Basilique Saint-André

Bâtiment d'Ambassade du Duché de Bourgogne (Royaumes Renaissants)
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Ambassadeurs étrangers ou futur ambassadeur Bourguignon, merci de vous présenter au Hall d'Accueil.


Partagez | 
 

 Tu as demandé le Marquisat ? Le Marquisat est venu à toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cleeclee
Émissaire Étranger
Émissaire Étranger
avatar

Nombre de messages : 15
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Tu as demandé le Marquisat ? Le Marquisat est venu à toi.    Mar 13 Oct - 21:03

Ainsi soit-il.

Il faisait froid. L'Hiver portait son glaive sur l'Europe et déjà tout semblait mourir, les arbres, les fleurs qui n'étaient plus, les prés seuls gardaient encore un peu leur verdure. La Provence même était touché par ce sombre message annuel, plus de lavande et fini les vieux à la terrasse des tavernes. Triste et morne saison ou le Chancelier ne pourrait emmener ses homologues à la découverte de sa roseraie particulière aux mille senteurs et éclats. Le temps des salons sombres et des bougies était là, bien trop tôt, et il faudrait s'en accommoder. Clément s'était donc précipité vers la Basilique Saint André, car il était en sérieux manque de réunion mondaino-diplomatique actuellement, du moins celles autres que les mariages grandiosement longs que s'offraient les plus petits comme les plus grands. Le modeste carrosse, par ces temps troublés, n'arborait aucun ornement extérieur et le ravissant baquet en argent avait du rester à la Chancellerie, il n'était pas question de se faire arrêter par quelque autorité que ce soit. Arrivé, le Chancelier fit ce que tous font dans de pareilles occasions. Il répéta l'habituel-rituel : Descendre du carrosse avec un dos droit, du moins essayer ce qui n'était plus du fait de sa canne et de sa jambe encore raidie par la mascarade d'honneur du seul duel qu'il n'eut jamais mené; s'approcher du premier garde en faction à la porte; et enfin se présenter, sans lettre de créance car étant Chancelier.  



Bonjorn. Pourriez vous faire annoncer Clément de Paré, Chancelier du Marquisat à son Excellence le Chambellan de Bourgogne je vous pris ?


Et d'attendre son ticket pour la visite particulière des lieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Emyle
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 2585
Localisation : Sémur / Saint-André / Ormoy
Date d'inscription : 27/11/2014

MessageSujet: Re: Tu as demandé le Marquisat ? Le Marquisat est venu à toi.    Mer 14 Oct - 17:57

Quelques papiers éparpillés, rangés en vrac dans un tiroir et le Chambellan se met en marche pour le hall ou son homologue de Provence est annoncé.
Un Marquisat dont il connait peu de choses, sous influence impériale autrefois, souverain aujourd'hui ou ne l'a t-il pas toujours été ? Il espérait que son interlocuteur soit plus exhaustif que ses connaissances sur le sujet.
D'un pas tranquille, les mains jointes dans le dos se délièrent pour accueillir le provençal.


Excellence ! Soyez le bienvenu ! Emyle Korsakov, votre correspondant épistolaire et homologue de Bourgogne. C'est un plaisir, mais je vous en prie, entrez entrez, vos quartiers ont été chauffés, nous y serons mieux. La route vous fut bonne ? J'espère que vous n'êtes pas atteint de cette drôle de maladie qui rôde dans le sud du pays ?

Il ouvrit la marche direction l'aile du SRING francophone et à ce propos...

Votre ambassade se trouve toujours dans l'aile impériale... j'imagine que vous préfériez que nous opérions un petit déménagement à ce propos ?

S'il savait une chose sur les provençaux par contre, c'est qu'ils tenaient à leur distinction claire de tout ce que touchait au trône d'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
cleeclee
Émissaire Étranger
Émissaire Étranger
avatar

Nombre de messages : 15
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: Tu as demandé le Marquisat ? Le Marquisat est venu à toi.    Mer 14 Oct - 18:38

Un sourire se dessine sur le visage de Clément en voyant apparaître le visage attendu. Oui, cela faisait un moment que l'envie de découvrir cet homologue bourguignon trottait dans sa petite tête.

C'est un honneur de vous rencontrer, enfin, puis-je dire, Excellence ! La route fut parfaite, et la maladie n'est encore chez nous qu'à Arles, ville frontalière du Languedoc. Des mouvements de voyageurs l'ont déjà propagée dans la sud du Lyonnais mais pas encore dans le reste de la Provence

Puis le rituel des couloirs commença, le Chancelier en avait l'habitude car chez lui, il en jouait même. De couloirs en couloirs, d'escaliers en escaliers, se perdre pour mieux se retrouver en quelque sorte. Il se permit, alors qu'il était légèrement distancé, de faire remarquer à Emyle :

Excellence, je suis navré mais pourrions nous je vous pris aller un peu moins vite ? Voyez ma jambe ... le Diplomate que je suis a eu la folie de défier un militaire pour une question que l'honneur lui imposait. La diplomatie, comme d'habitude, a gagné mais fut légèrement amochée.

Et il continua à avancer, s'appuyant toujours légèrement sur sa canne. Nouveau sourire à la découverte du drapeau impériale.

Si vous saviez ..., mais vous êtes tout pardonné. Je me souviendrai toujours du Périgord Angoumois, qui nous avait classé dans "Provinces Françaises". Toutefois il est vrai que si pouvions être séparés de nos voisins et néanmoins ... amis impériaux, ce ne serait pas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Emyle
Diplomate Émérite
Diplomate Émérite
avatar

Nombre de messages : 2585
Localisation : Sémur / Saint-André / Ormoy
Date d'inscription : 27/11/2014

MessageSujet: Re: Tu as demandé le Marquisat ? Le Marquisat est venu à toi.    Jeu 15 Oct - 21:27

Un honneur ! Comme vous y allez Excellence ! Je n'ai rien fait pour le mériter en tout cas, un vif plaisir pour ma part, pour sûr !

Il se fendit d'un franc et large sourire et alors qu'ils marchaient d'un pas vif il est vrai, ils devisèrent agréablement.

Ah oui... Tarraconensis comment ? Arf, si je vous pose la question voyez vous, c'est que je dois me rendre en Languedoc bientôt et tout hypocondriaque que je sois, cette nouvelle souche infectieuse n'est pas pour me rassurer. Et avec ma chance...

Enfin, il fallait surtout avouer qu'ils allaient tenter le diable dans cette expédition et qui sait, devraient-ils rester en quarantaine dans le sud pour éviter de ramener quelques saletés en Bourgogne ? Tout absorbé dans ses projections, il n'avait même pas remarqué la démarche chaloupée du Chancelier.

Oh Excellence, navré, bien sûr bien sûr, nous ne sommes pas pressés.Il sourit au pourquoi du membre blessé avant d'ajouter.
Aaah, l'honneur est un précepte qu'on ne peut ni repousser, ni congédier n'est ce pas. Et vous êtes victor par dessus tout, voila qui hâtera la guérison de votre jambe Excellence ! Ce que le corps ne peut accomplir, l'esprit le peut.

Ils marchèrent donc à un rythme plus lent pour atteindre à quelques angles d'ici, l'ambassade provençale. Pensif, il déterminait le déménagement à venir du Marquisat. Alpaguant un page qui passait là, il lui intima quelques instructions à voix basse.

Jeune Davout, veillez a organiser le transfert de l'ambassade du Marquisat de Provence dans nos locaux inoccupés au nord, mais pas tout de suite hein, nous y allons, alors que je ne vois pas un plumeau ou du personnel de maison débarquer !

Ce à quoi le noble pré-pubère répondit d'un hochement de tête obséquieux avant de filer à pas raccourcis mais nerveux.
Les dits locaux du nord n'étaient pas bien loin, mais toujours étaient-ils démarqués du reste de l'aile impériale. Après ce bref instant, il reporta son attention sur le provençal en ricanant à cette frasque périgourdine.


Ah le Périgord... une chancellerie amorphe, mais ils sont drôles tout de même, en particulier la femme du Comte de Pontoise et l'actuel Comte, je vous assure, il est des gens d'une hauteur que s'ils baissaient un instant les yeux sur ce vide qui les entoure, ils ne se relèveraient pas de leur chute !

Mais, je vous en prie, Excellence.


Et joignant les gestes à la parole, il se contenta d'ouvrir la porte de l'ambassade de Provence, laissant le Chancelier y pénétrer et poser le pied en toute primeur, sur ce sol qui était sien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu as demandé le Marquisat ? Le Marquisat est venu à toi.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu as demandé le Marquisat ? Le Marquisat est venu à toi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le marquisat de l'Ornière
» Quand le Marquisat fait passer les provençaux pour des soumis
» Position des voitures demandées par Steevie
» Moi, ma vie, mes partiels
» "L'opération demandée nécessite une élévation"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Basilique Saint-André :: Hall d'Accueil et d'Information-
Sauter vers: