendre l'armée impériale en Lorraine ?
    • Les armées impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ?
    • Les armées royales en Champagne vont-elles passer à l'offensive ?
    • Les armées à Dole vont-elles lancer l'assaut ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il défensif ?
    • La Couronne va-t-elle répondre à l'Empereur ?
    • Ou se dirigera l'armée Auvergnate ?
    • Ou se dirigera l'armée dans le Baden ?
    • Que vont faire les deux armées Angevines à Saumur ? ?


    C'est calme depuis deux jours.

    A demain soir pour le 25ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Sam 10 Oct - 20:32

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°25
    Édition du Samedi 10 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Quatre armées Royales quelque part
    • Quatre armées Impériales à Reims
    • Une armée Tourangelle à Conflans-les-sens


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • L'armée impériale « Athene Noctua » s'est déplacée sur Reims cette nuit.
    • Les quatre armées royales se sont déplacées quelque part cette nuit.
    • L'armée Tourangelle « Sustinent lilia turres » s'est déplacée sur Conflans-les-sens cette nuit.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales stagnent.
    Les armées Françaises bougent.

    • Du côté impérial, l'armée « Athene Noctua » s'est déplacée sur Reims. En tout, les forces impériales réunies aux alentours de la capitale des Sacres sont fortes de plus de 160 hommes. Elles semblent décidées à maintenir Reims sous emprise Impériale, après tout, c'est le seul point d'ancrage qui symbolise l'emprise de l'Empire sur le Royaume.


    • Dans le camp français, les quatre armées ont quitté Troyes et constituent une force de frappe colossale, utilisée à bon escient, elle peut faire mal à l'Empire, voir le repousser hors des frontières royales. Actuellement, elles sont sur un nœud, lequel ? Aucune idée. En tout cas elles préparent une stratégie d'attaque.
      Une armée Tourangelle est aussi apparue à Conflans-les-sens, elle est dirigée par le Duc de Montrichard, Antonio de Licors, ancien duc de Bourgogne & de Touraine. A quelle fin se destine cette armée, assez petite en effectif ? Armée de secours destinée à remplacer une des quatre armées royales si une d'entre elles venait à être détruite ? Ou bien serait-elle directement utilisée dans la mêlée ?


    Le front Champenois bouge enfin, et ce sur fond de négociation entre le Royaume & l'Empire. Il est évident que les prochains jours, voir prochaines semaines seront décisives.

    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine dans Mayenne
    • Une armée Angevine quelque part


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

      L'armée Angevine « Mon petit poney » se balade quelque part.


    Conclusion :

    Mayenne a été franchisée cette nuit. A présent, le Comté du Maine est fort de DEUX villes seulement, en comptant la capitale, le Mans.
    L'Anjou continue donc de morceler ce Comté sans aucune opposition.
    Quant à l'armée « Mon petit poney », toujours aucune nouvelle. Nous en serons peut-être d'avantage dans les prochains jours.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée à Dole
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée à Nancy
    • Une armée Impériale positionnée à Vesoul
    • Une armée Lorraine positionnée à Nancy


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • Une armée Lorraine a été levée à Nancy


    Conclusion :

    • Du côté impérial, rien n'a bougé à part la formation d'une armée Lorraine, dont le nom « La Loyale » est équivoque.
      Elle sera très certainement chargée d'assurer la sécurité du duché et de le maintenir dans le giron Impérial en empêchant toute création d'une armée de l'opposition.


    • Du côté français, rien n'a bougé.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les deux armées angevines seraient toujours à Saumur.
    • Une armée berrichonne nommée « les vrais seigneurs » a été levée à Bourges.
    • Les armées artésiennes n'ont toujours pas bougé de Bertincourt.
    • Une armée auvergnate vadrouille en Bourgogne.
    • Trois armées impériales sont positionnées en Baden.
    • Une armée royale est positionnée quelque part.
    • Une armée FATUM est positionnée quelque part.


    Une seconde armée berrichonne s'est formé à Bourges, cela commence à faire beaucoup pour un si petit Duché, on peut donc se douter qu'il se prépare quelque chose.

    L'armée du Bourbonnais-Auvergne continue sa montée. Elle vadrouille en ce moment en Bourgogne.

    A noter aussi l'apparition de deux armées impériales à Lörrache, ville du Duché de Baden. Bien que ces armées ne semblent pas bien garnies, il reste à savoir si elles vont rester dans le Baden ou venir porter secours à un des deux fronts sur lequel l'Empire est engagé. La stratégie défensive n'est pas exclue.

    Pourquoi ?

    Parce qu'une armée FATUM a quitté Genève il y quelques jours, cette armée n'est pas dirigée par Tonic qui avait détruite la sienne mais par Lemeance. Cette disparition coïncide avec celle de l'armée du Chevalier Simeon.Charles qui se trouve dans un endroit non déterminé. Une alliance peut-elle être possible entre la Couronne & l'organisation brigande FATUM ? Trop tôt pour le savoir mais il se pourrait qu'une attaque survienne dans le Baden comme ce fut le cas il y a quelques mois, d'où peut-être la présence des armées impériales dans ce Duché.

    Nous terminerons cette vingt-cinquième gazette par quelques déclarations :

    • Le Lieutenant-Gouverneur de Champagne rappelle que le couvre-feu est toujours d’actualité aux alentours de Reims. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Bulletin hebdomadaire de la Princesse de Dourdan. Déclaration que vous pouvez retrouver ici
    • Le général de France Namaycush instaure un couvre-feu & répond à « l'église impériale ». Déclaration que vous pourrez retrouver ici


    Tout va mal entre Rome et le Général Namaycush. Ce dernier est accusé par l'Église Aristotélicienne Romaine d'avoir gravement molesté un prélat. Il s'en est suivi une joute verbale qui se termine par la non-reconnaissance du Général des prélats d'Empire. Reste à voir comment cela va évoluer dans les prochains jours...

    Ainsi, demain :

    • Que va faire l'armée angevine à l'intérieur de Mayenne ? Où est réellement l'autre armée ?
    • Que vont faire les deux armées angevines à Saumur ?
    • Ou se rend l'armée impériale en Lorraine ?
    • Les armées Impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ?
    • Où sont passées les armées Royales hier basées à Troyes ? Que va faire l'armée Tourangelle ?
    • Les armées à Dole vont-elles lancer l'assaut ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois restera-t-il sur la défensive ?
    • Ou se dirige l'armée Auvergnate ?
    • Que vont faire les armées dans le Baden ?
    • La Couronne va-t-elle répondre à l'Empereur ?
    • Quelle sera la réponse de Rome à Namaycush ?


    A demain soir pour le 26ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavien
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 5931
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   Dim 11 Oct - 20:22

Citation :


    La GAZETTE DE GUERRE N°26
    Édition du Dimanche 11 Octobre 1463

    Front Champenois

    Positionnement des différentes armées en Champagne :

    • Trois armées Royales à Sainte-Ménéhould
    • Quatre armées Impériales à Reims
    • Une armée Royale quelque part


    Mouvements ayant eu lieu cette nuit :

    • Une armée royale se situe toujours quelque part.
    • Trois armées royales ce sont déplacées sur Sainte-ménéhould cette nuit.
    • L'armée Tourangelle « Sustinent lilia turres » a quitté Conflans-les-sens cette nuit pour Tonnerre.


    Conclusion :

    En quelques mots :

    Les armées Impériales stagnent.
    Les armées Françaises bougent.

    • Du côté impérial, aucun mouvement.


    • Du côté français, trois armées royales sont apparues à Sainte-ménéhould, elle sont ainsi à portée des armées impériales positionnées à Reims.
      Une armée royale n'est toujours pas réapparue, il est probable qu'elle se situe entre Sainte-Ménéhould & Troyes.
      L'armée Tourangelle a disparue de Conflans-les-sens pour réapparaître à Tonnerre.


    Front du Maine

    Positionnement des différentes armées en Maine :

    • Une armée Angevine à Mayenne
    • Une armée Angevine quelque part


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • L'armée Angevine « Mon petit poney » se balade quelque part.
    • L'armée Angevine « Le Purgatoire... » est sortie des murs de Mayenne cette nuit
    .

    Conclusion :

    L'armée angevine à Mayenne est sortie des murs de la ville cette nuit. A présent, va-t-elle se diriger vers Laval, dernière ville prenable ?
    L'autre armée Angevine serait en Alençon et aurait annexé le nœud entre Mayenne & Alençon, ce qui aurait pour conséquence de rendre vulnérable la mine située entre Alençon & Argentan.
    Vont-ils la prendre ou bien vont-ils reculer ? Car la mine est tout de même loin de leur base arrière et le risque est qu'ils se retrouvent piégé en territoire royal. A voir.


    Front Franc-Comtois

    Positionnement des différentes armées en Franche-Comté & Lorraine:

    • Une armée Franc-Comtoise à Vesoul
    • L'armée « *Memento Mori* » positionnée à Dole
    • L'armée « +Memento Mori+ » positionnée à Dole
    • L'armée « La Mandra » positionnée à Dole
    • L'armée « Sub Rosa » positionnée à Dole
    • Une armée Impériale positionnée quelque part
    • Une armée Impériale positionnée à Vesoul
    • Une armée Lorraine positionnée à Nancy


    Mouvements ayant eu lieu aujourd'hui :

    • Une armée impériale a quitté Nancy cette nuit
    .

    Conclusion :

    • Du côté impérial, seule l'armée qui était positionnée à Nancy a bougé. Peut-être à Vaudemont pour aller rejoindre la Franche-Comté mais sans certitude.


    • Du côté français, rien n'a bougé.


    Nouvelles d'ailleurs

    A part ça,

    • Les deux armées angevines seraient toujours à Saumur.
    • Au Berry, deux armées devant la capitale.
    • Les armées Artésiennes sont toujours à Bertincourt.
    • Une armée Auvergnate vadrouille en Bourgogne.
    • Trois armées impériales sont positionnées en Baden.
    • Une armée royale est positionnée quelque part
    • Une armée FATUM est positionnée quelque part
    • Une armée Tourangelle à Tonnerre


    Berry, Artois, Baden, FATUM, rien du tout. C'est calme.

    Communication

    • La Champagne communique sur la guerre. Déclaration que vous pourrez retrouver ici
    • Le Bulletin hebdomadaire de la Princesse de Dourdan. Déclaration que vous pouvez retrouver ici


    Demain :

    • Que va faire l'armée angevine à Mayenne ? Où est réellement l'autre armée ?
    • Que vont faire les deux armées angevines à Saumur ?
    • Les armées impériales sur Reims vont-elles rester sur la défensive ?
    • Que vont faire les armées royales en Champagne ?
    • Les armées à Dole vont-elles lancer l'assaut ?
    • Ou va aller l'armée impériale en Lorraine ?
    • L'armée en Berry va-t-elle se déplacer ?
    • L'Artois, toujours sur la défensive ?
    • Ou va se diriger l'armée Auvergnate ? Quid de l'armée Tourangelle ?
    • Que vont faire les armées dans le Baden ?
    • La Couronne va-t-elle répondre à l'Empereur ?
    • Quelle va être la réponse de Rome à Namaycush ?


    A demain pour le 27ème numéro de « La Gazette de Guerre ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Guerre France-Empire] « Gazette de guerre »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Projet : Parceque la guerre est un sport !
» La guerre du Chaco (1932-1935)
» Guerre civile chinoise
» Virtual Console Chapitre 9 : Suppositoire volant ou Robocop épatant, A la guerre comme à la guerre!
» A la guerre, comme à la guerre .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basilique Saint-André :: Bibliothèque & Aile des Traités :: Bibliothèque de la Basilique-
Sauter vers: